TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Thomas Cook : hausse des cotisations, taxe sur les forfaits, prêt... les pistes de l'APST pour renflouer les caisses

journées des dirigeants Manor à Monaco



Hausse des cotisations, taxes sur les forfaits, et prêt bancaire... voici les leviers que comptent actionner l'APST pour renflouer ses caisses après le sinistre de Thomas Cook estimé à près de 45M€.


Rédigé par le Dimanche 10 Novembre 2019

L'APST a en effet provisionné 45 M€ mais espère limiter le coût à 40M€ - Photo DR
L'APST a en effet provisionné 45 M€ mais espère limiter le coût à 40M€ - Photo DR
Avec le sinistre de Thomas Cook en France, comment l'APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) va t-elle renflouer ses caisses ?

C'était l'une des questions abordées lors des Journées des Dirigeants Manor qui se tiennent jusqu'au 10 novembre 2019 à Monaco.

Une chose est sûre, l'Etat ne mettra pas la main à la poche, a confirmé Michelle Laget-Herbaut trésorière de l'APST présente lors de la convention du réseau : "Ils ne nous donneront aucun fonds, c'est très clair" a t-elle déclaré en séance plénière.

Un sinistre qui va coûter très cher. L'APST a en effet provisionné 45 M€ mais espère limiter le coût à 40M€.

Lire : Exclusif (Dossier Thomas Cook) : le sinistre coûtera entre... 40 M€ et 50 M€ à l'APST !

Hausse des cotisations

Et sans contre-garantie, la caisse de solidarité du tourisme va devoir trouver un moyen de se renflouer pour faire face à cette faillite mais également pour reconstituer un fonds.

"En 2015, Thomas Cook a été accepté à l'APST avec une garantie du siège londonien de 41M€ jusqu'en 2021. Et effectivement les contre-garanties n'ont pas été demandées" explique Michelle Laget-Herbaut.

Aujourd'hui, l'association travaille sur plusieurs leviers qui ont été confirmés lors du conseil d'administration organisé le 6 novembre dernier.

Le premier concerne la hausse des cotisations de l'ordre de 30%, avec un appel des fonds à fin novembre.

"En raison des bons résultats de l'APST, les cotisations n'ont pas augmenté depuis 3 ans, elles ont même sur certains points baissé. La cotisation moyenne d'un adhérent est comprise en 1600 et 1700€," précise la trésorière de l'association.

Ces contributions rapportent 17M€ par an à l'APST. L'augmentation pourrait ainsi rapporter 5M€ supplémentaires.

Taxe sur les forfaits touristiques

Autre levier : appliquer une taxe de 3€ par client (défiscalisée) sur les forfaits touristiques vendus par les agences adhérentes à l'APST.

"Nous avons eu l'accord de la DGE (Direction Générale des Entreprises). Au niveau du traitement, ce serait l'équivalent de la taxe de séjour appliquée par les hôtels. Cela représenterait entre 16 et 17 M€" explique Michelle Laget-Herbaut. "Car pour exercer une garantie en dehors de la défaillance de Thomas Cook, l'Etat nous demande d'avoir une trésorerie de près de 17 M€".

Enfin dernier levier capital : demander au gouvernement une garantie de l'Etat pour l'obtention d'un prêt sur l'immeuble avenue Carnot, "sans ce prêt nous pourrions mettre la clé sous la porte".

A côté des ces mesures, l'APST travaille sur un durcissement des contrôles. "Notre métier est souvent associé à beaucoup de copinage. Nous sommes en train de nouer des contacts avec certains cabinets extérieurs au métier pour nous aider à nous restructurer et revoir le modèle. Nous allons créer aussi une cellule avec un cabinet spécialisé et indépendant pour qu'il puisse étudier les dossiers" précise Michelle Laget-Herbaut.

50 adhérents à la loupe sur les contre-garanties

Par ailleurs, l'APST a repassé au peigne ses membres et 50 adhérents méritent de revoir leur système de garantie.

René-Marc Chikli, président du SETO a rappelé également : "La DGE siège à l'APST depuis des années. Peu importe ce qui s'est passé par le passé, tout le monde était au tour de la table, et personne n'a eu la réaction qu'il fallait, c'est comme ça.

Aujourd'hui nous sommes condamnés à jouer le jeu, car le risque serait de perdre la gestion de la caisse de garantie.

Si nous ne sommes pas acteur de la caisse de garantie, l'acteur ça sera l'Etat"
prévient-il avant d'ajouter : "cela veut dire qu'il n'y aura pas de débat sur la trésorerie."

Lire : Congrès Manor : faillite de Thomas Cook, "on s’est fait planter profond !"

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5414 fois

Tags : apst, dge, thomas cook
Notez



1.Posté par Atlantic le 10/11/2019 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah…
Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi moi, avec ma TPE de 4 personnes, des bilans ultra sains (vérifiés par l'APST), j'ai dû mettre un bien immobilier en contre-garantie… quand l'APST n'a si j'ai bien compris, rien demandé de tel à Thomas Cook ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer le raisonnement derrière lequel ceux qui essaient de gérer leur agence "en bon père de famille" vont devoir endosser une hausse de 30% de leur cotisation ?
Je n'imagine pas que l'on puisse travestir cette bien étrange démarche en "solidarité"…
Mais peut-être suis-je dans un ancien monde…
Bien déçu en tout cas de ces pitoyables décisions.

2.Posté par Cpamoiclautre le 10/11/2019 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Relisez l article.. L Apst avait une contre garantie, mais sur la maison mère anglaise..
Qui en 2015 aurait dit que c est Thomas Cook UK qui tomberait 4 ans plus tard ?

3.Posté par idress le 10/11/2019 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Atlantic

Bonjour


Ce qui m'epate le plus, c'est que les ennuis de TC/JET TOURS étaient connu de tous , et certains ont continué à envoyer des clients . Résultat : des agences ont du repayer des sommes phénoménales.

Peut etre, l'APST devrait commander un audit des TO. C'est sa responsabilité

Idress

4.Posté par Altus Allister le 11/11/2019 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec Atlantic, l'APST à fait preuve d'un grand laxisme en ne prenant pas de contre garantie dans l'affaire TC. Les adhérents paieront la facture d'un moyen ou d'un autre. En espérant que le futur cabinet extérieur pour aider à restructurer et revoir le modèle préconisera également une recomposition de l’équipe dirigeantes

5.Posté par Vanessa mogador le 11/11/2019 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Cpamoiclautre


Relisez plutôt l article des garanties ont été demandés au siège londonien mais sans aucune contre garantie car personne ne voulait imaginer qu un groupe comme TC UK se ferait abandonner par tous les investisseurs
Mais il faut croire que personne n est éternel et que les investisseurs avaient le dessein de gagner de l argent au lieu d en perdre depuis des années !
Et maintenant nous les agences on va payer pour leur arrogance !
Vous avez raison Atlantic c’est toujours deux poids deux mesures !!!

6.Posté par Mislanghe Isabelle le 12/11/2019 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUELLE HONTE!!!je suis du même registre qu Atlantic. Je me bats chaque jour pour faire tourner mon agence, payer mon équipe, j ai bien sûr une garantie financière engagent ma maison!!! C est un stress quotidien d ÊTRE RESPONSABLE DE TOUT surtout des conneries des autres!!! Et là !! Petit dépôt de bilan de TC (entièrement prévisible depuis plusieurs annees!) et tout va bien!! Pas grave les petites agences saines payeront pour ça ! DÉGOÛTANT il est beau le monde du tourisme !!QUELLE HONTE.

7.Posté par simonagent le 12/11/2019 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui c'est ce Samui Info ?

Est ce que c'est le roi des donneurs de leçons ?

Quelle licence en France et quelle contre-garantie ?

parce que, pour le reste, ses admonestations, c'est un peu le café du commerce.

8.Posté par idress le 13/11/2019 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@simonagent

bonjour simon

je pourrais vous retourner la question : qui est ce Monsieur qui se cache derriere un pseudo ? soyez franc du collier, evitez de vous comporter comme Rick Sailor, le très dévoué

si vous voulez une reponse, soyez curieux, vous la trouverez vous meme

bonne journée Simon et, bonnes ventes !!!!

Idress

9.Posté par Bernard le 13/11/2019 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
2 questions se posent à mes yeux :

- Pourquoi les responsables de l'APST, qui ont fait preuve de négligence non pas mis leur démission sur la table au cours de ce conseil d'administration? 45 millions ne peut pas être l'aboutissement d'un "pas de chance". Cette réunion n'a vu comme seule décisions concrète le transfert des responsabilités maquillé en "solidarité" et du chèque à faire sur l'ensemble des adhérents? Cette démission aurait, même si refusée, été le minimum de dignité demandé...

- La hausse de la cotisation et faire payer les clients pourquoi pas mais.... cette décision aurait dû s'accompagner à mes yeux de la suppression de la contre garantie afin d'avoir une assurance qui assure enfin celui qui fait le chèque tous les ans et pas seulement le voyageur... Une assurance qui n'assure pas celui qui paye...(l'agence) n'a aucune logique...
A quand une garantie (une vraie) qui couvrirait la responsabilité de plein droit?


- Deux proverbes qui semblent avoir cours à L'APST :
"On ne prête qu'aux riches"
"Logique du pot de terre, pot de fer". "Pots de terres, tous à vos chéquiers la demande de cotisation arrive!

10.Posté par agvfan le 14/11/2019 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quid de la réaction des autres garants potentiels (altradius/groupama ) : ce serait interessant de connaitre leur position : si ils acceptent d'accueillir les adherents apst qui refuseraient de payer +30% sur leur cotisation , la migration risque d'être conséquente et l'APST ne s'en sortira pas ... ou alors ils vont s'aligner sur les "nouveaux tarifs APST " par esprit de solidarite entre garants (comme la fameuse solidarité entre pros du tourisme à labase de cette augmentation ... ) mais ce serait étonnant...

11.Posté par BERNARD le 14/11/2019 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Altradius et groupama n'auraient surement jamais accepté Thomas Cook!!!
Chez eux, pas de copinage ou de cocktails de la "Baronite" à Top Resa pour valider un accord
Un bilan analysés par des vrais analystes ...
Ce qui n'empêche que je ne serai pas surpris que l'un ou ou l'autre voir les 2 décident de plier bagages au regard du risque... Même si je suis certain que leur risque est mieux mesuré qu'à l'APST...
Quand je lis que M. Torromanof menace déjà quasiment ceux qui ne paieraient par leur cotisation 2020 avant la fin de l'année... Bientôt cela va être à nous de nous excuser pour leurs fautes
Vous remarquerez dans le discours de l'APST : 45 millions envolés sans le moindre Mea Culpa
Le seul discours est : on va resserrer la visse et on va vous faire payer nos errements.. (Ça c'est moi qui le dis..

12.Posté par Atlantic le 14/11/2019 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne devrait-on pas, tous, envoyer une lettre commune à l'APST pour demander des explications sur cette négligence incompréhensible de la part des responsables de l'APST, et en quoi nous devons tous payer et continuer à entretenir une structure qui de toute évidence ne fait plus le poids dans le contexte imprévisible qui est aujourd'hui la norme ?
Je reste choqué, et plus encore par les propos de M. Toromanoff quant aux sanctions prévues contre ceux qui refuseraient les augmentations de cotisations de 30%.

13.Posté par Le Meur le 21/11/2019 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En accord avec ce que j'ai pu lire un peu plus haut, voici mon ressenti, etant moi meme gerant d une agence de voyages independante, nous sommes là encore les bons samaritains qui allons payer pour les gros voyagistes reconnus pourtant comme indélicats (ex. ce ne sont pas les professionnels tunisiens qui me contrediront...) . Il y a un malentendu qui dure depuis trop longtemps, et qu'il faudra réparer rapidement si l'on veut préserver l'esprit "maison" de l'APST. A comparer un voyagiste lourdement endetté depuis des années et des agences de voyages transparentes dès que l'APST leur réclame ses bilans comptables, on se demande où doit se placer la confiance.
Le systeme mutualiste et solidaire est une force quand elle est utlisée avec détachement. Le cas "Thomas Cook" montre des congruences difficiles entre la solidarité mutualiste et les pratiques vécues en matière de solidarité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Novembre 2019 - 17:00 Top 5 : Thomas Cook, Travel Team et... ?



Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips