TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Shanti Travel : une levée de fonds de 1M€ pour rassurer le secteur, mais pas que !

Shanti Travel a levé 1,08 million d'euros pour atteindre une taille critique et devenir l'un des réceptifs majeurs en Asie



Vous n'avez pas des problèmes de vues, il existe encore des levées de fonds dans le secteur du tourisme et Shanti Travel fait partie des heureux élus. L'agence de voyages, mais aussi réceptif, vient d'annoncer avoir levé 1,08 million d'euros. Si le projet ne date pas de la crise sanitaire, il a tout de même été validé pendant la pandémie alors même que l'entreprise est spécialiste de l'Asie, une zone qui n'a pas encore montré de signes de réouverture au tourisme. Comment et pourquoi faire une levée de fonds ? Qu'est-ce qu'une taille critique ? Eléments de réponse avec Jérémy Grasset, le directeur de Shanti Travel.


Rédigé par le Samedi 10 Avril 2021

Alex Le Beuan et Jérémy Grasset, les deux créateurs de Shanti Travel, ont levé 1,08 million d'euros pour atteindre une taille critique et devenir l'un des réceptifs majeurs en Asie - DR
Alex Le Beuan et Jérémy Grasset, les deux créateurs de Shanti Travel, ont levé 1,08 million d'euros pour atteindre une taille critique et devenir l'un des réceptifs majeurs en Asie - DR
Vous en avez marre des mauvaises nouvelles dans le secteur ? Et bien vous pouvez compter sur Shanti Travel, pour apporter une bouffée d'oxygène.

Six mois après, nous avoir dévoilé son nouveau concept d'agence de voyages, mélangeant les univers de la décoration, du prêt-à-porter, avec celui du voyage, le réceptif revient sur le devant de la scène.

Et cette fois-ci, c'est sur une levée de fonds à sept chiffres. Si le projet ne date pas de la crise, mais de l'année 2019, l'accord avec l'investisseur Sherpa TechInvest a été trouvé en juillet 2020, pour une finalisation en mars 2021.

En tout, 1,08 million d'euros ont été débloqués, avec un objectif clair : atteindre une taille critique.

"Aujourd'hui, il est indispensable d'avoir une certaine taille pour survivre et la crise n'a fait qu'accentuer cela. Ne sachant pas le temps que la crise va durer nous l'avons finalisé par prudence," explique Jérémy Grasset, le directeur de Shanti Travel.

Alors que le marché touristique français est concentré autour de quelques acteurs, comme Marietton, Salaün, mais aussi Voyageurs du Monde, il est indispensable de ne pas être trop petit pour ne pas passer dans le radar de ces géants, au moment de la reprise.

"A la reprise chacun va se demande s'il peut avoir confiance dans son réceptif"

"C'est aussi une façon de rassurer les acteurs, comme l'APST ou les assurances, mais aussi le BtoB, car à la reprise chacun va se demander s'il peut avoir confiance dans son réceptif," pense savoir le responsable.

La levée de fonds est aussi un message adressé au marché : "nous sommes toujours là et surtout nous sommes solides".

En cas de reprise forte du secteur, à la condition d'une réouverture des frontières, Shanti Travel veut être dans toutes les têtes, comme un gage de sécurité.

Alors que l'ensemble des professionnels sont chez eux en chômage partiel, Jérémy Grasset a pris conscience du contexte dans lequel allait se retrouver la filière dans les prochains mois.

"Je reviens de 15 jours en Inde, je me suis rendu compte que c'était facile de voyager, même avec le test PCR, mais surtout que sur place les pays qui n'ont pas un gros marché domestique, les hôtels "moyens de gamme" qui plaisent aux Européens et les indépendants sont en grande difficulté," confie le directeur de Shanti Travel.

Le travail de réassurance, après deux saisons sans voyage long-courrier, sera des plus importants auprès des agences de voyages. Surtout que certaines auront perdu quelques billes.

S'élevant en tiers de confiance, entre les agentes de voyages et le pays, Shanti Travel va aussi en profiter pour proposer de nouvelles destinations, à travers ses deux nouvelles marques.

Ainsi, la société accueille maintenant Shanti OM et Shanti Trek.

"Pour cette deuxième marque nous allons proposer des séjours, pas seulement autour du trek, mais de la soft aventure. Pour Shanti OM, c'est un projet que nous avons depuis de nombreuses années," rapporte Jérémy Grasset.

"Nous voulons davantage travailler dans les mois et années à venir le BtoB"

Jérémy Grasset lors de son voyage en Inde, il y a seulement quelques semaines, pour remonter le moral des troupes et les remobiliser - DR
Jérémy Grasset lors de son voyage en Inde, il y a seulement quelques semaines, pour remonter le moral des troupes et les remobiliser - DR
Shanti Travel ne se lance pas dans les séjours sportifs, avec l'Olympiques de Marseille, vous devez imaginer là le chant des Hindous, signifiant univers en sanskrit, alors que Shanti veut dire paix.

La nouvelle marque porte "le projet de paix dans l'univers," rigole le responsable de l'agence.

Au-delà de la blague, Shanti OM va proposer des produits autour du partage et des guides locaux atypiques, puisqu'ils devront répondre au besoin de voyage intérieur que souhaite proposer le réceptif.

"Ce que n'ont pas vraiment compris ou peut être oublié les gens, c'est que lorsque nous partons en voyage, nous cherchons à nous découvrir nous-mêmes.

Voici le message que nous voulons faire passer dans notre production, autour de la connaissance de soi
,"
.

L'apport d'argent n'a pas seulement servi à cela, puisque l'entreprise en a profité pour développer des outils technologiques, en faveur des agences de voyages. C'est l'un de ses principaux axes de développement.

"Nous voulons davantage travailler dans les mois et années à venir le BtoB en leur mettant à dispositions des outils à disposition, car nous devons grandir avec nos clients," fixe comme objectif Jérémy Grasset.

Et comme l'appétit vient en grandissant Shanti Travel espère attirer d'autres réseaux de distribution et développer de nouveaux canaux. Pour cela le site a été traduit en allemand, un marché où l'entreprise est déjà présente, mais aussi et c'est une première en espagnol.

En posant pierre après pierre, Shanti Travel souhaite devenir une valeur sûre en Asie. D'ailleurs de nouvelles destinations font leur apparition dans le catalogue déjà complet du producteur.

De nouvelles destinations dont la Corée du Sud

"Nous avons accentué notre production au Japon, mais aussi ajouté la Jordanie, Oman, la Corée du sud, Dubaï sans oublier la France. Dans l'Hexagone, nous avons bien travaillé nos séjours sur le développement personnel, puis nous proposerons une gamme autour de l'Asie en France," explique le directeur.

Si certaines destinations peuvent interpeler, les choix ont été pesés, les nouveautés se veulent complémentaires à l'existant.

Dubaï s'explique par une population se rapprochant de celle présente en Inde, la Jordanie pour ses expériences locales riches, Oman est devenu en quelques années le nouveau terrain de jeu privilégié des férus de trek.

Et la Corée du Sud dans tout ça ? Le pays est encore assez peu présent en France, pourtant Shanti Travel y fonde de grands espoirs.

"La destination correspond peut être un peu moins à notre ADN, mais nous avons aussi besoin de rajeunir notre clientèle, un peu comme tout le monde. La Corée du Sud parle plutôt aux 25-30 ans.

Je pense qu'il est important d'être placé sur ce genre de pays,
" analyse Jérémy Grasset, le directeur de Shanti Travel.

Avec le phénomène interplanétaire de la K-Pop, mais aussi d'une culture qui fascine la jeunesse, la Corée du Sud pourrait bientôt être dans les meilleures ventes des agences dans les années à venir.

Avant de regarder si loin, alors que les Français ne peuvent pas franchir les frontières, l'enjeu est aussi de conserver tout le monde concerné par une hypothétique reprise.

"Nous avons des réservations, d'ailleurs en mars, l'activité avait bien repris. Depuis c'est plutôt par à-coups. D'ailleurs je me suis rendu en Inde pour remonter le moral des troupes, puisque nous ne nous étions pas vus physiquement depuis plus d'une année."

Et en Inde, pas question de chercher des subventions ou réclamer de l'argent à l'Etat, les structures tiennent par elles-mêmes. La confiance est vraiment le maître mot de Jérémy Grasset, malgré un horizon toujours bouché.

"Ce n'est pas parce que nous nous vaccinons en Europe, que les pays qui reçoivent habituellement les touristes vont de nouveau s'ouvrir aux étrangers.

En Indonésie et en Thaïlande parlent d'une réouverture en 2022, ce n'est pas une bonne nouvelle, mais nous avons quelques destinations ouvertes et c'est le principal,
" conclut le patron du tour-opérateur.

Confiance et optimiste seront les deux mantras de Shanti Travel.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3400 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Christophe S. le 12/04/2021 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un bel exemple d'entreprise qui a compris l'intérêt d'aborder le tourisme et le voyage par sa source (la destination) afin d'apporter cette offre compétitive, sensible et experte du terrain, réclamée depuis longtemps par le client voyageur. Longue vie à eux et que leur modèle puisse faire des émules !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias