TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Contrat Assurinco, Selectour Afat : la différence de traitement entre agences inquiète certains adhérents

nouveau contrat Assurinco



La nouvelle grille d'Assurinco mise en place mi-janvier pour Selectour Afat inquiète certaines agences du réseau. Ce qui ne passe pas, c'est la différence de traitement entre les adhérents. Une première selon eux dans l'histoire de la coopérative. Ils craignent de voir s'étendre cette pratique aux prochaines négociations fournisseurs. Dominique Beljanski, présidente, se veut rassurante. Pour elle, le nouveau barème Assurinco ne préfigure en rien les futurs contrats TO.


Rédigé par Céline Eymery le Vendredi 20 Février 2015

Le nouvel accord Assurinco implique une augmentation des tarifs de façon modulée selon le taux de sinistralité des agences. Outre les modifications de l'accord, qui défavorisent certains points de vente, ce qui ne passe pas, c'est la différence de traitement entre les adhérents - Logo DR Selectour Afat
Le nouvel accord Assurinco implique une augmentation des tarifs de façon modulée selon le taux de sinistralité des agences. Outre les modifications de l'accord, qui défavorisent certains points de vente, ce qui ne passe pas, c'est la différence de traitement entre les adhérents - Logo DR Selectour Afat
L'inquiétude monte chez certains adhérents Selectour Afat.

Alors que Dominique Beljanski, présidente de la coopérative a annoncé que le réseau venait d'entrer en négociations avec les fournisseurs, les changements concernant la nouvelle grille d'Assurinco questionnent plusieurs adhérents.

Assurinco a en effet dénoncé son contrat mi-janvier qui courrait initialement jusqu'en décembre 2016, au motif que celui-ci est largement déficitaire à cause d’un taux de sinistralité élevé.

Et le nouvel accord implique une augmentation des tarifs de façon modulée selon le taux de sinistralité des agences.

Outre les modifications de l'accord, qui défavorisent certains points de vente, ce qui ne passe pas, c'est la différence de traitement entre les adhérents.

"C'est un grave précédent pour notre réseau qui est une coopérative", nous confiait cet adhérent.

En effet la logique initiale de la coopérative : c’est que tout le monde est à égalité et que chaque membre bénéficie d'un contrat unique négocié par le réseau.

Un nouvel accord conclu en fonction de la sinistralité

Les fournisseurs peuvent ensuite négocier des paliers et des incentives pour récompenser les plus performants.

A l'heure du retour des négociations fournisseurs, certains patrons d'agences s'inquiètent de voir cette pratique étendue à d'autres fournisseurs.

Ce que la présidente de la coopérative du réseau réfute.

"Non du tout", insiste t-elle, "avec Assurinco nous sommes dans un cadre particulier. Les assureurs sont une catégorie à part avec des primes en face d’indemnisations liées à des sinistralités alors que dans le cadre des TO, nous sommes sur un principe de distribution classique."

Autre interrogation, pourquoi alors avoir décidé de poursuivre le partenariat avec Assurinco ?

Dominique Beljanski explique : "Certaines agences du réseau étaient totalement satisfaites d’Assurinco, il nous fallait donc trouver une solution pour pérenniser notre contrat avec eux. Le réseau dispose de deux partenaires : les agences satisfaites peuvent ainsi continuer à travailler avec eux, et les autres se tourner vers notre autre partenaire.

La volonté du réseau était de pouvoir continuer à offrir à nos adhérents le choix entre deux assureurs référencés."


Le sujet n'est pas encore clos. Il était à l'ordre du jour du Conseil d'Administration de mercredi 17 février 2015, et il sera aussi au programme de plusieurs réunions régionales.

Lu 2478 fois

Notez



1.Posté par ponset le 20/02/2015 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Certaines agences du réseau étaient totalement satisfaites d’Assurinco, .."
Il faut comprendre "les agences des administrateurs - qui sont en général identifiées et ménagées voire choyées par les fournisseurs - étaient totalement satisfaites..."
L'objectif d'une coopérative n'est pas que "certains" soient totalement satisfaits mais que la majorité le soit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips