TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone




Loisirs Enchères en ordre de marche pour atteindre les 100 M€ d'ici 2023

L'interview de Frédéric Bonfils, directeur général de Loisirs Enchères



Après une levée de fonds réalisée il y a un an, Loisirs Enchères, spécialiste des ventes aux enchères sur le loisir et le voyage, poursuit sa feuille de route. En intégrant l'indice French Tech 120, l'entreprise dirigée par Frédéric Bonfils continue d'accélérer en rêvant doucement d'international.


Rédigé par le Mardi 21 Janvier 2020

Frédéric Bonfils : "Nous sommes en phase avec notre plan marche dont l'objectif est d'atteindre 100 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2023" - DR : Loisirs Enchères
Frédéric Bonfils : "Nous sommes en phase avec notre plan marche dont l'objectif est d'atteindre 100 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2023" - DR : Loisirs Enchères
TourMaG.com - Loisirs Enchères vient d'être sélectionnée pour intégrer l'indice French Tech 120. Qu'est-ce que cela représente pour vous ?

Frédéric Bonfils :
Rejoindre l'indice French Tech 120 nous donne tout d'abord une visibilité à la fois BtoC et BtoB. Cela renforce la réassurance auprès de nos fournisseurs et nous donne une visibilité auprès d'investisseurs potentiels. C'est aussi une reconnaissance du travail accompli.

Cela montre également que Loisirs Enchères est bien établi dans l'univers du voyage et des loisirs. Nous sommes en phase d'accélération depuis notre levée fonds réalisée il y a un an (4 M€ fin 2018).

Les échanges avec les autres start-up sont aussi extrêmement importants et pas seulement avec des entreprises issues du secteur des voyages.

Gestion de la croissance, recrutement, taxes... les sujets sont nombreux et les préconisations sont toujours intéressantes. Etre présent dans cet écosystème est très enrichissant.

TourMaG.com - Comment s'est déroulée l'année 2019 ?

Frédéric Bonfils :
Nous avons réalisé une excellente année. 210 000 enchères ont été remportées en 2019.

Notre levée de fonds nous a permis d'accélérer et de structurer nos équipes IT et technologiques. Nous sommes en phase avec notre plan de marche dont l'objectif est d'atteindre 100 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2023.

Nous avons beaucoup recruté en 2018 et 2019. Aujourd'hui nos équipes comptent 50 salariés, dont 45 personnes à Bordeaux et 5 dédiées au commercial à Paris.

TourMaG.com - Quels sont vos projets prioritaires pour 2020 ?

Frédéric Bonfils :
Nous souhaitons passer la vitesse supérieure sur les activités locales. Dans les grandes villes, nous proposons des offres loisirs, restaurants et bien-être que nous voulons renforcer.

Sur la partie nationale, nous nous sommes ouverts au shopping de biens physiques comme les valises, les coffrets pour la Saint-Valentin ou encore les forfaits de ski ou les masques de ski... Nous avons encore pas mal de choses à apprendre sur ce segment.

Pour 2020, nous allons également axer nos développements sur la gamification et l'amélioration de nos applications. Aujourd'hui plus de 70% de nos ventes passent par les applis.

L'expérience utilisateur est également très importante. Il est intéressant de noter que nos clients ne disent pas "J'ai acheté sur Loisirs Enchères", mais "J'ai gagné sur Loisirs Enchères". L'aspect gamification est donc fondamental pour nous.

Enfin, en termes de grands projets, nous souhaitons booster nos développements sur la connectivité avec nos fournisseurs pour pouvoir aller piocher directement dans les stocks.

TourMaG.com - Quelle est votre politique d'acquisition clients ?

Frédéric Bonfils :
Une partie très importante de nos budgets marketing est consacrée à Google et Facebook. Sur Facebook, la communauté compte 100 000 fans.

Cette année nous souhaitons renforcer notre SEO, nous avons besoin de monter en charge et de doubler le référencement naturel.

Nous avons testé une campagne TV mais pour avoir un vrai impact il faut déployer des moyens colossaux. Nous travaillons davantage sur le Branding. Nous avons réalisé une opération avec Les Enfoirés et les Restos du Cœur. Ces derniers ont mis en vente aux enchères les costumes des Enfoirés dont 150 sur Loisirs Enchères. Le reste a été vendu par Christie's.

Nous avons récolté 27 000 € et 100% des enchères ont été reversées aux Restos du Cœur. Nous avons mené des opérations similaires avec la Fondation Club Med ou encore Le Rire médecin.

Enfin, nous travaillons énormément sur les avis clients avec Avis Vérifiés. Nous sommes extrêmement vigilants lorsqu'un internaute est mécontent et nous sommes aussi transparents.

Frédéric Bonfils - DR
Frédéric Bonfils - DR
TourMaG.com - A une époque, les ventes aux enchères de voyages étaient plus nombreuses. Il y avait notamment celles de Nouvelles Frontières. Comment expliquez-vous que ce système n'ait pas fait des émules ?

Frédéric Bonfils :
Il y a un autre pays où le système fonctionne, c'est en Hollande. Le métier des enchères en ligne est très technologique. Chez Loisirs Enchères, 3 personnes travaillent à plein temps sur un algorithme qui régule notre outil : il calcule d'où vient le trafic, la durée des enchères...

Depuis les ventes privées il n'y a pas eu de nouveaux concepts et les enchères sont une alternative pour faire des affaires avec des rabais qui peuvent atteindre entre 30 et 70%.

TourMaG.com - De nombreuses start-up tentent l'aventure à l'international, et vous ?

Frédéric Bonfils :
Nous y pensons, mais cette étape n'est pas inscrite au calendrier. Nous souhaitons déjà atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés avant de penser à nous déployer dans d'autres pays.

Nous voulons croître en France et ensuite nous dupliquerons le modèle en mode "Plug and Play" (brancher et utiliser ndlr).

TourMaG.com - Vous aurez besoin d'une nouvelle levée de fonds ?

Frédéric Bonfils :
Pour l'instant c'est trop tôt, et cela dépendra de notre internationalisation. Si nous dépassons la feuille de route des 100 M€, nous y réfléchirons.

TourMaG.com - Sur le voyage, avec qui travaillez-vous ? Allez-vous intégrer de nouveaux fournisseurs ?

Frédéric Bonfils :
Nous travaillons avec les fournisseurs qui nous ont fait confiance dès le début de l'aventure : Mondial Tourisme, Plus Belle L'Europe entre autres, ainsi que des spécialistes du City Break.

Depuis 6 mois, des fournisseurs plus importants nous contactent. Nous avons eu de belles collaborations avec les résidences de tourisme pour l'hiver sur le ski.

Nous travaillons beaucoup avec les campings, nous allons d'ailleurs créer une direction grands comptes. Nous avons aussi des partenariats avec des hôtels en France comme à l'étranger.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2775 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel