TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Franchise TourCom : Pourquoi ? Comment ? Où ? Richard Vainopoulos vous explique tout

Interview de Richard Vainopoulos, le président de Tourcom



Le tourisme fait son grand retour avec le semblant de déconfinement annoncé la semaine dernière. Si ce n'est sans doute pas le meilleur moment pour se lancer dans les affaires, Richard Vainopoulos propose une nouvelle formule de franchise "light" à destination de toutes les agences de voyages françaises. Pourquoi devenir un franchisé RTK-TourCom ? Comment ? Et comment se porte le réseau ? Richard Vainopoulos, le président de TourCom répond aux questions.


Rédigé par le Lundi 30 Novembre 2020

Interview de Richard Vainopoulos, le président de Tourcom, explique tout sur la franchise RTK-Tourcom - Crédit photo : garagestock
Interview de Richard Vainopoulos, le président de Tourcom, explique tout sur la franchise RTK-Tourcom - Crédit photo : garagestock
TourMaG.com - Malgré la crise sanitaire et économique, TourCom continue de se développer, avec ce nouveau système de franchise...

Richard Vainopoulos :
Oui c'est un projet qui était dans les cartons depuis un certain temps, mais il est officiellement lancé cette semaine.

Nous avons travaillé dessus les premières fois avec mes associés de RTK, en février 2020, peu de temps avant le 1er confinement. C'est une chose qui était demandée par les agences depuis longtemps.

TourMaG.com - Pourquoi vous lancez maintenant et ne pas attendre que le secteur se relance ?

Richard Vainopoulos :
C'est un système de franchise light, en fait c'est une licence de marque.

Nous avons voulu accorder des souplesses aux entrepreneurs. Il n'y aura pas de montants importants demandés, ni d'obligations constantes.

Avec nos amis allemands de RTK nous sommes présents dans 11 pays, nous avons pas mal de frontaliers et des demandes d'agences pour avoir la marque de franchise TourCom.

Ce n'était pas évident pusiqu'il fallait faire la différence entre TourCom indépendant et franchisé.

Avec le Groupe RTK, nous représentons pas loin de 8 000 points de vente, c'est un gros volume, des négociations partout dans le monde, un pouvoir plus important.

Franchisé vs adhérent : "il n'y aura pas de concurrence entre les deux entités"

TourMaG.com - Quelles sont les conditions pour pouvoir obtenir la franchise ?

Richard Vainopoulos :
Il est nécessaire d'avoir un bilan correct, accepter un certain nombre de désidératas de l'entreprise, puis nous avons des engagements envers eux.

Ces derniers se situent au niveau marketing, financier, comptabilité et de la communication. En résumé, toutes les choses qui posent problèmes dans la vie d'un entrepreneur.

Nous leur garantissons de gagner leur vie et faire rentrer du chiffre d'affaires. Je suis optimiste pour le secteur. Le métier va évoluer, mais pas de façon brutale, il sera nécessaire d'être très souple.

TourMaG.com - Comment définir un bilan "correct" en 2020 ?

Richard Vainopoulos :
L'agence de voyages doit avoir des fonds.

Tout le monde va perdre de l'argent avec cette crise et ne subir les conséquences, mais après une agence de voyages qui est structurellement déficitaire ça se voit dans les chiffres.

Nous jugerons plutôt sur le bilan de 2019, car nous savons que celui de cette année sera mauvais. Nous observerons la bonne gestion de l'entreprise.

Je dois préciser qu'il y a aura une rémunération pour TourCom, mais un pourcentage moins important qu'une vraie franchise, puis l'agent de voyages en contrepartie aura des incentives plus conséquentes.

Après tout est confidentiel, je ne peux pas vous en dire plus.

TourMaG.com - Vous n'avez pas peur que les franchises rentrent en concurrence avec votre réseau TourCom ?

Richard Vainopoulos :
justement, nous avons travaillé sur cette question avec mes associés. Il n'y aura pas de concurrence entre les deux entités.

Nous l'avons conçu pour aller au-devant de l'agent de voyage qui a besoin d'être pris en main et aidé, ce qui n'est pas le cas des professionnels du réseau TourCom.

Il y aura donc des différences entre les deux, mais surtout des obligations pour les franchisés.

Autant une agence de voyages affiliée à TourCom est indépendante et fait le chiffre qu'elle veut aussi bien dans le réseau qu'avec les produits qu'elle souhaite.

Avec la franchise, le point de vente devra travailler seulement avec les produits référencés, RTK-TourCom décidera pour les agents.

Il y aura un système comptable unique, ce qui n'est pas le cas pour les adhérents. C'est un peu comme le "Havas franchise" et le Selectour.

Nous ne voulons pas qu'il y ait de malaise ou le sentiment d'être lésé. Il n'y aura pas de doublon.

"Nous visons des agences hors TourCom..."

TourMaG.com - Avez-vous des objectifs quantitatifs ?

Richard Vainopoulos :
Nous n'avons aucun objectif chiffré. Si nous en avons 3, 10 ou 20 avant la fin de l'année ce sera bien.

Nous allons choisir des agences de qualité, des agents qui savent vendre et qui suivent les directives. Nous ne sommes pas là pour faire 300 ou 400 franchises, nous avons tout le temps.

TourMaG.com - Vous pensez que la crise actuelle peut valoriser votre projet ?

Richard Vainopoulos :
Des agents de voyages se sont retrouvés seuls.

Certains ont besoin d'avoir une marque, d'être pris en charge et orientés. Nous visons des agences hors TourCom qui pourront devenir franchisées RTK-TourCom.

Il faut savoir que RTK est l'un des plus grands réseaux allemand, présent dans plusieurs pays, indirectement c'est FTI. Nous avons plein de projets avec eux, même si celui-ci est le plus important à l'heure actuelle.

Economiquement parlant nous travaillons beaucoup avec eux, en ce moment.

TourMaG.com - Alors que la France sort de son 2e confinement, comment cela se passe au niveau de l'activité ?

Richard Vainopoulos :
Nous attendons patiemment que l'activité reprenne.

Il y a une petite reprise ces derniers jours, avec une forte demande dans les agences de voyages. Le problème que nous avons réside dans le fait que les compagnies aériennes modifient leurs horaires ou annulent au dernier moment.

Toutefois, il y a de la demande, avec des très beaux dossiers pour le mois de mars déjà finalisés. La clientèle attend impatiemment de pouvoir repartir.

Montagne : "les pros sont punis car le gouvernement n'a pas fait son travail au niveau des structures hospitalières"

TourMaG.com - Selon vous le voyage est de retour ?

Richard Vainopoulos :
L'engouement n'a jamais disparu, c'est très clair.

La population n'attend que ça. La France ne profitera peut être pas de cette embellie, en raison des décisions inaptes du gouvernement, ça pourrait ne pas tourner.

De nombreux pays n'attendent que la reprise du voyage, dommage pour la France, mais nous ferons sans elle.

TourMaG.com - Vous trouvez que le gouvernement n'a pas été à la hauteur des enjeux de l'industrie ?

Richard Vainopoulos :
Je ne dirais pas ça non plus, car Jean-Baptiste Lemoyne et Bruno Le Maire font un boulot considérable.

Le problème étant que le 1er ministre et celui de la Santé cassent toute volonté de reprise. Quand vous voyez que les remontées seront fermées, je trouve que c'est une décision stupide, car les sièges sont très espacés.

Quand un skieur se casse le bras, il ne va pas nécessairement dans un hôpital, ce n'est pas ça le problème. Bien souvent, il va dans la petite clinique du coin.

Encore une fois, les professionnels du tourisme sont punis car le gouvernement n'a pas fait son travail au niveau des structures hospitalières.

TourMaG.com - Mais les séjours au ski sont intermédiés ?

Richard Vainopoulos :
Bien sûr, puis tout ce qui est vendable, nous le vendons.

Puis il y a une chose, les clients veulent partir. Ils viennent de vivre deux confinements, donc ils ont besoin de s'aérer. Il y a des départs pour les sports d'hiver, malgré la fermeture des remontées.

Quand je vois que la Compagnie des Alpes a mis 3 900 personnes en chômage technique, c'est honteux. Si le ministre de l'Economie fait beaucoup pour sauver les entreprises ce n'est pas suffisant.

Les aides de l'Etat permettent de rembourser une partie de salaires, mais à côté il y a les charges, les ordinateurs, les loyers, les congés payés, etc.

Les gens n'en peuvent plus. Je sais que plein de petites agences ne se payent plus, c'est lamentable. Il y aura plus de morts à cause des difficultés économiques plutôt que du covid, c'est effrayant.

"Si nous arrivons à 20 ou 30% du chiffre d'affaires de 2019, ce sera déjà bien"

TourMaG.com - Vous savez où en sont les discussions sur les congés payés ?

Richard Vainopoulos :
D'après les informations que j'ai, les discussions sont en cours. Nous obtenons assez facilement les choses, donc nous avons bon espoir.

A partir du moment où nos amis restaurateurs sont sur le dossier, ça se débloque et nous sommes dans le sillage.

TourMaG.com - Les agences de voyages TourCom sont rouvertes ?

Richard Vainopoulos :
Je leur ai conseillé d'ouvrir le maximum possible, après elles sont partagées entre le fait de rouvrir et la possibilité de toucher des subventions en raison de la fermeture administrative.

Nous en avons pas mal d'ouvertes. Elles ouvrent en fonction de la demande et des rendez-vous. Je peux vous dire qu'en ce moment ça bouge, les clients rentrent.

Une chose est sûre après une telle année et le mois de novembre, décembre ne sera pas bon. Si nous arrivons à 20 ou 30% du chiffre d'affaires de 2019, ce sera déjà bien.

A mon avis la reprise ce n'est pas avant février ou mars 2021. Il faut que le gouvernement arrête, qu'Olivier Véran (ministre de la Santé ndlr) nous laisse tranquille.

Ce qui nous fait défaut en ce moment, c'est l'incertitude qui pèse pour le mois de janvier, nous ne sommes pas à l'abri de connaître un 3e confinement.

La population n'a plus confiance.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2790 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance