TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


E. Foiry (Kuoni): "Le retour important de la clientèle en agences sera lié à un vaccin ou à un traitement efficace"

Interview d'Emmanuel Foiry, le président de Kuoni France



La France pourrait bien redevenir le nouveau terrain de jeu des voyageurs... français. Le coronavirus chamboule non seulement notre économie, mais aussi tous les principes de notre monde libéral, mondialisé. Alors que les frontières sont fermées, et le resteront un certain temps, les tour-opérateurs français vont-ils s'adapter ? Nous avons interrogé Emmanuel Foiry, le président de Kuoni France.


Rédigé par le Mercredi 15 Avril 2020

Pour Emmanuel Foiry, pas question de changer l'offre pour intégrer une production domestique, le temps est trop court pour se retourner - DR : C.L.
Pour Emmanuel Foiry, pas question de changer l'offre pour intégrer une production domestique, le temps est trop court pour se retourner - DR : C.L.
TourMaG.com - Le président Macron s'est adressé à tous les Français, lundi 13 avril 2020. Qu'avez-vous pensé de ses annonces ?

Emmanuel Foiry :
Il y a eu peu d'informations nous concernant, vous interrogez plutôt un citoyen lambda.

Il n'y a pas vraiment de surprise, car la date de la mi-mai, nous nous y attendions. Désormais, il va falloir attendre les modalités du déconfinement avant de crier victoire.

Nous avons bien compris qu'il n'y aurait pas suffisamment de masques et de tests pour l'ensemble des Français, à la date du déconfinement.

Mais pour le patron du TO que je suis, je n'ai pas l'impression qu'il y ait un grand changement entre l'avant et l'après-discours.

Le Président n'a pas été très clair sur les fermetures ou ouvertures des frontières de l'espace Schengen, alors même que des pays à l'intérieur risqueraient de maintenir leurs frontières fermées (notamment l'Espagne, ndlr).

TourMaG.com - Il a quand même annoncé que des mesures spécifiques à l'industrie seraient adoptées...

Emmanuel Foiry :
Nous nous y attendions un peu car, que ce soit le SETO ou les EDV, les adhérents font du lobbying.

Même si nous travaillons sur les mesures, l'aide la plus importante nous l'avons déjà, à savoir le chômage partiel. Notre prochaine problématique sera celle des loyers. C'est le deuxième poste de dépenses.

De nombreux acteurs ont des agences fermées, des locaux inoccupés et cela risque de durer.

Mais pour une fois le tourisme est pris en considération, c'est une bonne chose.

TourMaG.com - Mardi 7 avril 2020, le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, conseillait aux Français d'attendre avant de réserver leurs voyages à l'étranger. Dans la foulée, Elisabeth Borne en rajoutait une couche. Comment analysez-vous ces sorties médiatiques ?

Emmanuel Foiry :
Je ne les interprète pas vraiment, pour la bonne raison que le phénomène nous dépasse totalement, avec une ampleur sans précédent.

Aujourd'hui, faire des prédictions, porter des jugements de valeur sur ce qui est dit ou doit être dit, très honnêtement je ne m'y risquerais pas.

Nous pourrions penser que ces déclarations ne sont pas une bonne nouvelle pour l'industrie touristique, mais j'ai l'impression que quoique l'on dise, ça aura peu d'effet, aussi bien positif que négatif. Je ne pense pas que cela aura un impact retentissant dans les décisions prises par nos clients.

Je ne suis pas convaincu que les Français se projettent aussi loin que les vacances estivales.

TourMaG.com - Vous ne pensez pas que ces sorties préparent le coup d'après qui sera "restez en France pour soutenir notre économie touristique" ?

Emmanuel Foiry :
Voyager à l'étranger permet de soutenir aussi notre industrie, mais cette partie est moins visible aux yeux de tous.

Je ne vous rejoins pas vraiment, car il y a plein de pans qui seraient affectés, comme l'industrie aérienne, dans des proportions bien plus importantes. Les vols intérieurs ne permettront pas de sauver Air France, par exemple.

Je ne suis pas sûr que le gouvernement pense ainsi, puis par la logique des choses, les destinations françaises vont bénéficier d'un report des voyageurs, avec un tourisme domestique plus important.

C'est une évidence.

Crise du coronavirus : "Nous ne nous projetons pas au-delà de 2020"

TourMaG.com - Comment Kuoni vit cette période particulière ?

Emmanuel Foiry :
Nous vivons confinés.

Tous les bureaux sont fermés depuis le lundi 16 mars 2020, un certain nombre de salariés travaillent de chez eux, et une partie du staff a été placé en chômage partiel, avec des taux variables selon les services.

Nous travaillons d'une façon plus ou moins efficace, nous ne trouvons pas dans le télétravail, l'efficacité que nous pouvons avoir quand nous sommes tous réunis, c'est indiscutable.

TourMaG.com - Arrivez-vous à vous projeter ?

Emmanuel Foiry :
Nous n'envisageons pas vraiment l'avenir, où alors nous dessinons vaguement les traits de ce qu'il pourrait se passer, à partir de différents scénarios.

Au niveau du groupe, nous gérons par rapport à des hypothèses basées sur une reprise plus ou moins lointaine, et le chiffre d'affaires qui en découlera.

Donc nous avons un scénario dans lequel tout repart vite, un autre moins vite et encore un autre avec une reprise nettement plus lointaine. Une chose est sûre, nous ne nous projetons pas au-delà de 2020.

Pour voir plus loin que l'année en cours, il faut avoir des boules de cristal. La réalité collera forcément peu ou prou à l'une des hypothèses retenues, nous ne savons aucunement laquelle est la plus probable.

En fonction des scénarios, nous regardons ce que nous pouvons faire pour réduire les coûts et lisser l'addition, en sachant qu'au bout d'un moment, nos marges de manœuvre seront de plus en plus limitées.

Non seulement nous n'avons plus aucune rentrée d'argent, même si tous les jours nous avons quelques réservations, mais c'est anecdotique, mais nous n'avons pas beaucoup de moyens à notre disposition pour réduire la casse.

Vers une production française ?

TourMaG.com - Pensez-vous modifier votre offre, avec par exemple, des produits orientés vers la France ?

Emmanuel Foiry :
Pour 2020, nous ne pouvons pas adapter de façon significative notre offre.

Aujourd'hui, les compagnies ont drastiquement réduit leurs plans de vols, et d'autres ont arrêté leurs opérations, donc il est impossible de faire des ajustements.

Si dans votre question, vous imaginez un retour vers des séjours domestiques, c'est impossible pour nous.

TourMaG.com - Par manque de temps, je suppose, car il vous faut quelques mois pour créer de nouveaux produits...

Emmanuel Foiry :
Exactement, et il ne faut jamais perdre de vue que chaque société à des valeurs, une image.

Kuoni est spécialiste du long-courrier depuis plus d'un siècle, s'improviser l'année prochaine comme un tour-opérateur spécialiste de la France, avec les moyens nécessaires pour mener à bien ce revirement... tout cela me paraît hautement improbable.

TourMaG.com - En effet, cela paraît très compliqué. Mais les récentes déclarations du gouvernement pourraient pousser les TO à s'interroger, non ?

Emmanuel Foiry :
Très honnêtement, quand vous observez la situation du pays et des Français, tout le monde est très loin de penser aux vacances.

Puis il y a trop d'inconnues dans cette équation, entre la date de sortie du confinement, les conséquences financières, les jours de congés pris, etc. Je trouve que c'est un peu mettre la charrue avant les bœufs.

Je n'y porte aucune importance, tout comme si Elisabeth Borne avait dit : "Françaises, Français ne faites pas une croix sur vos vacances d'été et réservez vos prochains séjours".

Que ce soit dans un sens ou dans l'autre, je ne pense pas que la population soit influencée.

TourMaG.com - Vous êtes en discussion avec votre actionnaire (DER Touristik), quels retours avez-vous ?

Emmanuel Foiry :
L'avantage ou le désavantage dans cette crise, c'est que nous sommes tous logés à la même enseigne.

Nous établissons les scénarios et nous travaillons quotidiennement avec eux.

Après je vous rappelle que notre groupe possède deux jambes, car si nous appartenons à DER Touristik, ce dernier appartient à REWE, l'équivalent du groupe Leclerc ou Carrefour en Allemagne.

Si sa division touristique souffre, le commerce alimentaire tourne à plein régime.

"Le virus a fait éclater des digues inimaginables..."

TourMaG.com - La situation semble moins problématique outre-Rhin...

Emmanuel Foiry :
En effet, il y a une meilleure maîtrise de l'épidémie, mais cela dépend des stratégies sanitaires de chaque pays.

Le confinement n'est pas la solution la plus simple, mais la plus efficace, même si en Allemagne, il y a moins de décès. Après je ne suis pas un expert de la santé, je ne commenterais pas.

Tout le monde est en télétravail, si ce n'est mes collègues en Suède.

Si l'Allemagne se prépare plus ou moins sortir du confinement, une reprise de l'activité touristique dépendra de la situation des pays réceptifs, nous touchons du doigt les effets de la mondialisation.

Et je pense que certaines destinations vont être boudées comme la Chine ou l'Italie.

TourMaG.com - Comment analysez-vous cette crise ?

Emmanuel Foiry :
Nous vivons une période historique, sans tomber dans des déclarations à l'emporte-pièce, la pire crise depuis Pearl Harbour et l'entrée en guerre des Etats-Unis.

Ce qui m'interpelle, c'est que la moitié de la population mondiale est confinée, jamais nous n'aurions pu imaginer cela. C'est assez incroyable.

TourMaG.com - Il va falloir être patients pour entrevoir une reprise de l'économie...

Emmanuel Foiry :
Tout va dépendre des soutiens financiers des gouvernements.

Pour le moment les vannes sont ouvertes, en faisant voler tous les dogmes qui régissaient notre économie depuis des années comme le déficit à 3% en Europe.

Après se posera la question de cette dette énorme contractée par les Etats, qui pourrait ne jamais être remboursée. Il y a moins de rigueur économique, une vision que je soutiens.

Le virus a fait éclater des digues inimaginables, même les Allemands consentent à un déficit budgétaire.

"Il ne va pas falloir qu'ils s'attendent à une immense fête le 11 mai"

TourMaG.com - Tout le monde connait, dans le secteur, votre passion pour l'écriture, d'ailleurs vous écrivez chaque jour à vos salariés. Quelle sera la nature de votre prochain post ?

Emmanuel Foiry :
Je reviendrais évidemment sur le discours du Président, en grande partie, pour le transformer en quelque chose de concret.

Il ne va pas falloir qu'ils s'attendent à une immense fête le 11 mai 2020, avec tout le monde au bureau.

Aujourd'hui, la préoccupation des salariés est concentrée principalement sur l'avenir de l'entreprise, via l'impact du coronavirus et la durée du confinement.

Si certaines activités risquent de repartir rapidement, comme les coiffeurs, nous concernant je n'arrive pas à avoir de visibilité.

TourMaG.com - Vous ne pensez pas qu'une fois la situation sous contrôle, espérons au cœur de l'été 2020, la clientèle va revenir et peut-être massivement ? L'humain est guidé par l'espoir. Après deux mois enfermés, les Français auront besoin de s'offrir une bouffée d'oxygène sans doute pas pour 2020, mais pour 2021...

Emmanuel Foiry :
Je ne sais pas, je ne veux pas passer pour un pessimiste, mais cette crise a été marquée par la globalisation et "l'étranger", pas l'humain, mais dans le sens "en dehors de la France".

Elle est apparue en Chine, puis s'est répandue en Italie, après en Espagne, puis la France et maintenant les USA.

Le voyage a été stigmatisé, le fait de voyager a sans doute complexifié la maîtrise de l'épidémie.

Je pense qu'un retour important de la clientèle en agences de voyages sera lié à un vaccin ou un médicament pour traiter efficacement la maladie.

Toutes les plus grandes intelligences travaillent sur la question, il n'y a pas de raison que nous ne trouvions pas de solution.

Pour moi, le vaccin sera le grand point de départ pour un retour à la vie normale. Je m'attends à des conséquences importantes même en 2021, vu l'ampleur de la crise.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 6606 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance