TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Crash : la compagnie Blue Line mise en liquidation judiciaire

elle continuera à opérer jusqu’au 6 octobre 2010



La compagnie aérienne Blue Line, basée à Roissy et spécialisée dans le vol à la demande, a été déclarée en liquidation judiciaire. Elle travaillait surtout avec les brokers pour des opérations incentives et sa disparition va laisser un vide dans le marché français.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 7 Septembre 2010

Blue Line  s’était fait une spécialité de transport des équipes sportives et notamment l’équipe de France de football. C’est d’ailleurs avec un MD83 de Blue Line que les footballeurs français se sont rendus à Sarajevo
Blue Line s’était fait une spécialité de transport des équipes sportives et notamment l’équipe de France de football. C’est d’ailleurs avec un MD83 de Blue Line que les footballeurs français se sont rendus à Sarajevo
Le tribunal de commerce de Pontoise a décidé, lundi dernier, de mettre un terme à la compagnie aérienne Blue Line qui est autorisée à continuer à opérer jusqu’au 6 octobre 2010.

Nous avons essayé en vain de joindre le management hier.

Comme le faisait remarquer un observateur du marché français, une compagnie charter disparaît tous les ans en France.

Après New Axis Airways l’année dernière, Aéris l’année d’avant, c’est maintenant au tour de Blue Line de faire les frais d’un marché difficile.

Le cap, toujours problématique pour les compagnies charter, de la fin de l’été lui aura été fatal.

Une compagnie charter disparaît tous les ans

Pourtant des investisseurs nouveaux étaient arrivés au tour de table au printemps dernier sans toutefois apporter une solution pérenne.

Xavier Remondeau qui avait lancé l’entreprise en 2002, a d’ailleurs quitté la présidence de la compagnie le 26 août dernier.

La compagnie basée à Roissy travaillait principalement pour les brokers sur des vols à la demande, des opérations incentives, et des vols VIP.

Elle s’était fait une spécialité de transport des équipes sportives et notamment l’équipe de France de football. C’est d’ailleurs avec un MD83 de Blue Line que les footballeurs français se sont rendus à Sarajevo.

Sa flotte était composée de deux A310, quatre MD 83 et deux Fokker 100 - une flotte néanmoins vieillissante dont les problèmes techniques pouvaient parfois jouer avec la ponctualité…

Avec le retrait de huit appareils de la flotte française, Blue Line va principalement manquer aux brokers.

Lu 30525 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par FABRICE MANDON le 08/09/2010 07:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une bien triste nouvelle pour une compagnie qui opérait de bons appareils et qui s'était spécialisée dans la haut de gamme ! Blue line avait su rivaliser avec des compagnies de prestige suisses ou anglaises et occupait un segment de marché sur le vip qui en faisait une très belle compagnie.

Une pensée amicale à tous les salariés qui se donnaient sans compter pour faire avancer leur entreprise .

Pour le paysage français , c 'est encore un acteur de moins .

2.Posté par TILLEMENT STEPHANE le 08/09/2010 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne peux que confirmer les propos de Fabrice. Blue Line était un de nos partenaires privilégié. Il n'existe pas de remplacement ayant un même niveau qualité/prix .
Les salariés de BL ne méritent pas un tel destin. Je souhaite les remercier pour tout leur travail et pour avoir si bien gérés les déplacements de nos clients vignerons.
Gardez confiance car un autre opérateur va se créer car il existe un marché pour ce produit. Bien amicalement Stéphane Tillement / Mauriac Voyages - Wine Tour In France

3.Posté par Bruno Perdriel le 08/09/2010 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est vraiment dommage : depuis 10 ans nous avons effectué de très nombreuses opérations corporate, pharmaceutiques, lancement de véhicules sur les excellents avions de Blue Line, toujours avec une qualité de service hors norme. Le concept de Blue line , tourné vers le VIP et le vol à la carte a sa place à part sur le marché Français. Et Xavier Remondeau a développé cette idée originale avec une grande pugnacité.
Bravo, Xavier.
On peut noter cependant que Blue Line continue à voler : hier 2 vols Londres et Munich ont été opérés. (voir ADP)
Je transmets toutes mes amitiés aux excellentes équipes de Blue Line, toujours prêtes à se lancer dans des défis exceptionnels sur des destinations peu desservies.

Bien cordialement & bon courage.
Bruno Perdriel Directeur de JetBox - Location de jet privé -
www.jetbox.fr

4.Posté par Pascale NIZET le 08/09/2010 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'associe aux deux premiers commentaires et fais part de mon soutien à la direction, aux fondateurs et aux salariés de Blue Line, que j'ai également bien connue, ayant participé à son lancement. J'espère que tous retrouveront très vite un nouveau projet.

5.Posté par Romain Papy le 08/09/2010 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une pensée amicale pour tout le staff Blue Line. Cette compagnie française a en effet un positionnent unique ce qui lui permis de contribuer au succès de nombreuses opérations d’envergure pour le groupe Air Partner et également pour le compte de nombreux clients VIP, équipes de football, agences, gouvernements… en Europe et aux Etats-Unis.
Romain PAPY – DG Air Partner France

6.Posté par Antoine Ferretti le 08/09/2010 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les commentaires des courtiers qui ont fait, comme ils le confirment dans leurs messages, de trés bonnes affaires en affrétant cette compagnie,sont peut être inquiétants. N'auraient-ils pas fait de trop bonnes affaires ? Ne doit-on pas s'intérroger sur l'attitude systématique de concurrence sauvage avec des compagnies n'ayant pas les mêmes charges qu'une compagnie française (compagnies tchéques, tunisiennes...) ? Ne doit-on pas remettre en cause la relation monolythique entre l'affréteur et l'affrété, qui va toujours au coût le plus bas ?

7.Posté par Fabio Casilli le 08/09/2010 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment dommage.
Xavier Remondeau, avec qui j'avais eu l'occasion de travailler il y a quelques années déjà, était un professionnel hors norme et à l'écoute de ses clients et partenaires.
Quant aux avions, même si viellissants, ils étaient toujours impéccables et très bien entretenus et c'était un plaisir d'y monter à bord.
C'est vraiment un grave perte et très dommage car à mon sens il n'y avait pas une autre compagnie équivalente.
Je suis de tout coeur avec les dirigeants, le personnel et tous ceux qui travaillaient ou ont travaillé pour Blue Line. J'espère entendre à nouveau parler d'eux très vite. Courage !

8.Posté par De l'intérieur le 08/09/2010 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur tous les points de vue, quelle distorsion entre l'image que cette société, et ses dirigeants, présentaient et la réalité de son, de leur, fonctionnement.
A suivre.

9.Posté par Fabrice LAMBION le 08/09/2010 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ancien salarié d'Axis et de de New Axis, je voulais exprimer toute ma solidarité avec les salariés de Blue line. C'est une triste année pour les compagnies françaises qui peinent toujours à survivre face une concurrence étrangère de plus en plus féroce et qui n’opère pas dans les mêmes conditions qu’en France...
Courage à toute l'équipe.

10.Posté par Roch Artheau le 08/09/2010 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les différents types de communication que l’on peu tirer d’une faillite sont toujours intéressants…
Certaines lettres du "Baron Rouge" sont à nouveau disponibles sur la toile, ces tristes événements étaient malheureusement bien prévisibles et depuis bien longtemps..
Courage à l'équipe au sol et aux navigants!
Triste année pour les compagnies aériennes françaises..

11.Posté par Julie Kohlmann² le 08/09/2010 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle triste nouvelle. Voilà l'acteur incontournable du liner Français en affrètement privé qui disparait. En tant que brokers cela va nous laisser un grand vide.... Bon courage aux équipes pour l'avenir.

12.Posté par Celine from mars le 09/09/2010 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
euh... il est assez triste de voir que tout le monde signe l'arrêt de mort de la compagnie alors qu'elle en est encore au stade de la recherche de repreneur. Autrement, à quoi bon le maintien de l'activité pendant plusieurs semaines?
Certes, la liquidation est prononcée, mais il reste ce délai pour sauver les meubles... et quelques emplois....!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias