TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Air France met fin aux A340 et ses "4 sèche-cheveux" sur Paris-Bogota

L'A340 sera remplacé par un Boeing 787 dès mars 2018



Air France est en proie à de nombreux problèmes en ce début d'année 2018. Outre les grèves et les revendications syndicales, la compagnie française fait face à des incidents majeurs sur la ligne Bogota-Paris, ayant provoqué par la même occasion des tensions en interne. Retour sur les faits, et la résolution des problèmes de la ligne maudite.


Rédigé par Romain Pommier le Mardi 23 Janvier 2018

Crédit photo : Air France
Crédit photo : Air France
Il aura fallu 15 incidents graves espacés sur six années, une enquête interne et une autre du BEA, pour que la compagnie nationale, Air France règle le problème sur la ligne Paris-Bogota.

Enfin surtout ceux rencontrés sur Bogota-Paris. Voici un petit retour sur les faits. Le 11 mars 2017, se présente au décollage sur le tarmac colombien un A340-300. L'appareil s'élance sur la longue piste exposée aux 4 vents, mais tout ne va pas se passer comme prévu. L'avion peine à prendre son envol et "passe très bas en fin de piste. On est passé plusieurs fois à quelques mètres du drame" selon un pilote d'Air France contacté par la rédaction.

Bis repetita le 6 avril 2017.

Et selon ce commandant de bord, "l'un des principaux problèmes de cette ligne réside dans le fait que l'avion est totalement sous motorisé. Il est bien simple, pour nous partir en A340, c'est comme décoller avec 4 sèches-cheveux sous les ailes."

Le son de cloche est bien différent selon la direction puisque l'appareil est le plus à même à répondre aux caractéristique géographique de la zone, avec notamment le franchissement de nombreuses montagnes.

Le constat est posé, les préoccupations nombreuses, à tel point que le CHSCT des pilotes se saisit de l'affaire, et l'Inspection du travail par la même occasion.

Air France est alors assignée en justice au TGI de Bobigny. "Le jugement doit être rendu sur le rôle du CHSCT Pilotes concernant la sécurité des vols, et non pas sur les problèmes rencontrés sur la ligne Bogota-Paris" selon une personne proche du dossier.

Quelles compétences pour le CHSCT Pilotes ?

Le 17 janvier 2018, dans toutes les rédactions de France, un communiqué tombe, avec pour titre "Sécurité des vols à Air France : Les syndicats de pilotes dénoncent la culture de l’opacité."

Les raisons de cette missive ? La décision d'Air France de suspendre le CHSCT Pilotes pour les questions de sécurité en vol, notamment ceux touchant à Bogota.

D'après le ministère du Travail, l'instance de représentation des salariés a pour principale mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des salariés et à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Pour mener à bien cet objectif, il analyse les conditions de travail et les risques professionnels, il vérifie par des inspections et des enquêtes le respect des prescriptions législatives et réglementaires, mais aussi la mise en œuvre des mesures de prévention préconisée.

Dans le cadre de ses prérogatives, le CHSCT Pilotes se saisit dans le courant de l'année 2017 des incidents rencontrés par les vols aux départs de Bogota. Cette enquête a mené le comité à déposer 3 dossiers de dangers graves imminents (DGI) suite à la réponse jugée non adéquate par la direction d'Air France, nous rapporte le responsable d'un syndicat de pilotes.

Des tensions sont par la suite apparues entre la direction et les syndicats, notamment en raison de la non-transmission de documents au CHSCT, dans le cadre de son enquête interne. Toujours selon ce représentant syndical ayant préféré garder l'anonymat "ce n'est pas la première fois que cela arrive.

En effet, Air France n'en est pas à son coup d'essai, elle a déjà tenté de retirer la sécurité aux prérogatives du CHSCT, la justice s'est chargée en 2006 de lui rappeler ses manquements
."

Sauf que depuis janvier 2018, le comité n'est plus en mesure de poursuivre son enquête. Et la direction d'Air France de justifier cette décision, car "la sécurité des vols n’a jamais fait partie du périmètre de compétences du CHSCT Pilotes, aucune prédisposition du Code du Travail ne prévoit cette situation".

La compagnie de poursuivre "compte tenu de l’exigence absolue de sécurité et de la technicité des situations à envisager, la réglementation donne une compétence exclusive de contrôle de la sécurité des vols à la Direction Générale de l’Aéronautique Civile (DGAC) et plus particulièrement à la Direction de la Sécurité de l'Aviation Civile (DSAC)." De plus, elle considère le BEA comme le seul organisme compétent pour analyser les incidents et accidents aériens.

Fin du débat ou presque.

La résolution du problème Paris-Bogota ?

"Le fond du problème, outre les décollages tardifs, réside aussi dans le fait que nous sommes dans une période délicate, puisque des négociations salariales ont lieu en ce moment même.

Et les syndicats utilisent la médiatisation des incidents pour mettre la pression sur la direction
" analyse un commandant de bord d'A340.

Entre conflit et incident, la frontière est ténue, surtout dans la situation d'une compagnie devant repenser son modèle économique dans un marché concurrentiel et en pleine mutation.

Pour en revenir à la ligne Paris-Bogota. Les problèmes semblent être nombreux pour ce qui est considéré comme l'un des aéroports les plus dangereux du monde pour les pilotes Air France. En raison, de son altitude (2 548m), de son exposition au vent, des montagnes bordant la ville, et surtout par la sous-motorisation de l'A340.

"L'avion se trouve en limite haute de sa capacité opérationnel à Bogota du fait des nombreuses contraintes de la piste colombienne. Nous nous sommes aussi aperçus, que le constructeur de l'appareil a frelaté les données et le logiciel de calcul de performance à bord de l'A340 ne correspond pas à ce qui se passe dans la réalité" explique le syndicaliste.

De plus, il semblerait que le meilleur cadencement du taux de rotation des pilotes d'essai a été utilisé dans le manuel d'utilisation de l'appareil, sauf que ce taux est presque impossible à atteindre. La situation est encore plus délicate "lorsque l'avion est piloté par un commandant de bord moyen, les capacités sont tous simplement inatteignables" d'après le pilote représentant du personnel.

Face à la situation et la médiatisation des incidents, Air France a répondu aux inquiétudes des pilotes. Pour cela la compagnie a travaillé conjointement avec le BEA et la Lufthansa "ayant relevé les mêmes anomalies sur leurs A340".

Pour apporter une plus grande maniabilité aux commandants de bord, la charge de l'avion a été baissée, le nombre de passagers réduit. Et les pilotes ont reçu une formation pour se rapprocher au plus près du manuel d'utilisation du constructeur.


Depuis ses ajustements aucun nouveau incident n'est à relever.

Et dès mars 2018, les problèmes du vol Bogota-Paris seront définitivement réglés, avec le remplacement de l'A340 par un Boeing 787, plus à même de répondre aux caractéristiques de l'aéroport colombien.

Pendant ce temps l'ensemble des 4 séche-cheveux changeront de couleur et de personnel, puisqu'ils passeront sous le pavillon de Joon. La problématique technique réglée, reste encore celle sociale, mais chaque chose en son temps.

Lu 9761 fois

Tags : Air France
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips