TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Air Austral : le département de La Réunion se désengage

Vers un nouveau schéma capitalistique



Changement capitalistique en approche pour Air Austral, alors que le département de l'Île de la Réunion s'apprête à vendre ses parts.


Rédigé par le Lundi 8 Avril 2019

Ces modifications capitalistiques surviennent alors que la compagnie poursuit la construction de son partenariat stratégique de grande ampleur avec sa voisine d’Air Madagascar © Air Austral
Ces modifications capitalistiques surviennent alors que la compagnie poursuit la construction de son partenariat stratégique de grande ampleur avec sa voisine d’Air Madagascar © Air Austral
Vers un nouveau schéma capitalistique chez Air Austral ?

D’après ce que dévoile Le Journal de la Réunion, le Conseil départemental de La Réunion devrait se désengager de la compagnie aérienne locale dans les prochaines semaines en vendant les parts qu’elle y possède.

Depuis 2016 et la recapitalisation d’Air Austral, la collectivité territoriale possède 11% des parts de la compagnie (via des parts dans la Sematra, une société d’économie mixte composée d’actionnaires publics à 98% et actionnaire majoritaire d’Air Austral) et espère maintenant, en les vendant, en retirer entre 7 et 8 millions d’euros.

Si aucun nom d’un éventuel remplaçant au sein des actionnaires de la compagnie réunionnaise n’a encore filtré, Pierre Bayle, directeur général des services au conseil départemental estime « être dans l’obligation de céder nos parts à une collectivité ayant compétence dans le secteur aérien ».

Et si la Sematra restera dans tous les cas actionnaire majoritaire d’Air Austral, deux solutions ont été abordées lors d’une récente conférence de presse : soit une revente au conseil régional, soit une revente au conseil départemental de Mayotte.

Le sauvetage d'Air Madagascar se poursuit

Des modifications capitalistiques qui, si elles ne devraient pas avoir d’impact direct sur les activités d’Air Austral, surviennent alors que la compagnie poursuit la construction de son partenariat stratégique de grande ampleur avec sa voisine d’Air Madagascar.

Dévoilé en début d’année 2018, ce vaste plan de rapprochement a indissociablement lié les deux compagnies partenaires de l’océan Indien, confrontées ensemble à une écrasante concurrence sur les liaisons vers la métropole.

Plus d’un an après l’annonce de l’entrée d’Air Austral au capital d’Air Madagascar, le plan de sauvetage et de transformation de cette dernière se poursuit à grands coups de mutualisation des coûts, d’uniformisation des produits, de création d’une filiale domestique (Tsaradia), de « complémentarité tarifaire », et de renouvellement des services à bord.

En ce début d’année 2019, un programme de fidélité commun, baptisé « my capricorne » a vu le jour, fusionnant les anciens programmes des deux transporteurs.

Peu de temps avant, une première ligne commune avait vu le jour entre Fort Dauphin (au sud-est de Madagascar), Tuléar (sud-ouest) et l’île de La Réunion.

Lire aussi : Où en est Air Austral dans son sauvetage d’Air Madagascar ?

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Retrouvez le Guide MyCapricorne Air Austral Air Madagascar sur Brochuresenligne.com

Lu 15196 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Clozier le 09/04/2019 08:06
Rapprochement logique entre Air Mad et Air Austral , rien à dire.
Ou le bât blesse est la différence de culture entre les deux compagnies, avec une notion de service quasi inexistante pour l’ une et une approche plus sympathique pour l’autre......
Alors on nivelle par le bas ( ce coûte moins cher et il faut de l’argent pour sauver le soldat malgache) avec une dégradation fulgurante des prestations d’Air Austral ainsi qu’un méli-mélo commercial loin d’etre performant.
Suis pas certain du futur si la barre n’est pas redressée...

2.Posté par Delahaye le 10/04/2019 06:50
Ils ont un sav de pacotille. Ils t'annoncent te rembourser et 9 mois plus tard on est toujours au même point. A l'échelle d'un voyageur comme moi, c'est 4 ou 5 AR annuels. Il se tirent une balle dans le pied car de ce que j'ai pu en entendre, la réputation de la compagnie fait déjà écho.

3.Posté par JACQUES le 11/08/2019 11:34
Air Austral est financee par la "continuite territoriale",c'est a dire des fonds publics,mais pourtant les standards de cette compagnie sont tres en dessous de la concurrence.
Eĺle est geree dans ses choix erratiques de facon tres autocratique et les suggestions ne sont pas les bienvenues.
Le service client?Le pire qu'on puisse imaginer;quel interet de garder une telle boite sous perfusion?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.







QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance