TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



iDBUS : 24,8 millions d'euros de déficit en 2013

2e année de pertes consécutives



Malgré un chiffre d'affaires en nette hausse, iDBUS a creusé ses pertes en 2013. Le déficit de la filiale de la SNCF atteint 24,8 millions d'euros. Selon la direction, ce résultat est conforme à son plan de marche.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 10 Octobre 2014

En 2013, iDBUS a perdu près de 24,8 millions d'euros, comme le relève un article publié par Les Echos ce vendredi 10 octobre 2014.

En 2012, année de son lancement, la filiale de la SNCF avait enregistré un déficit de 16,2 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros.

"Ces chiffres, très commentés à l'époque dans le secteur, pouvaient s'expliquer par les investissements consentis pour mettre l'entreprise sur des rails", analyse le quotidien économique.

Pourtant, l'année suivant, le déficit s'est encore creusé. Dans un même temps, le chiffre d'affaires a grimpé pour atteindre 12,7 millions d'euros.

Pour autant, la direction de la société ne s'alarme pas. Dans les colonnes des Echos, elle explique, par l'intermédiaire de Maria Harti, sa Directrice Générale, que les résultats 2013 sont en ligne avec son "plan de marche".


Lu 807 fois

Tags : 2012, 2013, bus, idbus, sncf
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 15:37 GNV prolonge le black friday avec la Cyber Week









QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias