TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Mobilités durables : la crise liée au covid-19, accélérateur de la transition écologique ?

Atelier IFTM



Avec la crise liée au covid-19, l'impact du voyage et du tourisme sur l'environnement a trouvé une nouvelle caisse de résonnance. Air France, la SNCF, et les Entreprises du Voyage ont notamment rappelé lors de l'atelier IFTM consacré aux mobilités durables, les efforts entrepris depuis plusieurs années pour réduire leur impact sur l'environnement.


Rédigé par le Mardi 26 Janvier 2021

La crise liée au covid-19 a remis sur le devant de la scène ce qui était déjà pointé du doigt avant : à savoir l'impact du tourisme dans sa globalité sur l'environnement.

Dans le viseur notamment et une nouvelle fois, le transport aérien. "Des critiques qui inquiètent lorsqu'elles nient l'apport fondamental social et sociétal du transport aérien en terme de connexion des pays, des cultures et des économies." explique Vincent Etchebehere, VP Développement durable nouvelles mobilités chez Air France.

Pour ce dernier il s'agit d'encourager la transition écologique du transport aérien déjà engagée et de l'accélérer.

La compagnie tricolore travaille en effet sur ce sujet et s'est fixé des objectifs ambitieux : baisser les émissions de CO2 entre 2005 et 2030 de 50% par passagers kilomètres, soit 15% en valeur absolue.

Comment ?

Vincent Etchebehere recadre les priorités du transporteur : "Notre premier levier repose sur la réduction des émissions en vol grâce au renouvellement de la flotte, la pratique de l'éco-pilotage et l'allègement du poids embarqué.

Le second pilier consiste à remplacer le carburant fossile par du bio carburant, et enfin le 3e levier c'est la compensation"
précise t-il.

Une compensation carbone, parfois considéré comme du « blanchiment écologique ».

Les objectifs de la SNCF

Un axe vers lequel la SNCF a décidé de ne pas s'inscrire.

Valérie Darmaillacq, Directrice de la performance environnementale et développement durable à la SNCF rappelle quelques chiffres : "Nos TGV émettent 80 fois moins de CO2 qu'un avion et 50 fois moins qu'une voiture partagée. Nos TER émettent en moyenne 10 fois moins de CO2 qu'une voiture occupée par une personne seule."

Un premier axe de travail est de l'expliquer aux voyageurs : "Le plus efficace est de le faire savoir. Les clients lorsqu'ils choisissent un mode de transport regardent la praticité, le temps, le prix et certains regardent l'impact sur l'environnement mais la majorité ne le font pas. Et peu connaissent ces chiffres il faut donc l'expliquer et être pédagogue et que cela devienne un critère de choix"

Les entreprises s'y mettent peu à peu rappelle Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage : "Des compteurs existent qui permettent aux entreprises de calculer les émissions émises lors des déplacements des collaborateurs".

Connecté au réseau électrique, les TGV n'en restent pas moins gros consommateurs d'électricité, et comme chez Air France, l'éco-conduite, l'éco-stationnement sont notamment développés.

Sur les TER pour lesquels seuls 12 000 km de ligne sont électrifiées sur 20 000 km, la SNCF travaille également sur les bio-carburants en lieu et place du diesel.

La compagnie ferroviaire s'est elle aussi engagée dans des objectifs ambitieux : réduire de 30% les émissions carbone liées au transport et 50% les émissions liées à l'immobilier d'ici 2030.

"Le sujet ce n'est pas de compenser mais de baisser les émissions" insiste Valérie Darmaillacq.

Sans intermodalité point de salut ?

Preuve que la crise bouscule la donne, le gouvernement a octroyé des aides à Air France sous conditions : fermer les lignes domestiques lorsqu'une alternative de moins de 2h30 en train est possible. Résultat les lignes Orly-Nantes, Orly-Lyon et Orly-Bordeaux ont été rayées des tableaux d'affichage.

L'intermodalité sera-t-elle alors la solution d'avenir ? Déjà développée en partenariat avec la SNCF, l'offre Train + Air (ex-TGVAir) permet une seule réservation et la possibilité de s'enregistrer sur le vol depuis la gare de départ.

"Avec la SNCF nous travaillons beaucoup sur l'expérience client" précise Vincent Etchebehere. En effet cela reste l'enjeu essentiel. Car de nombreux freins existent encore.

"Bordeaux - Paris en train c'est 2h" illustre Jean-Pierre Mas "Mais Montparnasse - Roissy c'est aussi deux heures, il faut donc faire encore de gros efforts sur l'intermodalité".

"Il faut en effet proposer des trajets dans des conditions choisies, acceptables et convenables. Il faut construire des propositions efficaces" ajoute Valérie Darmaillacq.

Une offre qui doit aussi réussir à mettre bout à bout pas seulement le train et l'avion, mais également d'autres formes de mobilité : du vélo en passant par la voiture et les transports en commun voire partagés...

Pour Jean-Pierre Mas la crise liée au covid va de toute façon changer les comportements et les habitudes. "Sur le voyage d'affaires nous allons avoir du mal à retrouver les niveaux d'activité d'avant le covid avec le télétravail et les visio-conférences. Les déplacements seront moins nombreux et les collaborateurs seront plus attentifs à leurs émissions de CO2.

Quant à au loisir, je présage qu'il y aura moins de voyages kleenex et qu'ils seront remplacés par des voyages plus longs et moins fréquents."


Gageons en effet que cette crise ne sonne pas le glas du voyage mais plutôt le coup d'envoi d'un nouveau départ vers une approche plus durable et vertueuse et où chacun des acteurs de la chaîne touristique pourraient trouver leur place...

Utopie quand tu nous tiens.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2180 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








Dernière heure






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance