TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Eternel féminin : le secteur aérien toujours en quête de femmes

Concours "Féminisons les métiers de l’aéronautique"



Il y a certes le fameux sourire d’une hôtesse de l’air ou d’une agent d’escale, mais le secteur aérien qui commence à reprendre quelques couleurs, a toujours la ferme intention d’attirer les jeunes et particulièrement les collégiennes et lycéennes sur ces métiers qui souffrent encore d’être considérés comme des métiers "d’hommes"...


Rédigé par Christophe HARDIN le Mardi 6 Juillet 2021

G. Daher, délégué général FNAM : "Sur certains métiers comme mécanicien, le taux est encore faible et pourtant, pas besoin d’avoir des gros biscotos pour réparer un avion" - DR : C.H.
G. Daher, délégué général FNAM : "Sur certains métiers comme mécanicien, le taux est encore faible et pourtant, pas besoin d’avoir des gros biscotos pour réparer un avion" - DR : C.H.
L’association AIREMPLOI a pour mission de faire connaître la diversité des métiers et des formations de l'industrie aéronautique, spatiale et de l'aérien.

Depuis une décennie et tous les deux ans, avec le soutien des entreprises du secteur et des fédérations professionnelles comme la FNAM (Fédération Nationale de l’Aviation Marchande) et le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), l'association organise le concours "Féminisons les métiers de l’aéronautique".

La finalité ? Faire évoluer les mentalités. Il s'agit de convaincre collégiennes et lycéennes qu'il y a une place pour elles dans ces métiers et susciter des vocations.

Les trois équipes finalistes du concours 2021 étaient conviées fin juin 2021 au magnifique musée de l’Air et de l’Espace du Bourget afin de découvrir leur classement et recevoir leurs prix.

Une femme, Anne Rigail, la directrice générale d’Air France, était là pour les accueillir et les féliciter.

Georges Daher, délégué général de la FNAM, qui représente plus de 100 000 emplois dont 72 000 emplois dans les compagnies aériennes et 30 000 dans l’assistance en escale et gestionnaire d’aéroports, expliquait en ouverture de la cérémonie "que sur certains métiers comme mécanicien, le taux est encore faible et pourtant, pas besoin d’avoir des gros biscotos pour réparer un avion. Ces métiers sont accessibles, ce sont des métiers de passion.

Idem pour le métier de pilote ou, comme dans les écoles d’ingénieurs, le pourcentage des jeunes femmes est à moins de 10%"
.

"Quand on légifère, les entreprises trouvent des femmes et quand on ne légifère pas, les entreprises trouvent des excuses"

L’objectif du concours cette année était de réaliser une vidéo pour restituer les échanges avec les marraines et réaliser une affiche de promotion - DR
L’objectif du concours cette année était de réaliser une vidéo pour restituer les échanges avec les marraines et réaliser une affiche de promotion - DR
A l’occasion de cette remise des prix, il était donc important pour les acteurs de l’aérien de communiquer.

Mais aussi de faire connaitre et valoriser cette expérience unique pour ces jeunes filles qui ont eu l’opportunité d’appréhender les activités d’une entreprise aéronautique de leur région, sous la conduite bienveillante de marraines professionnelles, partageant leur quotidien et leurs parcours.

Les élèves ont ensuite passé un « grand oral » où elles ont partagé cette expérience et présenté devant un jury leur travail.

L’objectif du concours cette année était de réaliser une vidéo pour restituer les échanges avec les marraines et réaliser une affiche de promotion d’une entreprise ou association fictive qui œuvre en faveur de la féminisation des métiers de l’aéronautique.

Sur le podium (voir classement en fin d’article) plusieurs représentants de deux poids lourds du transport aérien : Airbus et Air France et qui partagent l’idée qu’il faut encore faire des efforts pour attirer les talents féminins dans l’aérien.

"19% de femmes au sein du Groupe Airbus, ce n’est pas assez", nous confiait Yves Olivier Lenormand, délégué régional d’Airbus à Saint Nazaire.

Valérie Molénat, directrice Emploi, Formation et Diversité d’Air France, premier employeur privé d’Ile-de-France est engagée avec son groupe depuis des années sur cette thématique. "On veut promouvoir la mixité et accueillir des femmes dans tous nos métiers. Cela commence par l’information, la discussion dans le collège, pour donner l’envie aux jeunes femmes de rentrer dans des cursus plus techniques."

Et quant à savoir si, à ce sujet, il faudrait en passer par la loi, la formule est limpide : "Quand on légifère, les entreprises trouvent des femmes et quand on ne légifère pas, les entreprises trouvent des excuses."

Trois questions à Sylvie Charenton, responsable diversité d'Air France Industrie

Cérémonie de remise des prix "féminisons le transport aérien" - DR
Cérémonie de remise des prix "féminisons le transport aérien" - DR
TourMaG.com - Air France Industrie représente la branche industrielle du groupe Air France-KLM avec, entre autres missions, celle de l’entretien, la maintenance des avions et des moteurs. Quelle est la place des femmes dans ces métiers de la maintenance ?

Sylvie Charenton :
Au niveau d’Air France Industrie aujourd’hui, la représentativité féminine sur les chiffres de 2020 est de 13,8% ce qui est dans le milieu industriel un pourcentage important et nous avons depuis les dix dernières année doublé la représentativité.

Ce n’est pas spontanément que ces jeunes femmes viennent sur ces métiers. Nous sommes donc présents dans les écoles dans les territoires pour faire connaitre nos métiers, pour solliciter des vocations chez les jeunes filles.

TourMaG.com - On entendait pendant la cérémonie qu’il n’est pas nécessaire "d’avoir des biscotos". Que peut-on dire à ces jeunes filles pour les inciter à venir vers ces métiers ?

Sylvie Charenton :
Sur ces métiers nous ne sommes plus "les mains dans le cambouis". Ce qui est intéressant c’est de venir visiter nos ateliers qui sont très propres. Ce sont des métiers passion et nous avons une politique d’apprentissage très développée avec le CFA des métiers de l’aérien.

Même aujourd’hui en tant de crise nous recrutons de nouveaux apprentis et nous espérons recevoir des candidates, des nouvelles mécaniciennes avec des possibilités d’évolution de carrière.

On commence mécanicienne, puis on peut devenir technicienne, ingénieur, experte, nous avons au sein d’Air France Industrie des parcours internes qui permettent cette évolution.

Je pense également que la coopération entre hommes et femmes c’est une force dans l’entreprise. C’est très intéressant de pouvoir mixer ces compétences car chacun et chacune apportent un regard différent. Il faut oser ! Plus aucun métier n’est inaccessible aux femmes.

TourMaG.com - Quels sont les prérequis, un bon niveau en maths et en anglais ?

Sylvie Charenton :
Je dirais en tout premier lieu la curiosité, la dextérité.

Oui bien sûr les mathématiques et un bon niveau scolaire en anglais sont nécessaires et nous entretenons et améliorons ces niveaux durant l’apprentissage. Nous enseignons également l’anglais technique, langue dans laquelle la plupart de nos documents sont rédigés.

Palmarès 2021 Féminisons les métiers de l’aéronautique

1er prix : Collège François Mitterrand de Veynes avec Airbus Helicopters
Leur vidéo : www.youtube.com/watch?v=zuaQbGpJReQ

2e prix : Collège Henri Wallon d'Aubervilliers avec Air France

3e prix : Lycée la Joliverie de Saint-Sébastien-sur-Loire avec Airbus
.


Lu 2006 fois

Tags : aérien, hardin
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias