TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Thomas Cook France : ventes, fusion... toutes les options restent à l'étude

l'activité française toujours en cours d'évaluation



Le groupe Thomas Cook Plc continue son combat pour retrouver un équilibre économique. Si l'exercice clos au 30 septembre finit toujours dans le rouge, le plan de réduction de coûts se traduit particulièrement par des engagements moindres sur l'hiver dans tous les marchés. Quant à l'activité française, elle est toujours en cours d'évaluation avec toutes les options possibles : ventes de certains actifs, fusion ou vente de l'ensemble....


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 28 Novembre 2012

Thomas Cook France continue de réduire ses engagements. Sur la saison hiver actuelle, ils s'allègent de 22%. Au 24 novembre, l'entreprise française enregistrait un volume de réservation hiver en baisse de 3% pour un prix moyen du forfait en hausse de 7%. - Photo DR
Thomas Cook France continue de réduire ses engagements. Sur la saison hiver actuelle, ils s'allègent de 22%. Au 24 novembre, l'entreprise française enregistrait un volume de réservation hiver en baisse de 3% pour un prix moyen du forfait en hausse de 7%. - Photo DR
Le groupe Thomas Cook Plc a publié ce matin ses résultats annuels préliminaires pour l'exercice clos au 30 septembre dernier.

Si le chiffre d'affaires global accuse une baisse de 3% à 9,4 91 milliards de livres, le groupe l'explique par une réduction des capacités offertes sur certains marchés dont la France.

Le résultat d'exploitation s'affiche à 156 millions de livres mais le groupe enregistre une perte nette pour l'exercice de 590 millions de livres.

Ces résultats sont accueillis avec une certaine indulgence par les analystes de la City. Après tout, à travers les différentes ventes d'activités au fil de l'année le groupe réduit son endettement de 103 millions de livres qui passe de 891 millions à 788 millions.

Le groupe a réussi à maintenir sa marge d'exploitation à 22% en dépit d'un environnement économique difficile.

Sous la direction de Harriet Green qui a pris ses fonctions en juillet dernier, c'est à un vrai lessivage auquel se livre le groupe actuellement.

La nouvelle stratégie dévoilée au printemps 2013

Le management est remanié en profondeur, notamment en Grande-Bretagne et quelques lignes stratégiques sont d'ores et déjà dessinées même si Harriet Green confirme que la nouvelle stratégie sera dévoilée véritablement au printemps 2013.

En attendant, le groupe parie sur le développement du web qui permet d'ores et déjà d'écouler entre 9% et 69% du stock selon les marchés. Il a été décidé également de centraliser les achats hôteliers.

Le groupe s'adapte aussi à la tendance profonde d'une demande de produits "customisés". La moitié des 23 millions de clients enregistrés sur l'exercice ont ainsi acheté ce type de vacances plutôt que des forfaits formatés.

Le groupe cherche également à réduire les risques d'exploitation avec des engagements sur l'hiver en retrait sur tous les marchés : -18% en Grande-Bretagne, -36% en Europe continentale, -22% en France, -5% en Europe du Nord.

Quant à Thomas Cook France, les chiffres traduisent encore les difficultés liées aux révolutions arabes avec une reprise de la Tunisie, une déception sur le Maroc et une baisse encore plus affirmée sur l'Egypte.

France : volume de réservation hiver en baisse de 3%

Le chiffre d'affaires France s'établit à 435,9 millions de livres (il était de 523,9 millions en 2011) avec un résultat d'exploitation à 34,9 millions, et une perte nette qui s'accentue : 20,7 millions (au lieu de 10,9 millions pour 2011).

Thomas Cook France continue de réduire ses engagements. Sur la saison hiver actuelle, ils s'allègent de 22%. Au 24 novembre, l'entreprise française enregistrait un volume de réservation hiver en baisse de 3% pour un prix moyen du forfait en hausse de 7%.

Quant à la stratégie à moyen terme, toutes les options restent ouvertes pour Thomas Cook France.

A partir du 1er décembre, c'est le directeur stratégie du groupe, Zubin Randeira qui prendra la responsabilité des activités françaises, épaulé par Aforge Finance.

Les différentes options possibles seront réévaluées : restructuration, séparation de certains actifs ou transaction concernant l'ensemble de l'entreprise qui pourrait aboutir à une fusion ou une vente.


Lu 1930 fois

Tags : thomas cook
Notez



1.Posté par Homer J Simpson le 28/11/2012 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oh Pinaise! plus qu'a prendre son mal en patience en attendant de savoir sir la France sera sacrifié pour Alléger un bateau qui tangue dangereusement..so wait an see!

2.Posté par REPRENEUR le 29/11/2012 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Austral-lagons, Jet Tours, 2 belles marques qui ont été vampirisées + 1 super sce résa à nantes.
Il y a de bonnes affaires à faire pour quelqu’un de compétent disposant de moyens financiers…..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips