TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Les bureaux internationaux d'Alitalia en cessation d'activité le 31 décembre

les contrats de travail des employés d'Alitalia à l'étranger vont prendre fin



La création de la nouvelle Alitalia par le pool d’hommes d’affaires italiens regroupés au sein de CAI a également une conséquence importante pour les employés internationaux d’Alitalia.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 27 Novembre 2008

Les bureaux internationaux d'Alitalia en cessation d'activité le 31 décembre
Comme pour leurs homologues italiens, les contrats de travail des employés d'Alitalia à l'étranger vont prendre fin avec la disparition officielle de la compagnie. Puis, éventuellement, la nouvelle compagnie recréée leur proposera un nouveau contrat de travail dont les conditions, il y a fort à parier, n’auront rien à voir avec celles de feu-Alitalia.

Ceux qui continuaient à espérer secrètement qu’une solution de dernière minute les épargneraient comme par le passé, n’ont plus aucun espoir aujourd’hui. Même si la date de la création officielle de la nouvelle structure qui devait avoir lieu à la fin de ce mois a été repoussée de quelques jours, le compte à rebours est bien enclenché.

C’est ainsi que les 79 employés d’Alitalia en France ont reçu une lettre officielle les prévenant de la cessation d’activités d’Alitalia au 31 décembre. Combien d’entre eux seront réintégrés dans la nouvelle structure ? Pour l’instant, personne ne sait et Alessandro Innocenzi, le directeur général d’Alitalia en France, ne tient pas à s’exprimer.

Les employés d’Air One ne sont pas mieux informés sur leur sort

Le périmètre de la nouvelle équipe pourrait d’ailleurs varier grandement en fonction du choix du partenaire industriel, Air France-KLM ou Lufthansa - sur lequel s’appuiera la nouvelle compagnie.

Pendant ce temps, les employés d’Air One ne sont pas mieux informés sur leur sort. La compagnie italienne a pris la décision de fermer plusieurs représentations internationales, notamment les bureaux situés en Autriche, en Suisse et en France.

Des CV sont arrivés sur le bureau de Claus Becker, le nouveau patron de Lufthansa en France pour la nouvelle filiale Lufthansa Italia basée à Milan. Aucun espoir, cependant, de retrouver des conditions de travail aussi confortables que celles d’Alitalia. La Dolce Vita, c’est bien fini.

Lu 3930 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias