TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Europe : Ryanair réduit encore la voilure de 20% en octobre 2020 et peste contre l'Irlande

Ryanair ferme aussi sa base de Düsseldorf en Allemagne



L'aérien connait une nouvelle période très creuse qui laisse augurer de bien mauvaises nouvelles pour le secteur du tourisme. Sous fond de crise sociale, Ryanair vient d'annoncer une nouvelle réduction de son plan de vols pour le mois d'octobre 2020, mais aussi la fermeture de sa base allemande de Düsseldorf.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 18 Septembre 2020

Ryanair ferme aussi sa base de Düsseldorf en Allemagne - DR
Ryanair ferme aussi sa base de Düsseldorf en Allemagne - DR
Depuis la fin de l'été, les nuages noirs ne cessent de s'accumuler au-dessus de la tête des compagnies aériennes.

Alors que les restrictions aux voyages des pays fleurissement un peu partout, que les destinations ferment leurs frontières aériennes et que les clients boudent, les transporteurs n'arrêtent plus de revoir à la baisse leur plan de vols.

Le dernier exemple en date n'est autre que Ryanair. En raison, comme en Irlande du "maintien des restrictions de voyage excessives et défectueuses depuis le 1er juillet 2020".

Ces décisions ont des répercussions importantes sur la demande qui ne décolle pas voire même régresse. Ryanair a annoncé, ce vendredi 18 septembre 2020, qu'elle réduira sa capacité d'octobre de 20 % supplémentaires, en plus de la réduction de 20 % déjà annoncée à la mi-août.

Pendant ce temps la grogne sociale gronde, contre la rémunération de Michael O'Leary, alors que ce dernier doit percevoir un bonus de 458.000 euros au titre de l'exercice 2019-2020.

Ryanair peste contre le gouvernement irlandais

Ryanair s'attend maintenant à ce que sa capacité d'octobre passe de 50 % à environ 40 % de ses niveaux d'octobre 2019.

Pendant ce temps, la base de Düsseldorf en Allemagne de l'ouest a été fermé, précipitant 200 personnes au chômage et le rapatriement de ses 7 avions.

"Bien qu'il soit encore trop tôt pour prendre des décisions définitives sur notre programme d'hiver (de novembre à mars), si les tendances actuelles et la mauvaise gestion par les gouvernements de l'UE du retour du transport aérien et de l'activité économique normale se poursuivent, alors des réductions de capacité similaires pourraient être nécessaires pendant toute la période hivernale.

Nous demandons au ministre irlandais des transports, Eamon Ryan, d'expliquer pourquoi, plus de deux mois plus tard, il n'a toujours pas mis en œuvre les 14 recommandations du groupe de travail gouvernemental sur l'aviation qui ont été soumises au gouvernement le 7 juillet dernier.

Il devrait également expliquer pourquoi le National Public Health Emergency Team (NPHET) a maintenu l'Irlande enfermée comme la Corée du Nord depuis le 1er juillet, alors qu’au même moment, l'Italie et l'Allemagne ont supprimé toutes les restrictions de voyage intracommunautaire et ont enregistré des taux de cas Covid inférieurs de moitié à ceux que le NPHET a observé en Irlande.

Les voyages aériens intra-UE ne sont pas le problème et ces interdictions de voyage défectueuses ne sont pas une solution,
" a déclaré un porte parole de Ryanair.

Lu 2162 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex