TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Runaworld (suite) : les agences sont en droit d'être remboursées de leurs acomptes

de vives inquiétudes sur les dossiers en cours



Une centaine d’agences clientes de Runaworld s’inquiètent sur le versement de leurs acomptes groupes à la suite de sa mise en redressement judiciaire. Le BSP est formel : les compagnies doivent rembourser l’émetteur (en l’occurrence l’administrateur judiciaire) qui doit faire suivre le paiement aux agences.


le Lundi 30 Janvier 2012

Tout d’abord, il est bon de rappeler que tout billet émis par un émetteur agréé qui fait faillite doit être honoré par la compagnie aérienne, comme le prévoit le statut de mandataire qu’endosse l’agence vis-à-vis de l’IATA. /photo dr
Tout d’abord, il est bon de rappeler que tout billet émis par un émetteur agréé qui fait faillite doit être honoré par la compagnie aérienne, comme le prévoit le statut de mandataire qu’endosse l’agence vis-à-vis de l’IATA. /photo dr
Sur les quelques 5000 agences de voyages opérant en France, elles ne sont que 3 000 à détenir un agrément IATA leur permettant d’émettre de la billetterie.

Pour les autres, il y a le choix entre les moteurs de recherche de Go Voyages ou Runaworld, ou bien encore un marché gris, fait d’entente de gré à gré entre une agence agréée qui accepte d’émettre pour une autre.

Mais le BSP n’en veut rien savoir. Pour l’IATA, le seul interlocuteur possible est l’émetteur disposant de l‘agrément.

Et, en cas de faillite de ce dernier, certaines compagnies ne sont pas particulièrement compatissantes avec les agences clientes de l‘émetteur en question…

Or, la mise en redressement judiciaire de Runaworld la semaine dernière a suscité chez les agences clientes du spécialiste de billetterie, de vives inquiétudes sur les dossiers en cours.

Tout billet émis par un émetteur agréé doit être honoré

Tout d’abord, il est bon de rappeler que tout billet émis par un émetteur agréé qui fait faillite doit être honoré par la compagnie aérienne, comme le prévoit le statut de mandataire qu’endosse l’agence vis-à-vis de l’IATA.

Pour les acomptes groupes, le BSP indique que les compagnies sont tenues de les rembourser à l’émetteur - ce qui diminue d’autant le montant de sa dette.

Mais, insiste Jérôme Bonnin, l’administrateur judiciaire ne peut en aucun cas garder cet argent. Il est tenu de faire suivre ce remboursement à l’agence cliente.

Dans le cas de Runaworld, Christian Coulaud indique qu'il a toujours fait suivre les paiements des agences directement au BSP. Il affirme par ailleurs que ses agences clientes n’ont effectué aucun versement d’acompte groupes pendant le mois de décembre, non réglé au BSP.

Il y a néanmoins une centaine de groupes réservés via son intermédiaire et pour lesquels les acomptes versés par les agences clientes ont été transmis aux compagnies.

Il est essentiel, pour la survie de l’entreprise Runaworld que, d’une part, les compagnies aériennes acceptent de négocier rapidement un échéancier de la dette.

Ceci afin de permettre à l’émetteur de retrouver ses plaques d‘émission, même avec une obligation de paiement hebdomadaire.

Il faut aussi, d’autre part, que les agences qui lui ont choisi ce fournisseur rentrent dans leurs frais afin de maintenir une relation commerciale de confiance.

Lu 2258 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Novembre 2021 - 17:14 GNV : 2 jours de promotions pour le Black Friday









QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias