TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


CEDIV : nouveaux concepts, prospects... voici les nouveaux adhérents

Présentations de 5 nouvelles agences de voyages



Composé de 230 agences, avec vocation de grandir tout en gardant sa dimension humaine, le CEDIV accueille chaque année de nouvelles têtes. Plusieurs dizaines d'adhérents postulent chaque année. A l'occasion du Convenc'tour 2019, nous avons rencontré ces nouvelles personnalités pour qui le CEDIV représente bien souvent la porte d'entrée du secteur du voyage. Qui sont-ils et que cherchent-ils ? Voici les nouveaux adhérents.


Rédigé par le Lundi 3 Juin 2019

Le Convenc'tour pourrait ressembler à une réunion de famille avec les cousins turbulents, les tontons rigoureux et les parents veillant au bon déroulement de la sortie.

Reste que ce rendez-vous annuel est utile pour les adhérents du CEDIV.

Au-delà de la fête, des rires et des soirées, il permet de prendre part à des ateliers de formation et de rencontrer aussi bien les fournisseurs, que les nouvelles forces vives.

Si le réseau, emmené par sa dynamique et énergique présidente Adriana Minchella, cherche toujours à s'accroître "accueillir de nouvelles têtes représente un travail énorme, pour notre petite structure."

Le staff du réseau indépendant, mais travaillant de concert avec Selectour, compte en juin 2019 précisément 230 adhérents.

Malgré un nombre relativement stable, le CEDIV continue de séduire de nouvelles têtes, que nous avons rencontrées lors du Convenc'Tour 2019.

PassyVoyages "Son discours très rentre dedans...nous a fortement plu"

PassyVoyages "Son discours très rentre dedans...nous a fortement plu" - Crédit photo : RP
PassyVoyages "Son discours très rentre dedans...nous a fortement plu" - Crédit photo : RP
PassyVoyages est née de la passion, de deux amies, pour le tourisme. Déjà adhérentes, avant même d'avoir signé le bail de l'agence les deux jeunes entrepreneuses, nous expliquent leur chemin.

Ségolène Sergeant : "Nous ne venons pas du milieu du tourisme (finance et l'événementiel, ndlr), donc forcément nous ne voulions pas être indépendantes, car nous trouvions cette position utopique.

Ce postulat nous a conduits à nous renseigner sur les différents réseaux existants. Nous avons eu un échange constructif et intéressant avec le directeur commercial de Tourcom, il y a quelques mois.

Pour parfaire nos connaissances de notre futur secteur d'activité, je me suis rendue au Ditex, où j'ai rencontré Adriana.

Son discours très rentre dedans, mais surtout honnête sans éluder les difficultés de la profession, nous a fortement plu. Nous avons conscience que le métier n'est pas facile, mais pour réussir nous sommes convaincues qu'il est indispensable d'être entouré de gens honnêtes. Le CEDIV a été une évidence.
"

Perrine Waymel d'étoffer : "Le Convenc'tour nous conforte encore plus dans notre choix, c'est vraiment une grande famille. Les adhérents sont bienveillants, ils ne sont pas avares de conseils. Nous cherchions aussi à bénéficier d'outils informatiques, comment faire lorsqu'un client ouvre la porte ?

Nous allons réaliser une semaine de formation dans une agence, puis lors de cette convention nous avons rencontré les partenaires technologiques et les tour-opérateurs.

Au-delà du CEDIV, nous sommes certaines que les Français reviennent à l'humain, ils en ont marre de consommer en masse et n'importe comment.

Nous ciblons une clientèle huppée, dans le XVIe arrondissement de Paris, et nous voulons que notre agence de voyages s'inscrive dans la vie locale, qu'elle l'anime.
" L'ouverture est prévue pour le mois d'octobre 2019.

Mer&Soleil "nous avons été submergés par le nombre de TO"

Mer&Soleil "nous avons été submergés par le nombre de TO" - Crédit photo : RP
Mer&Soleil "nous avons été submergés par le nombre de TO" - Crédit photo : RP
L'évolution des modes de consommation et de distribution oblige les agences de voyages à revoir leur business-modèle.

Mer&Soleil n'a pas attendu de voir son gâteau rétrécir pour agir. L'énergique responsable développement de l'agence, Djawed Kacedali revient sur son adhésion au réseau.

"Nous avons développé depuis un an et demi les séjours de loisirs, cela va des transferts aux produits à la carte. Pour créer cette activité, nous avons voulu entrer dans un réseau pour avoir toutes les actualités et les informations pour être au fait du loisir.

Puis nous voulions bénéficier d'un accès direct aux tour-opérateurs, ce qui nous permet maintenant de bénéficier de bien meilleures commissions.

L'adhésion m'a ouvert une toute nouvelle perspective, car j'envisage à moyen terme (quelques mois) de créer ou acheter une agence pour renforcer cette activité, mais aussi de m'attaquer au business travel.

Le choix du CEDIV s'explique par la volonté de poursuivre l'héritage familial, ce qui impliquait de garder notre marque, identité et couleurs.

Je me suis renseigné sur l'ensemble des réseaux, l'outil Noé a pu faire la différence de par sa précision et sa rapidité. Puis c'est un réseau avec une certaine familiarité qui innove tout le temps, et le partenariat avec Selectour est un avantage énorme.

Ne connaissant pas le loisir, nous avons été submergés par le nombre de TO, avec le réseau il y a un tri et nous piochons dedans.

De plus, nous avons eu de la visibilité auprès des commerciaux.
" Djawed Kacedali est actuellement à la recherche d'une agence sur Lille.

Elstarecon, le CEDIV pour lutter contre l'isolement

Le CEDIV pour se développer - Crédit photo : Elstarecon
Le CEDIV pour se développer - Crédit photo : Elstarecon
Emilyne Chaumont est une enfant de la balle. Si son père a fondé sa propre agence il y a 50 ans, pas question de reprendre l'affaire familiale en raison des divergences de vues sur l'avenir de la profession.

Le père ne croyait pas dans l'avènement d'internet, quand sa fille en a fait son mémoire de fin d'études.

"J'ai créé cette agence, il y a 4 ans tout d'abord en tant qu'opérateur événementiel, puis je suis passé agent de voyages en 2017. Lors d'un afterwork des NAV (Nouveaux Agents de Voyages, ndlr) de l'APST, nous avions invité Adriana pour qu'elle nous présente les différents réseaux.

Son discours m'a séduit, autour de l'ambiance familiale et de l'indépendance des agences tout en mettant en avant les négociations tarifaires et les conseils.

J'ai effectué les démarches d'adhésion à un réseau car j'étais un peu isolée à l'époque. Je travaillais toute seule (depuis Emilyne a embauché un de ses amis).

A l'époque, j'avais besoin de conseils et je voulais aussi bénéficier de négociations tarifaires, mais ce n'était pas possible. J'ai ainsi adhéré au CEDIV. J'ai aussi découvert la possibilité d'émettre des billets d'avion grâce à CMS Vacances, c'est un réel avantage. Les outils proposés sont bons.

Depuis octobre 2018 (date de son adhésion), nous avons gagné en réactivité, et profitons des décalages de paiement, ce qui n'est pas négligeable pour la trésorerie.

Le parcours juridique m'a permis de me mettre aux normes du RGPD, à l'aide d'un guide pratique de 40 pages, tout en ayant les bons contacts et adresses pour se conformer.
"

L'activité est telle que la jeune entrepreneuse va embaucher deux alternants et cherche un local en région parisienne pour agrandir son agence et proposer un véritable lieu de vie locale.

C.M. Tour a eu besoin de faire face aux nouvelles réglementations européennes

C.M. Tour a eu besoin de faire face aux nouvelles réglementations européennes - Crédit photo : RP
C.M. Tour a eu besoin de faire face aux nouvelles réglementations européennes - Crédit photo : RP
Jérôme Marchat a repris l'entreprise familiale située à Angoulême, dans "la rue des agences de voyages" la surnomme-t-il.

Après quatre ans à la tête du commerce, l'Angoumoisin a ressenti le besoin de se rapprocher d'un réseau face à la toujours plus grande complexité législative et pour développer son activité.

"J'ai repris l'agence que mon père avait créée, il y a plus de 20 ans, depuis 4 ans en cogérance et tout seul en 2017. Les changements législatifs en 2018, que ce soit le RGPD ou les contrats, et malgré l'aide de l'APST j'ai ressenti le besoin de m'entourer.

Au dernier congrès de l'association j'ai rencontré des adhérents du CEDIV qui ont fait un travail de lobbying, qui m'a convaincu. En fait, ils n'ont eu de cesse de me répéter qu'ils étaient libres de faire ce qu'ils voulaient, c'est-à-dire de garder leur spécificité.

La conviction des adhérents n'est pas la seule raison à ma signature, l'indépendance est un angle important pour moi et les différentes aides proposées ont fini de me convaincre. Il faut savoir que je suis une agence à part dans la ville, car je suis groupiste et autocariste, il m'arrive même de conduire des bus.

En étant seul tu as toujours la tête dans le guidon, tu ne sais jamais vraiment comment bien faire les choses. Prenons l'exemple du RGPD, je suis dans le cadre mais je vais devoir faire des modifications, sans le réseau je ne l'aurais jamais su.

J'aimerais aussi pouvoir développer l'activité pour à l'avenir employer une personne, cela passera par le développement d'une clientèle individuelle, qu'il sera possible de conquérir aussi par les outils mis à disposition par le CEDIV.
"

Adoum, le prospect qui veut monter une agence dans le cinéma

Adoum, le prospect qui veut monter une agence dans le cinéma - Crédit photo : RP
Adoum, le prospect qui veut monter une agence dans le cinéma - Crédit photo : RP
Si internet a révolutionné la distribution, il a aussi passablement modifié notre façon de consommer les séries et les films.

Netflix a ouvert la boîte de Pandore des productions cinématographiques créant par la même occasion des millions de fans et des développant les lieux de tournage à travers le monde.

Actuellement, Adoum Djibrine-Peterman est responsable de Cinestaf, un prestataire des productions qui souhaite dorénavant étendre son activité au voyage.

"Notre but sera d'adresser une offre spécifique car destinée aux équipes de tournage.

J'ai constaté que les contrats des agences sont bien souvent corporate, ce qui fait que les productions préfèrent se charger elles-mêmes des réservations, car elles ont des besoins équivalant à de l'événementiel.

En utilisant des plateformes BtoC, elles se privent des avantages des agences, comme les annulations. Etant déjà prestataire technique des productions, nous avons déjà les contacts de nos futurs clients.

Pour le moment nous n'avons pas vraiment débuté notre activité, même si nous avons déjà notre immatriculation auprès de l'APST. Dans le cadre de la structuration de notre branche voyage nous avions besoin de nous appuyer sur un réseau,car c'est une activité totalement inédite pour nous.

Nous avons découvert le CEDIV sur TourMaG.com, grâce à un article et sa devise nous correspond totalement. Nous allons profiter tout au long de l'année pour structurer professionnellement avec des partenaires et juridiquement notre activité, pour une ouverture en début d'année 2020.

Il faut savoir qu'en ayant l'immatriculation, je pensais commencer à vendre des voyages rapidement, mais lorsque les professionnels m'ont interrogé sur le logiciel de réservation, mon GDS ou encore de l'assurance, etc. Je me suis rendu compte que ce n'était pas aussi évident, le métier est extrêmement complexe.

Au sein du CEDIV, j'ai découvert des profils variés avec une forte émulation, en fait nous ne sommes jamais seuls et c'est plaisant.
"


Lu 2247 fois

Notez



1.Posté par savanna tours et safaris le 04/06/2019 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LONGUE VIE AU CEDIV !!!!!!!!!!!!

SAVANNA TOURS 03 20 04 21 26

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips