TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Covid-19 : le boom des locations de vacances entre particuliers

Un succès encouragé par l’attrait pour le slow tourisme et le télétravail



Pour limiter le brassage de populations et le risque de contamination au covid-19 ou encore pour ne pas subir les contraintes réglementaires, les vacanciers sont nombreux à privilégier les locations de vacances entre particuliers.


Rédigé par le Dimanche 16 Janvier 2022

2021 a été une année record pour Gites de France. Le taux d’occupation a atteint les 31% en décembre, contre 25% en 2019 et 26% en 2020.  - DR Gîtes de France
2021 a été une année record pour Gites de France. Le taux d’occupation a atteint les 31% en décembre, contre 25% en 2019 et 26% en 2020. - DR Gîtes de France
Particulier cherche particulier… Pour réduire le risque de contaminations et profiter des vacances malgré la crise sanitaire, les Français ont plébiscité les locations indépendantes (maisons, villas, chalets), incluant des équipements dédiés aux vacanciers : jardin, barbecue, piscine privée.

Ainsi, Sun Location, plateforme spécialisée dans la réservation de locations de vacances, a enregistré une croissance de 10% de son volume d'affaires en générant plus de 3,3 millions € de réservations en 2021 contre 3 millions en 2020 malgré une seconde année marquée par la crise sanitaire.

2021 a été une année record pour Gites de France.

Le taux d’occupation a atteint les 31% en décembre (contre 25% en 2019 et 26% en 2020). Pour les 15 derniers jours de l’année, il se hisse même entre 50% et 80% selon les départements.

« Les vacances ont été Franco-françaises, ce qui a entrainé beaucoup de réservations chez nos adhérents, entre + 20 et 30% d’activité par rapport à 2019, commente Solange Escure, directrice des Gîtes de France. La crise a permis un taux d’occupation plus homogène sur l’ensemble du territoire français, notamment dans les départements très ruraux. Le seul bémol concerne les Dom-Tom. »

Un constat partagé par Airbnb. Sur son site, au premier semestre 2021, les nuits réservées dans des destinations rurales ont progressé de près de 50 % par rapport au premier semestre 2019, et deux fois plus d'hôtes sur Airbnb ont visité la Bretagne que Paris. La tendance s'est confirmée cet été, au cours duquel trois fois plus de personnes ont séjourné en Occitanie qu'à Paris.

De son côté PAPVacances.fr observe une très forte hausse de la demande : +23% de visiteurs en 2021 vs 2019. « Les réservations de locations vacances entre particuliers sont rassurantes car il s’agit d’un hébergement individuel avec peu de brassage de populations, contrairement aux villages vacances ou aux campings par exemple. On a sa propre cuisine, sa propre salle de bains, on peut passer des vacances de manière très autonome. La tendance en ce moment ce sont les grandes maisons pour passer des vacances entre amis, ou à 2 ou 3 familles, bref pour se retrouver… mais sans trop se mélanger non plus », précise Corinne Jolly, présidente de Particulier à Particulier.

« Les locations saisonnières ont été pour les professionnels du tourisme l’un des rares rayons de soleil dans un contexte de sinistrose économique prolongé », appuie Maud Larpent, vice president, product management, chez Expedia Group, qui détient Abritel.

Une tendance durable ?

Favorisée par la crise sanitaire, la location entre particulier est-elle une tendance durable ?

« Le succès n’est pas nouveau car ce type d’hébergement correspond déjà aux attentes de nombreux vacanciers, notamment des familles et des personnes partant entre amis. A la fois plus économique, spacieux, convivial et pratique, il permet de se retrouver avec ses proches de partager des moments ensemble dans un lieu unique », explique Maud Larpent d’Expedia Group/Abritel.

« Ce tourisme responsable va continuer à se développer. Les Français recherchent des hébergements dans lesquels ils vont pouvoir être autonome, s’isoler en milieu rural à la campagne, au grand air, profiter des conseils des propriétaires. Cela fait plus de 60 ans que l’on propose des hébergements dans le cadre d’un tourisme qui fait vivre les territoires et permet de préserver des savoir-faire dans la rénovation du patrimoine bâti traditionnel. Nous sommes sur une belle dynamique », avance Solange Escure, directrice des Gîtes de France.

Du côté des hébergements, la formule séduit également les propriétaires.

Aujourd’hui, Gîtes de France regroupe plus de 40 000 propriétaires, pour un parc de plus de 50 000 hébergements de location de vacances : gîtes, chambres d’hôtes, city-break, campings. Un chiffre en hausse. « Selon les départements, nous avons plus de 5 à 10% d’hébergement. C’est l’un des effets de la crise sanitaire, nous connaissons un accroissement du nombre de porteurs de projet et donc d’hébergements. Les propriétaires cherchent à s’abriter derrière une marque pour faciliter leur accès à l’information. Ils recherchent de la réassurance, car nous sommes là pour les accompagner. Nous avons par exemple créé un protocole sanitaire validé par le ministère », explique Solange Escure, directrice des Gîtes de France - Fédération nationale.

Autre facteur encourageant les locations indépendantes : le développement du télétravail avec notamment « l'avènement des technologies comme Zoom ». Airbnb permet aux voyageurs de travailler où qu'ils se trouvent. « 20 % des nuits réservées entre juillet et septembre sur la plateforme correspondaient ainsi à des séjours d'un mois ou plus et près de la moitié (45 %) à des séjours d'au moins une semaine », fait savoir le service presse de Airbnb.

Quelles perspectives pour 2022 ?

« 2022 ressemble pour l’instant à 2021, avec toutefois l’absence de restrictions sur le ski, ce qui fait tout de même une grosse différence ! Mais ce qui n’a pas changé, c’est qu’il reste compliqué de partir à l’étranger, et que les bains de foule ne sont toujours pas vraiment d’actualité. On peut donc tabler sur les mêmes tendances qu’en 2021 : gros volumes de réservations, particulièrement sur les maisons à la campagne ou sur le littoral », note Corinne Jolly, présidente de Particulier à Particulier.

D’ailleurs, PAPVacances.fr, a enregistré une hausse des demandes de réservations à la montagne de + 50 % par rapport à 2019 et + 107,2 % par rapport à 2020 où les stations de ski étaient fermées.

« Comme de plus en plus de personnes y ont accès chaque jour, nous sommes optimistes quant au retour du voyage. Il s'agit maintenant de maintenir la confiance des voyageurs grâce à la propreté et à la flexibilité ; c'est ce qui incitera les voyageurs à revenir », affirme la vice president et product management d’Expedia group.

« 2022 sera une bonne saison, qui continue sur cette belle dynamique », prophétise la directrice de Gîtes de France. Et elle a certainement raison, la 5e vague de covid-19 ne semble pas impacter l’activité. « Nous avons eu très peu d’annulations à Noël. Les Français veulent se mettre au vert et prendre un grand bol d’air. »

« La tendance aux réservations d’ultra dernière minute s’est développée, mais nous connaissons aussi des réservations très en amont. D’ailleurs, nous avons déjà beaucoup de réservations pour le printemps et l’été 2022 », indique-t-elle.

Ca promet pour le tourisme hexagonal !

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2053 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias