TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Exclusif : Thomas Cook en négo pour racheter les agences loisirs Carlson ?

devenir leader régional et de se passer des réseaux



Selon des informations convergentes, Thomas Cook serait en négociation pour racheter les agences loisirs de Carlson Wagonlit Travel. Le 2e voyagiste français qui redoute la coalition Afat-Selectour, "pédale" pour atteindre une taille critique qui lui permettrait de devenir leader régional et de se passer des réseaux de distribution.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI & Jean da LUZ le Dimanche 14 Juin 2009

Si Denis Wathier réussissait son coup, Thomas Cook deviendrait, après Afat Selectour, le plus important réseau de distribution français avec plus de 800 points de vente...
Si Denis Wathier réussissait son coup, Thomas Cook deviendrait, après Afat Selectour, le plus important réseau de distribution français avec plus de 800 points de vente...
Thomas Cook a pris comme un "casus belli" (*) la fusion programmée d'Afat Voyages et Selectour.

Il faut dire que le projet a de quoi menacer la suprématie des producteurs. C'est d'ailleurs son objectif : lutter contre la "bipolarisation qui nous menace" comme disait Jean-Pierre Mas.

Denis Wathier, patron du 2e voyagiste français, lui, n'a jamais caché non plus son désir de s'émanciper et d'appliquer en France le modèle intégré qui a si bien réussi en Allemagne.

Le rachat récent de Jet tours et d'Austral Lagons participe de cette logique. Celle des agences Wasteels va dans le même sens.

Concurrence frontale face à Nouvelles Frontières

Aujourd'hui producteur, distributeur, disposant de capacités de transport aérien, Thomas Cook France est clairement dans une logique de concurrence frontale face à Nouvelles Frontières (TUI).

Le "maillon faible" de cette ambition est, bien entendu, la distribution. Surtout son maillage.

Analysons les forces en présence : Nouvelles Frontières dispose d'un réseau conséquent en propre (300 agences), auquel s'ajoutent les mandataires et les agences d'Havas Voyages (150).

Thomas Cook dispose, lui, de 534 points de vente, franchisés compris. Un réseau à priori plus important. Mais ce serait oublier que grâce à la marque TUI France, son rival est aussi revendu dans beaucoup d'autres réseaux.

Et que Marmara, autre fleuron du Groupe, est un produit incontournable et vendu dans quasiment toutes les agences de France et de Navarre.

Le plus important réseau de distribution français ?

Il faut donc poursuivre la marche forcée de renforcement du maillage du territoire. Or, il y a des "trous noirs" dans la couverture du voyagiste. Par exemple en Alsace, où il a échoué à reprendre le réseau Pauli, dans l'Ouest ou encore dans le Sud ouest.

Des capitales régionales tenues de main de fer par des producteurs (Fram, Salaün...) ou des agences (de quotidiens régionaux, notamment) et qu'il sera difficile de bousculer. Sauf si l'on rentre par la grande porte.

Comment ? En rachetant à un réseau ami qui souhaite se recentrer sur son coeur de métier (le business travel), ses agences loisirs.

En l'espèce, Carlson Wagonlit Travel, en dispose de 140 en propre sur un total de plus de 300.

Si ces 140 agences tombaient dans l'escarcelle de Thomas Cook, ça représenterait 670 points de vente. Mieux : imaginez que les 114 franchisés, alléchées par la puissance du Groupe, "craquent" aussi et Thomas Cook deviendrait, après Afat Selectour, le plus important réseau de distribution français avec plus de 800 points de vente.

Le tout avec des agences-clé et une incroyable position de force voire même de leadership dans certaines capitales régionales.

Thomas Cook prépare-t-il déjà l'après crise ?

Fantaisiste ? Pas vraiment. Un observateur croit savoir que les actionnaires américains du groupe seraient passablement agacés par la tournure sociale des évènements en France.

Un ancien dirigeant de CWT se souvient aussi que le réseau avait déjà réalisé ce type d’opération en Espagne en se séparant, il y a quelques années, des activités Loisirs de Viajes Ecuador. Il estime cependant que « détricoter » le réseau comprenant des franchisés et des partenaires média ne sera pas chose aisée.

Et puis, investir dans l’achat d’un tel réseau au moment où la crise économique dicterait davantage à un producteur de faire appel à des distributeurs tiers, représentant des coûts variables, plutôt que d’alourdir ses coûts fixes avec une distribution intégrée, et ce en dépit de la trésorerie immédiate générée par les arrhes dont jouissent les agences.

A moins, bien sûr, de regarder à long terme et de préparer déjà l'après crise. Du côté syndical, on n'a aucune information sur le projet, même si l'on estime qu'il est loin d'être incohérent.

Pour autant, on prend date et on estime que le PSE en cours de négociation et que CWT souhaite fortement signer avant le 26 juin serait rendu caduc si une telle vente avait lieu.
Dossier à suivre...

(*) casus belli - en latin "Cas de guerre". Se dit d'un acte qui peut provoquer les hostilités entre deux peuples.

Lu 7394 fois

Notez



1.Posté par Agétours-Cmonvoyage.com le 15/06/2009 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très intéressante la possible "négociation" de rachat des agences Carlson par de Denis Wathier !
Mes respects Mr Wathier.
À mon humble avis, Selectour-Afat n'a plus trop le choix :
soit il "s'appuie" à un gros TO généraliste (devinez lequel !),
soit il envisage sérieusement une production maison (plus difficile à réaliser en quelques mois).
Dans tous les cas de figure, il faudra aller plus vite que prévu pour le binôme Toulouse/Paris".
J'espère que nous serons "à peu près" fixés lors du prochain Roadshow SelectAfat.
La guerre est déclarée (on ne pensera plus à la crise) mais l'union fait la force, tout le monde le sait !
Cordialement à tous
JPP

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips