TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Le CEDIV envisage la fermeture "d’une centaine de points de vente" d'ici fin 2020

Le cri d'alarme du réseau au gouvernement



"5 000 agences de voyages et 30 000 salariés en danger de mort !". Voilà ce que veut faire entendre et comprendre au gouvernement le CEDIV. Le réseau d'indépendants a fait les comptes et estime que si rien n’est fait d’ici la fin de l’année, une centaine de points de vente pourraient fermer partout en France.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 1 Octobre 2020

Le CEDIV envisage, "si le gouvernement ne réagit pas très vite", "la fermeture d’une centaine de points de vente" partout en France, et ce, malgré les aides et les mesures prises - DR : DepositPhotos, franckito
Le CEDIV envisage, "si le gouvernement ne réagit pas très vite", "la fermeture d’une centaine de points de vente" partout en France, et ce, malgré les aides et les mesures prises - DR : DepositPhotos, franckito
Le CEDIV continue de faire entendre sa voix.

Le groupement de 254 agences de voyages indépendantes en France et dans les DOM TOM estime, "si le gouvernement ne réagit pas très vite", "la fermeture d’une centaine de points de vente" partout en France, et ce, malgré les aides et les mesures prises.

"Victimes de la crise sanitaire, sans être frappées de fermeture administrative, contrairement aux cafés et restaurants, ce qui est vécu comme une réelle injustice, [les agences de voyages] ne bénéficient pas d’un fonds de solidarité suffisant pour compenser leurs charges et leurs frais de fonctionnement, précise le réseau dans un communiqué.

Trésoreries exsangues et non-reprise d’activité sur fond de cacophonie aux frontières et d’imbroglio sur les tests PCR ; tous les malheurs se sont abattus sur cette profession qui fait voyager, chaque année, plusieurs millions de français en France et à l’étranger pour leurs vacances ou dans le cadre de voyages d’affaires."

"La vague de défaillances coûtera plus de 3 milliards d'euros à l’Etat"

Nous vous l'annoncions début septembre, le CEDIV a établi un Plan de Sauvegarde Economie et Emploi qu’il a fait parvenir aux ministres concernés.

Ce plan démontre (chiffres à fin juillet) que "la vague de défaillances coûtera plus de 3 milliards d'euros à l’Etat, donc aux contribuables, alors que l’accompagnement du secteur jusqu’à la reprise de l’activité envisagée à présent dans le courant du second semestre 2021 est chiffrée, selon ses estimations, à 900 millions d'euros.

En contrepartie, les professionnels s’engagent à des économies d’échelle grâce à une meilleure gestion de services partagés à l’entreprise, à la mise en place de formations innovantes, à mener une réflexion et de mettre en route des actions systématiques autour de nouvelles pratiques professionnelles afin de mieux "Agir pour la planète".
"

Le CEDIV pointe également l'intérêt de protéger le secteur qui, "s’il disparaissait ouvrirait toutes grandes les portes aux acteurs tourisme des GAFA dont on sait qu’ils ne sont pas soumis aux lois et règlements de notre pays et ne payent pas les taxes et les impôts générés par leurs activités".

Lu 1707 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Olivier le 01/10/2020 13:37
Je crois que c'est clair : Tout est dit...

Tout en reconnaissant le bienfait des mesures prises en Mars par le gouvernement : Ces mesures étaient calibrées pour 3 ou 4 mois de difficulté... Aujourd'hui les mesures doivent être impérativement revues à la hausse et calibrées pour notre activité bien spécifique au niveau du tourisme. Pour les agences de voyages, TO et métiers affiliés : Aucun rebond depuis le confinement, et aucune perspective pour les mois à venir au regard du contexte sanitaire et géopolitique (frontières fermées, contraintes de test irréalisables etc...)

Des mesures à la hauteur et surtout rapides sont impératives pour éviter un carnage économique

Au delà du combat que mène les EDV, Bravo au CEDIV seul réseau à défendre haut les coeurs la profession sans répit depuis des mois. Toutes les énergies doivent être mobilisées pour ce combat vital

2.Posté par Les Vacances d''''Anita le 01/10/2020 14:28
Les médias spécialisés "tourisme" nous soutiennent et rencontrent les mêmes difficultés que nous. Merci.

La mobilisation pleine et entière de TOUS les professionnels du voyage n'est plus une option, mais un devoir !

Tous sont concernés par le risque grandissant de défaillances en nombre, après bientôt 7 mois à l'arrêt, des perspectives hivernales mauvaises et les nombreuses incertitudes quant à l'évolution de la pandémie dans les mois à venir ou une "éventuelle" reprise de l'activité en 2021...

Les EDV ne peuvent pas tout. Elles ont besoin du soutien de tous, de tous les réseaux ainsi que de signaux forts du terrain et des entreprises pour convaincre les pouvoirs publics.

Il est temps !

Anita et Sébastien, Les Vacances d'Anita, adhérents Cediv "et fiers de l'être".

3.Posté par Julien le 01/10/2020 14:36
Les restaurants et bars des 4 coins de la France, eux au moins, ont pu entrer de l'argent pendant 4 mois entre juin et septembre ! ce qui n'est pas le cas des acteurs du tourisme ! nous sommes la profession la plus touchée !

4.Posté par Jean Christophe Le Clerc Travel Group le 02/10/2020 09:16
En effet Adriana fait preuve d'un courage et d'un dynamisme exemplaire.
Il faut arrêter de se voiler la face sur les conséquences désastreuses de la Covid et des mesures prises en France mais aussi partout ailleurs dans le monde pour notre profession.
Il devrait y avoir une convergence de lutte de tous les acteurs du tourisme partout dans le monde

PS A Julien, ne pas oublier qu'un autre secteur aussi touché que le tourisme ce sont les discothèques qui n'ont jamais le soutien des banques.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex