TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Le Club Med reprend la main sur le paiement des clients des agences partenaires

Les clients devront régler directement le Club Med



Petite révolution dans l'univers des relations producteurs - distributeurs. Les clients des agences partenaires du Club Med devront régler directement la marque au Trident. Les agences toucheront, elles, la commission en deux temps : 50% à la réservation et 50% au départ du client. Explications.


Rédigé par le Dimanche 9 Janvier 2022

Les clients des agences partenaires devront régler directement au Club Med le montant de leur voyage - Depositphotos.com Auteur OceanProd
Les clients des agences partenaires devront régler directement au Club Med le montant de leur voyage - Depositphotos.com Auteur OceanProd
Le Club Med resserre toujours plus les boulons en matière de distribution tierce.

Si la marque au Trident a fait le choix de s'orienter vers une "distribution choisie" - comprendre que toutes les agences ne pourront plus revendre le Club Med - le voyagiste impose désormais un nouveau système de règlement.

Les clients des agences partenaires devront régler directement au Club Med le montant de leur voyage a annoncé Jawad Benameur, directeur commercial B2B du Club Med à l'occasion de la convention des franchisés Havas Voyages qui se déroule actuellement à AlUla en Arabie Saoudite.

"Lorsque le client réserve auprès d'une agence partenaire, à la fin du parcours de réservations depuis le site B2B on aura ce qu'on appelle un serveur de paiement qui enverra un message au client lui permettant de régler son acompte via son smartphone.

Ce flux de paiement arrivera directement auprès du Club Med qui se chargera de faire régler le solde avec une relance, qui se fera via vos agences",
explique Jawad Benameur.

Des commissions reversées en deux temps

"Les agences ne porteront plus la responsabilité du règlement, elles ne supporteront plus le risque financier lié au garant et elles n'auront plus non plus à supporter les frais bancaires inhérents au TPE et cartes de crédits, ce qui va améliorer la rémunération", précise t-il.

Les commissions aux agences seront quant à elles, reversées en deux temps : 50% à la réservation et 50% au départ du client.

A l'heure où la crise liée au Covid a fragilisé les entreprises, la trésorerie devient le nerf de la guerre et chacun veut assurer ses arrières.

Un argument dont se défend le directeur commercial : "La priorité pour nous est de fluidifier le parcours client, et de pouvoir améliorer la relation avec les clients des agences.

Ce système est déjà en vigueur depuis deux ans chez certains de nos partenaires. Nous voulions un peu d'expertise sur ce sujet et désormais nous avons le recul nécessaire pour l'appliquer à l'ensemble des agences tierces qui nous revendent".

Une annonce qui fait grincer des dents

Jawad Benameur - DR
Jawad Benameur - DR
Si ce nouveau processus de paiement sera désormais imposé à tous les partenaires, il fait encore l'objet de discussions avec le réseau Havas Voyages intégré.

Autant dire que cette annonce a fait grincer des dents les agences franchisées Havas Voyages.

"Nous avons parfois l'impression que le Club Med est tout en haut et nous nous sommes tout en bas," réagit un brin dépité un patron d'agence du grand Ouest.

"Comment ferons-nous pour les chèques vacances, les chèques... ou les règlements en liquide ?" s'interroge un autre gérant implanté dans le Sud.

Les agences s'inquiètent également des problèmes de comptabilité que le système mis en place pourrait entraîner.

"Il sera possible de régler par chèque, bons cadeaux ou virements", assure de son côté Jawad Benameur. En revanche pour les espèces, cela devrait être plus compliqué.

"Et vous pourrez vendre toujours vos assurances ou même vendre votre transport, ce sera à part et signé à part avec le client. Ces prestations seront juridiquement solidaires du dossier Club Med puisque signées le même jour dans la même agence," ajoute-t-il.

Inquiétudes de savoir qui pourra revendre le Club Med

Des arguments qui ont du mal à passer chez les distributeurs qui attendent également de savoir s'ils feront partie des "sélectionnés" pour vendre le spécialiste des clubs vacances.

"Notre priorité c'est le maillage géographique. Ce qui nous intéresse c'est de cibler les zones où nous ne sommes pas présents, ensuite nous choisirons les agences qui sont passées au nouveau concept déployé par Havas Voyages. Nous tenons à collaborer avec des points de vente où le standard Havas est garanti", explique Jawad Benameur.

Certains franchisés ne se font guère d'illusion sur l'avenir du partenariat avec ce fournisseur : "Avec un franchisé dans ma zone de chalandise, je crois que je vais passer à autre chose et je vais devoir faire sans", nous confie cet autre gérant.

Et ce n'est pas le nouveau modèle de rémunération (voir encadré) à paliers, ni le nouveau call center ouvert à Paris pour renforcer celui de Marrakech, qui feront mieux passer la pilule...

Car la crainte dont les agences n'osent pas parler c'est que le Club Med ouvre la voie à un nouveau modèle de règlement que d'autres voyagistes seraient tentés de suivre...

Une rémunération par paliers

Le Club Med a revu son modèle de rémunération à travers un système de paliers.

Les taux de commission sont compris entre 7% et 11% en fonction du volume de vente (paliers calculés sur la base du chiffre d'affaires total N-1 - base 2022 pour 2019).

Dans ce cadre, les ventes sont majorées de 1% lorsqu'elles sont réalisées via le site pro, plutôt que via le call center.

La partie transport est de son côté rémunérée à 4%.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 8420 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Marc le 10/01/2022 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une idée géniale du Club Med pour se séparer, in fine, des agences de voyages partenaires. Je ne pense pas que le problème des agences soit les frais liés au TPE. Mr Benameur détruit la relation avec les clients agences BtoB.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias