TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



TUI France : les syndicats appellent à la grève le 8 septembre 2020

TUI France fait appel à un conciliateur judiciaire



TUI France a sollicité l'assistance d'un conciliateur afin de négocier à l'amiable avec ses principaux créanciers et partenaires. Il a été présenté lors d'un CSE Extraordinaire aux représentants du personnel, mercredi 26 août. L'intersyndicale appelle de son côté à la grève, le 8 septembre prochain.


Rédigé par le Mercredi 26 Août 2020

Elie Bruyninckx, PDG de la Western Region a annoncé qu'il recevra les représentants du personnel le 14 septembre prochain en Belgique - Photo TUI France
Elie Bruyninckx, PDG de la Western Region a annoncé qu'il recevra les représentants du personnel le 14 septembre prochain en Belgique - Photo TUI France
Les syndicats de TUI France ne relâchent pas la pression.

L'intersyndicale appelle à la grève le 8 septembre prochain l'ensemble des salariés du groupe pour protester contre le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui prévoit la suppression de 583 postes.

Elie Bruyninckx, PDG de la Western Region, a également annoncé qu'il recevra les représentants du personnel le 14 septembre prochain en Belgique.

Fin juillet déjà, une trentaine de salariés avaient fait le déplacement pour faire entendre leur voix auprès de la direction régionale du Groupe, mais n'avaient pas pu accéder au siège.

Lire : Comment TUI France a mis TUI Belgium en état de siège (vidéo)

"Il va sans doute nous parler des 1,3 milliard d'euros que le groupe a touché, alors qu'il n'est pas capable de nous donner un congé de reclassement long et de qualité dans le cadre du PSE, ni d'indemnités supra-légales.

On ira arracher tout ça le 14 septembre",
lance Lazare Razkallah, secrétaire du Comité social économique (CSE) de TUI France à l'issue du CSE extraordinaire organisé ce 26 août 2020.

TUI France a sollicité l'aide d'un conciliateur

L'ordre du jour de ce CSE concernait la situation économique et les conséquences organisationnelles et sociales sur le service Groupes et le service Customer Service Center.

A cette occasion, la Direction a présenté le conciliateur judiciaire, Frédéric Abitbol, auquel elle a fait appel depuis la mi-mai pour une mission qui durera encore "un ou deux mois".

"Dans ce contexte de crise inédite Il est apparu nécessaire, pour piloter au mieux l’entreprise, de s’entourer d’experts afin d’anticiper, prendre les bonnes décisions le plus tôt possible, et éviter de gérer dans l’urgence la dégradation de la situation de l’entreprise. TUI France a donc décidé de solliciter l’assistance d’un conciliateur.

Le conciliateur a pour mission d’aider les entreprises, qui rencontrent des difficultés financières ou des situations de crise, dans la définition et la mise en en oeuvre de solutions destinées à assurer leur pérennité, notamment par la négociation d’accords amiables avec leurs principaux créanciers et partenaires"
indique TUI France dans un communiqué de presse.

"Le conciliateur est utilisé par les entreprises pour éviter la cessation de paiement. La direction agite le chiffon rouge de liquidation judiciaire pour nous faire accepter le plan social", estime, de son côté, le secrétaire général du CSE.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4886 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias