Nos bureaux sont fermés du 03/08 au 23/08. Retour de la newsletter quotidienne le 24/08/2020. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Nos bureaux sont fermés du 03/08 au 23/08. Retour de la newsletter quotidienne le 24/08/2020. Bel été !


Enquête Covid : une crise "catastrophique", mais des pros toujours prêts à rebondir !

Premiers résultats de l'enquête menée par le CNAM et l'ESTHUA



Interrogés en mai 2020 principalement, plus de 700 professionnels du tourisme (public et privé) ont répondu à l'enquête menée par le CNAM et l'ESTHUA, sur les impacts de la crise du Covid-19 sur le secteur. En avant-première, nous vous livrons les premiers résultats de cette étude, une "photographie" de la situation et de l'état d'esprit des professionnels à ce moment-là. Une analyse plus affinée sera dévoilée à la rentrée.


Rédigé par le Mercredi 15 Juillet 2020

B. Réau : "On retrouve ce côté très résilient du secteur face aux crises, mais cette fois-ci chez les professionnels eux-mêmes, et ce face à une crise atypique, dont on ne connait toujours pas l'aboutissement" - DR : DepositPhotos, siraanamwong
B. Réau : "On retrouve ce côté très résilient du secteur face aux crises, mais cette fois-ci chez les professionnels eux-mêmes, et ce face à une crise atypique, dont on ne connait toujours pas l'aboutissement" - DR : DepositPhotos, siraanamwong
Du 21 avril au 8 juin 2020, le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) en collaboration avec l’ESTHUA-Université d’Angers ont donné la parole aux professionnels du secteur du tourisme et des loisirs, à travers une enquête sur les impacts de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Aujourd'hui, nous vous dévoilons les premiers résultats des 50 questions posées aux 702 participants, par Christophe Guibert, enseignant-chercheur à l'université d'Angers, Bertrand Réau, enseignant-chercheur au CNAM et Gérard Rimbert, sociologue et enseignant au CNAM.

Ils donnent un aperçu des ressentis et des enjeux quant à la sortie de crise des professionnels du tourisme à ce moment-là.

Une situation "catastrophique" pour la majorité des professionnels

Ainsi, sur le plan des ressentis, 60% des répondants jugeaient - en plein cœur du confinement - l'impact de la crise sanitaire comme "catastrophique" et 28% "très négatif".

"Dans le détail, c’est le secteur privé et coopératif qui porte le plus cette inquiétude, la situation étant jugée "catastrophique" par 23% des collectivités territoriales, 40% des associations et 39% des organismes publics - type Office du Tourisme -, contre près de 70% pour les entreprises", précise Gérard Rimbert.

Toute la période est marquée par des annulations de la part de la clientèle (57% des répondants) ou des suspensions, voire fermetures de la part des professionnels (59%).

L’heure est à l’annulation ou au report des événements (30%), tandis que les possibilités de réorienter l’activité (8%) ou même de la réduire (24%) sont limitées.

Cette situation s’est traduite dès le mois de mai 2020 par des difficultés à payer les factures (21%) ou les employés (7%), des licenciements (19%) ou le recours au chômage partiel (51%).

Et 13% des répondants se déclarent en faillite ou fermeture permanente.

41% des répondants estiment que "la saison est perdue"

Cependant, les perspectives quant à la sortie de crise ne sont pas aussi sombres que le constat dressé plus haut (à noter que ces réponses interviennent avant les annonces gouvernementales, les réponses postérieures à l’annonce étant trop peu nombreuses pour peser dans l’analyse).

En effet, l'impact "catastrophique" tombe à 32% mais la perception "très négative" monte à 43%. Et là encore, c'est le secteur privé qui se montre le plus inquiet.

Le moral, lui, est énergique : sur une échelle de 1 à 10 (1= "on est complètement perdu" / 10 = "on a un plan solide"), 27% des répondants sont à 7 ou plus. Prudents, 23% se sont notés à 5. Cette tendance est à peu près la même quel que soit le type d’organisations.

"C’est dans la reprise que les tendances se divisent clairement", précise Gérard Rimbert.

Sur la question du redémarrage, 41% répondent "Pas de redémarrage réel, la saison est perdue" tandis que 45% envisagent "un redémarrage progressif". Mais, moins de 2% envisagent une fin pure et simple d’activité, tandis que 5% envisagent un redémarrage complet et rapide.

Le tourisme, un secteur toujours aussi résilient

Autre série de questions posées directement aux professionnels sur leur avenir : "Idéalement, souhaiteriez-vous poursuivre votre carrière professionnelle dans le secteur du tourisme et des loisirs ?" et "En toute probabilité, vous voyez-vous poursuivre votre carrière professionnelle dans le secteur du tourisme et des loisirs ?".

"Nous avons là le versant espoir et le versant réalisme", commente Gérard Rimbert. A la première question, 75% ont répondu "oui", à la deuxième, ils sont 63% à avoir répondu favorablement.

"Globalement très peu de répondants envisagent de quitter le secteur pour faire autre chose, ajoute Bertrand Réau.

On retrouve ce côté très résilient du secteur face aux crises, mais cette fois-ci chez les professionnels eux-mêmes, et ce face à une crise atypique, dont on ne connait toujours pas l'aboutissement. Au moment de l'enquête, nous étions en plein cœur du confinement et dans l'incertitude la plus totale.

C'est très intéressant, car nous ne sommes pas face à un événement ponctuel qui vient mettre un coup d'arrêt au tourisme dans un lieu, mais face à un événement continu qui met un coup d'arrêt généralisé pour l'ensemble du secteur. Et même dans ce cadre-là, on voit une résilience des professionnels
".

Un travail d'affinage des réponses sera réalisé dans les prochaines semaines, les résultats seront dévoilés à la rentrée.

Qui sont les répondants ?

702 réponses au questionnaire ont été collectées du 21 avril au 08 juin 2020.

En voici les principales caractéristiques :

- Type d’organisation : trois quarts des répondants appartiennent au secteur privé lucratif (dont 23% en entreprise individuelle), 9% au secteur associatif et 7% aux collectivités ou organismes publics.

- Secteur d’activité : le secteur des voyagistes représente une bonne part des répondants (26%), de même que l’hôtellerie classique ou de plein air (11%), la culture (9%) ou encore les Offices de tourisme (6%).

- Profil des répondants : 28% sont des employés, 18% des cadres, 14% des gérants et 29% des propriétaires.

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2671 fois

Tags : CNAM, ESTHUA
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel