TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Exclusif : Promovac, propose de reprendre 103 salariés sur 250 de Switch

Marmara et Marsans auraient aussi étudié le dossier



Reprise ou liquidation ? Le Tribunal de commerce de Créteil tranchera demain midi. Mais le suspens n'est pas insoutenable compte tenu de l'offre de Promovac, unique repreneur présent à l'audience ce mercredi matin à proposer un plan de reprise avec l'embauche de 103 salariés sur les 250.
Lire l'article de Michèle SANI & Jean da LUZ


Rédigé par Jean DA LUZ & Michèle SANI le Mercredi 29 Octobre 2008

Selon nos informations, une dizaine d'entreprises ont examiné le dossier de la reprise de Switch, parmi lesquels Marmara et Marsans.

Mais force est de constater que dans cette affaire les zones d'ombre sont nombreuses et que le risque n'est pas mince de voir surgir des "placards" des dossiers pas très reluisants...

A tel point que, selon certaines sources, la brigade financière du parquet de Créteil (Val-de-Marne) a ouvert une enquête visant à faire la lumière sur l'énorme endettement-surprise de l'entreprise (passé en une année de 1,7 Mie à... 23 Mie !) et l'imbroglio juridique que constituent les filiales de Switch.

En effet, des dizaines de plaintes au pénal ont été déposées par les créanciers. Criblé de dettes, Switch doit plusieurs millions d'euros à ses fournisseurs. Un montant qui explique la portion congrue, proposée à Promovac aux fournisseurs, c'est à dire... rien !

Promovac n'a prévu de rembourser aucun fournbisseur

En dehors des créances privilégiées et de celles indispensables à la poursuite des activités (loyer, eau, Edf, assurances...), le voyagiste en ligne n'a prévu de rembourser aucune dette.

Il faut dire que les juges consulaires n'auront guère le choix : la poursuite de l'activité avec 103 salariés sur les 250 que compte la société ou la liquidation.

Selon nos informations, dans le plan de reprise, Promovac a prévu de "spliter" les activités de Switch en faisant de la marque Partirpascher 2 entités juridiques spécialisées respectivement dans les séjours et les croisières avec Partirpascher Cruises. Le voyagiste reprendrait alors 14 bateaux sur les 23 de la flotte restante.

Un plan de reprise qui colle point par point aux négociations menées depuis plusieurs mois entre Alain de Mendonça, patron de Promovac et Jean-Pascal Siméon, qui avait manifesté le souhait de céder la vente en ligne en gardant la main sur l'activité croisières.

Lu 8493 fois

Notez



1.Posté par ZORRO le 29/10/2008 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas terrible !!! Bien pire qu'il y a 7 ans avec promovacances ........

2.Posté par mamie1234 le 30/10/2008 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zorro c'est pire que terrible, pour vous prouvr à quel point il ne respecte rien ni personne, ces deux b..., ces deux v... sont arrivés avec + de 30 mn après tout le monde, en jeans, blouson et chemise ouverte, alors que tous les créanciers et autres, étaint en costume cravate. Il faut savoir qu'il y aurait enquête judiciaire pour savoir ce que sont devenus les autres bateaux de sa flotte, car il y en à 30 et non 23 et sur ces Actifs, car on ne monte pas à + de 30 millions d'euros de dette en si peu de temps. La plupart des créanciers de switch, ne sera pas remboursés et la dette à Croisière Caraîbes est de 850 000 euros, pas mal!!!!

3.Posté par christelle le 30/10/2008 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
y a t il une justice chez les riches ??? ou va t on ? je suis revoltée de voir que ces patrons s 'en sorte toujours bien ! Vous inquietez pas pour eux ils ont fait des reserves d'argents ! 30 millions d euros de dette c est pas rien ! et ainsi va la vie en 2008 ! A quand la manif contre ces grands patrons qui ne respectent rien ?

4.Posté par VALENTINE le 30/10/2008 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et ceux qui ne sont pas partis en vacances
L'APS va rembouser leur voyages??
avec toutes ces dettes!!
il continue à faire de la pub

5.Posté par mamie1234 le 30/10/2008 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réponse à Valentine;
oui il est prevu de maitenir les voyages des clients, ou les clients qui ne sont pas partis devrient être remboursée, sauf que cela prendra un peu de temps, donc si vous avez fait une réclamation il vous faut maitenant être patiente et je souhaite de tout mon coeur que tout les clients qui sont en cour de réclamation obtiennent gain de cause et que ces patrons voyous soient punis très sévèremet pour le mal qu'ils font à tous ces clients

6.Posté par Daniel le 30/10/2008 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après un séjour superbe en République Dominicaine ce printemps, je ne sais toujours pas si mon séjour aux Canaries prévu en janvier 2009 sera assuré et si non, si je récupèrerai l'acompte versé. Pour l'instant, ZEN, quand je pense à ceux qui se sont retrouvés sans toit et loin de chez eux.


7.Posté par mamie1234 le 30/10/2008 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en effet, restez zen, mais pour un voyage prévu au mois de janvier 2009, vu que KARAVEL REPREND LES RENNES, je pense que vous devriez tout de même vous renseigner auprès de l'APS, pour savoir si oui ou non vous devez finir de payer le voyage, ou si au contraire il vous rembourse tout dépend de la date de votre accompte, si vous avez effectué cet accompte apprès le 6 ou 7 octobre méfiez vous, et renseignez vous très vite!!!!!

8.Posté par Najib le 30/10/2008 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
certains n'arrivent pas à obtenir une garantie APS de 99092 € en apportant un appart de 150 K€ en contre garantie alors que d'autres ...........il faudra qu'un jour on m'explique comment des boites peuvent cumuler des pertes abyssales sans que l'APS s'inquiète.

9.Posté par fred le 31/10/2008 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous. Je ne connais pas grand chose aux droits des entreprises mais comment peut on reprendre une entreprise sans régler les dettes aux fournisseurs ? c fort ca ! Puisqu'il y a une continuité ... je ne comprend pas...
Il faudrait une solidarité entre les réceptifs et qu'ils refusent de travailler avec Karavel tant qu'un des leurs n'a pas été remboursé ! non ? En tous cas bonne chance pour les employés reprit et énormément de courage pour ceux qui restent sur le carreau en ces temps mouvementés. Je leur souhaite de tout coeur de retrouver un emploi dans une société stable et propre.

10.Posté par unknown le 31/10/2008 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que croyait-on au sujet des dettes ?!!
Faut-il croire que le capitalisme, en secteur tourisme comme ailleurs, relève du caritatif type loi 1901 !
Evidemment : à bas les dettes et vive les parts de marché acquises en croissance externe, avec près d'un milion de visiteurs uniques par mois.
Les remarques des "agents de voyage" m'exaspèrent : dans quel monde vivent-ils ?!!
Longue vie à Promovacances

11.Posté par Yves Brossard le 01/11/2008 05:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu tous les commentaires, dont il ressort principalement une indignation générale, chacun présumant - a priori - de la culpabilité du chef d'entreprise qui a "déposé son bilan".

Dans un pays qui se dit démocratique, c'est un brin déroutant.

Sur le fond, je ne connais pas le dossier et je me garderai donc bien de juger la question de savoir si des comportements sont critiquables ou pas dans la conduite des affaires de Switch.

En revanche je ne parviens pas à m'interdire de penser que cette indignation est en partie, en partie seulement, due à une présentation totalement inappropriée du dossier.

L'hônneteté de l'information consiste à dresser un bilan complet des données.

Parler d'un passif de 23 millions d'euros n'a aucun sens si on ne parle pas en même temps de l'actif.

Or l'actif de Switch est forcément relativement important compte tenu d'une part de la valeur de la marque Partirpascher et, d'autre part, des bateaux et autres participations détenues par Switch.

Il est vrai que la valeur de cet actif est "spontanément" entamée par le simple fait que l'entreprise se trouve placée en redressement judiciaire.

Donc, pour évaluer le caractère de bonne ou de mauvaise gestion patrimoniale de l'entreprise, il faut se situer au temps T qui précède la mise en redressement judiciaire et évaluer l'actif et le passif à temps T antérieur à la mise en redressement judiciaire.

C'est ainsi, et seulement ainsi, en comparant actif et passif, qu'on peut se faire une opinion "approchante" de la situation.

Se limiter à parler du passif est gravement tendancieux.

L'Etat français est le plus gros détenteur de passif parmi les organisations françaises ; cela en fait-il un incapable ? ou un malhonnête ?

Bien cordialement à tous les journalistes, lecteurs et chers confrères hôteliers, qui ont coutume, eux aussi, de mettre en balance actif et passif.

Yves Brossard
www.primeahotels.com

12.Posté par mamie1234 le 01/11/2008 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
répose à Yves Brossard; bonjour,
Je comprends votre inteerogation, mais je dis qu'il n'y a pas de fumée sans feu, comment peut on avoir 1,7 millions d'euros de dette en septembre 2007 et passer à 30 millions le 30 juin2008? non c'est sur et certain, il y a de l'argent placée au PANAMA et dans sa flotte, dont les deux yatchs dont personne ne semble s'inquiéter.
De plus, toutes ces entreprises nébuleuses avec son ami et DG JCC, c'est maguouille et compagnie. Il y avait certe moins de ventes que les deux nnées précédentes, mais rien qui explique une telle dette!!! l'agent est bien pour le moment dans les poches du PDG MR JPS, du DG MR JCC et de tous les autres, la femme du PDG, et tous les prêtes nom, Loic Lesaint etc etc. En cherchant bien, la justice doit trouver pour tous ces gens floués et voés par ces deux personnages et pour tous ces employés grugés et traités comme des annimaux!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips