TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




Office des Transports de Corse : "Je proposerai la suppression de l'aide sociale"

3 questions à Paul-Marie Bartoli, président de l'Office des Transports de Corse


Alors que le conflit à la SNCM dure depuis 7 semaines, coutant environ 200 000 euros par jour à la compagnie, Paul-Marie Bartoli, le président de l'Office des Transports de Corse, espère que la compagnie pourra tout de même assurer sa mission de service public jusqu'en 2013. Au-delà de cette date, le système de répartition des aides aux compagnies maritimes pourrait être fortement revu.


Rédigé par A.B. le Mardi 15 Mars 2011

TourMag.com : Jusqu'au 31 décembre 2013, la SNCM assure la Délégation de Service Public (DSP) entre la Corse et le port de Marseille. Mais, bloquée par une grève des marins CGT depuis le 31 janvier 2011, ne craignez-vous pas qu'elle n'arrive pas à son terme ?

Paul-Marie Bartoli
: La DSP actuelle met l'Office des Transports dans des conditions financières et économiques très délicates.

Tout d'abord, le système de DSP crée une distorsion de la concurrence. D'une part, il y a la SNCM et la Méridionale qui bénéficient de cette aide, pour respectivement 4 et 3 cargos mixtes au départ du port de Marseille.

D'autre part, il y a les autres compagnies maritimes, qui bénéficient de l'aide sociale, pour des départs des ports de Toulon et de Nice.

Une aide sociale qui n'est autre qu'une subvention déguisée, un lot de consolation pour les compagnies battues lors de l'appel d'offres. Ce qui fait que la Collectivité paie deux fois.

Paul-Marie Bartoli, président de l'Office des Transports de Corse - © Collectivité Territoriale de Corse
Paul-Marie Bartoli, président de l'Office des Transports de Corse - © Collectivité Territoriale de Corse
En outre, la crise financière de 2008, qui s'est transformée en crise économique, est passée par là, avec une hausse du prix du pétrole -le 2e poste de dépenses pour les compagnies maritimes.

Et elle récidive aujourd'hui au Maghreb, notamment en Libye

Donc nous pouvons dire que toutes les conditions sont réunies pour prononcer la déchéance de la DSP. Une déchéance que la collectivité ne souhaite pas prononcer, car la SNCM pourrait nous demander des indemnités. Nous devons tenir jusqu'en 2013..


TourMag.com : Qu'envisagez-vous ensuite?

Paul-Marie Bartoli :
"Nous préparons la nouvelle DSP. Prochainement, nous allons désigner un cabinet, un assistant en maitrise d'ouvrage, pour étudier toutes les possibilités qui s'offrent pour la collectivité.

Il s'agit de décliner l'Obligation de Service Public entre les 3 ports (Marseille, Toulon et Nice) de/vers les 5 ports de Corse et de mettre en place le cahier des charges pour la nouvelle DSP, avec un système de répartition des subventions qui doit être revu à mon avis."

TourMag.com : Quels changements préconisez-vous dans ce nouveau système?

Paul-Marie Bartoli
: "Je pense que la DSP ne doit concerner que le service de base, réalisé tout au long de l'année par les 7 cargos mixtes, et non plus le service complémentaire assuré en période de pointe. Ces 7 cargos mixtes sont suffisants pour encadrer les flux touristiques.

Par contre, je proposerai la suppression de l'aide sociale. Ainsi, le flux touristique serait encadré mais plus subventionné.

Une proposition qui ne signifie pas une porte ouverte pour la concurrence, puisque toutes les compagnies maritimes connaissent des difficultés -sauf la CMN puisqu'elle n'assure que du service de base.

La DSP sur le service de base reviendrait seulement aux cargos mixtes, de Marseille et/ou de Toulon, s'il y a trop de mouvements sociaux à Marseille.

Tout cela constitue une réflexion en interne de la Collectivité Territoriale de Corse. Il n'y aura pas de négociations sur ces nouveaux points avec les compagnies maritimes.

En attendant, nous espérons que l'actuelle DSP tiendra tant bien que mal jusqu'en 2013. "

Lu 4655 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 15:34 Renfe a transporté 620 000 passagers en France




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias