TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Thomas Cook, FirstChoice, Transat… la nouvelle donne du tourisme français

les enjeux de la course à la taille critique



Peu à peu, le paysage du tour operating français fait sa mue. Le rachat récent de Jet tours et Austral Lagons par Thomas Cook, lance une nouvelle fois les enchères à la croissance externe et la course à l'échalote dans un secteur où les proies se font rares… et chères !
Lire l'éditorial de Jean da LUZ


Rédigé par Jean DA LUZ le Mardi 17 Juin 2008

Que l’on ne s’y trompe pas : c’est un véritable sprint à la taille critique qui vient d’être lancée dans l’Hexagone par les grands acteurs du tour operating européen.

Les emplettes un temps mises en pointillées par l’échec du rachat de Fram par Thomas Cook, ont repris de plus belle avec le rachat de Jet tours.

En effet, les anglo allemands Thomas Cook et TUI FirstChoice se livrent une véritable course poursuite.

Objectif : ne pas se laisser distancer par le concurrent et prendre des parts de marché aussi massives que possible en Europe et en France en particulier.

Avec le rachat de Jet tours, Thomas Cook France refait une partie de son retard.

La filiale du Club Med fait voyager environ 270 000 passagers par an. Grâce aux 243.000 clients enregistrés l’an dernier par Jet Tours, Thomas Cook France double quasiment de taille et devient le n°3 du marché.

il ne reste plus que quelques rares spécimen...

Il serait cependant illusoire de penser que la fringale des géants est désormais étanchée. On peut tabler, d’ici fin 2008/2009, sur de nouvelles acquisitions, l'Hexagone étant devenu le terrain de jeux préféré des majors.

Oui mais, sur les rayons, il ne reste plus que quelques rares spécimen tels Fram, le dernier des grands généralistes français, le Club Méditerranée pour les généralistes et Kuoni France, Asia ou VDM parmi les spécialistes.

Le voyagiste toulousain semble être la prochaine proie toute désignée des prédateurs. Même si l’imbroglio juridico-fraternel n’est pas complètement démêlé, Thomas Cook devrait revenir rapidement à la charge. S'il remportait le morceau, cela le propulserait sur la 2e marche du podium.

Pour le Club Méditerranée, les choses pourraient être plus faciles que prévu. La marque au Trident, cotée en Bourse, est fragilisée par la crise financière mondiale. C’est même une des raisons qui l’ont amené à se séparer de Jet tours. Son partenariat avec le 2e voyagiste européen en marge du rachat de Jet tours, pourrait évoluer vers une plus grande intégration.

Kuoni pourrait souffrir de l’acquisition de Jet tours

Kuoni France qui reste l’enseigne de référence du voyage haut de gamme en France, va devoir prendre position et choisir son camp. Très largement revendu par les agences Thomas Cook, le TO pourrait souffrir de l’acquisition de Jet tours dont les produits vont, en toute logique, être « poussés ».

Un positionnement « délicat », limite entre deux chaises, qui pourrait lui valoir les faveurs de FirstChoice dont les enseignes françaises (Marmara et NF) manquent cruellement de produits de ce type, après l’échec de TUI France.

Asia, objet de toutes les rumeurs, poursuit imperturbablement sa route. Jean-Paul Chantraine qui en a fait l’un des plus beaux spécialistes, ne semble pas décidé à céder (jusqu’à quand et combien ?)

Enfin, Voyageurs du Monde qui, malgré la crise, affiche une santé de fer, attire les convoitises. Mais le capital du voyagiste, nonobstant une entrée en Bourse récente, est solidement verrouillé.

Cantonner la concentration en marche aux deux TO anglo-allemands, serait cependant réducteur. Car, depuis quelques années, un 3e larron avance doucement mais sûrement ses pions dans l’Hexagone : Transat AT.

Le Montréalais a, lui aussi, les moyens de ses ambitions

Fort d’un regain d’activité et du redressement spectaculaire ou du développement de ses filiales françaises (Look Voyages et Vacances), le Groupe canadien s’enhardit. Jean-Marc Eustache, patron de Transat AT, a fait savoir depuis longtemps qu’il fallait compter sur lui dans la nouvelle donne hexagonale.

Ainsi, après le rachat de Bennet, Transat AT s’est porté aussi acquéreur d’Amplitude. Le Montréalais a, lui aussi, les moyens de ses ambitions et ne s’en cache pas. Certes, Jean-Marc Eustache avait annoncé une pause après ces deux rachats mais avec Jet tours qui tombe dans l’escarcelle de Thomas Cook, il va peut-être devoir réagir sous peine de se laisser définitivement distancer.

Il reste à savoir sur qui jettera-t-il son dévolu...

Justement, le nouveau patron qui arrive (Cédric Gobbillard) est un ancien du Club Med dont il était directeur général pour l'Amérique du Nord et membre du comité de direction. Mais il ne faut probablement pas y voir autre chose qu'une simple coïncidence...

Lu 6756 fois

Notez



1.Posté par François Filloux le 21/06/2008 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour Kuoni il y a aussi les acteurs du Net, allo??


');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips