TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Solikend : la générosité, ça paie (vraiment)

Finaliste des Palmes du Tourisme Durable 2020



Mettre à disposition des chambres vides sans perdre d’argent, ni de temps ? C’est le pari gagnant de Solikend, dont le fonctionnement est adapté au rythme et priorités des hôteliers.


Rédigé par Juliette Pic le Mercredi 29 Janvier 2020

Solikend fait partie des finalistes des Palmes du Tourisme Durable 2020 - DR : Solikend
Solikend fait partie des finalistes des Palmes du Tourisme Durable 2020 - DR : Solikend
A Biarritz, il y a des surfeurs, mais pas que.

Il y a aussi Solikend, un site de réservation tout ce qu’il y a de plus classique, à ceci près qu’il répertorie des hôtels proposant des chambres aux prix « classiques » hors saison, et dont l’achat est reversé à une association, que le voyageur choisit dans la liste des partenaires.

Ces hôteliers solidaires ne fournissent pour autant pas la chambre gracieusement puisqu'ils bénéficient d’une déduction fiscale.

Tout le monde y gagne, y compris le client, heureux de donner du sens à son escapade de week-end.

La genèse

Yoann Magnin est ingénieur au ministère de l’Ecologie. Et puis un jour, il change de vie et s’installe à Biarritz.

Surfeur comme il se doit, il prend régulièrement des cafés dans les hôtels de la Côte basque en bordure des plages. Mais si les terrasses sont prises d’assaut l’été, elles sont quasiment vides hors saison. Comment mettre à profit ces chambres inoccupées ?

C’est là que germe l’idée de Solikend, notamment parce que Yoann est très engagé dans le monde associatif.

Il sonde les hôtels où il est habitué et tous sont enthousiastes, et y trouve même un objet de communication.

Une entreprise d’économie sociale et solidaire

En 2017, il décide de se mettre à plein temps dans le développement de Solikend et en 2018 naît la version bêta de la plateforme, avec 7 hôtels et 4 associations.

L’outil est performant, les retours sont positifs, la région Nouvelle Aquitaine apporte une subvention. Elle aidera l’association à mettre en place la plateforme finale, mise en ligne fin septembre 2019.

Entre les deux versions, un travail de recherche et prospection élargira le catalogue d’hôtels et d’associations.

Aujourd’hui, Solikend a 3 salariés : Yoann Magnin, fondateur, Lucille Ducalet, directrice commerciale et Christelle Eynard, chargée de communication.

Passée du statut d’association à celui d'entreprise d’économie sociale et solidaire (ESS), Solikend a signé une convention, promettant de ne pas faire de bénéfice et de respecter une totale transparence.
Yoann Magnin accompagné de ses deux collaboratrices - DR : Solikend
Yoann Magnin accompagné de ses deux collaboratrices - DR : Solikend

Comment ça marche côté client ?

Les clients ont des habitudes en ligne, et Solikend ne les bouscule pas : comme sur n’importe quel site de réservation en ligne, ils vont dans la rubrique « hôtels » et entrent leurs critères de date et de destination, choisissent leur hôtel dans un catalogue qui va du 2* à 40€/nuit au palace à 300€/nuit.

Ils choisissent ensuite l’association à laquelle ils souhaitent donner le prix de la chambre, réunies en 5 grandes causes. L’environnement à lui seul collecte 30% des dons.

A la différence des autres plateformes, le prix indiqué est un prix de base, rond, calibré sur le prix classique hors saison de l’établissement. Ce ne sont donc pas forcément les prix pratiqués par l’hôtel sur son propre site ou d’autres plateformes.

C’est aussi un tarif suggéré : le client peut ajouter 20% du prix pour donner un coup de pouce supplémentaire à l’association de son choix, ou au contraire, baisser le prix de 20% s’il a de petits moyens.

Solikend demande en outre une contribution lors de la commande, pour faire vivre l’entreprise.

Comment ça marche côté hôtelier ?

L’hôtelier s’engage à proposer au minimum 20 nuits par an à raison d’une chambre par nuit. Mais s’il veut en proposer toute l’année, libre à lui.

La suite est simple et rapide : il se rend sur l’extranet de la plateforme, signe une profession de foi - « l’engagement citoyen » - sur sa fiche, qui est créée et complétée par Solikend directement. Il n’a plus qu’à entrer les dates et infos basiques de la chambre et… c’est tout.

Connaissant bien le rythme et les habitudes des pros du secteur, Solikend s’occupe de tout rentrer dans la plateforme et de gérer en interne les réservations. Pas de perte de temps.

Ainsi, lorsqu’un client réserve une chambre, un simple coup de fil à l’hôtelier permet à Solikend de s’assurer que ladite chambre est toujours libre, et si oui, de la booker, sous 24h maximum.

Le coup de pouce de l'UMIH

Si, par hasard, la chambre solidaire n’était plus libre, l’internaute est invité à aller sur le site de l’hôtelier directement, pour éviter de le laisser passer par les plateformes classiques : il paiera au prix juste et évitera à l’hôtelier de payer une commission. Un engagement qui attire la confiance du secteur.

L’UMIH est partenaire de Solikend, donnant à l’entreprise une visibilité et une légitimité parmi les professionnels du secteur, qui lui ont permis d’être approchée par une dizaine d’hôteliers lors du congrès du syndicat à Biarritz en 2019.

Outre le syndicat, d’autres partenariats se nouent, comme avec Best Western, l’un des clients historiques de la plateforme d’hôteliers solidaires. La chaîne propose sur le site les 9 hôtels gérés par son Comité de Direction.

Quels avantages à devenir hôtelier solidaire ?

En tant qu'entreprise de l'ESS, Solikend n'a pas la possibilité de faire de bénéfice : pas de commission comme sur les plateformes classiques, pas de gestion sur un extranet simple et sur lequel il n’est même pas nécessaire de se connecter.

Le don est considéré comme du mécénat d’entreprise : l’hôtelier récupère 60% du prix de la chambre en avantages fiscaux.

Résultat : le coût est nul puisqu’il couvre les charges (ménage, personnel…). Pour les hôteliers non soumis à l’impôt, ils ont juste à payer les charges fixes, ce qui ne représente pas réellement un investissement.

Le dispositif RSE permet de donner une visibilité supplémentaire à l’hôtel auprès des partenaires (associations, CE), ce qui lui donne un intérêt promotionnel.

Il donne aussi une image positive, une dimension humaine qui fait que le client solidaire n’est pas n’importe quel client, il va être bienveillant et plus facilement « fidélisable ». C’est aussi cet aspect qui va créer une émulation d’équipe et avoir un impact sur le management.

Et demain ?

Solikend ne vit pour le moment que via les contributions laissées par le client. Elle réfléchit actuellement à un système de rémunération plus juste, impliquant les différents acteurs (pourquoi seul le client devrait contribuer quand les associations et les hôteliers eux aussi sont gagnants ?)

Pour pouvoir pérenniser le concept, l’entreprise d’ESS pense à un abonnement, un pourcentage qui ne serait pas fixe mais « sur-mesure », une part de ce que le partenaire gagne en bénéfice fiscal.

Aujourd’hui, Solikend compte 65 établissements et 28 associations. En trois mois (le dernier trimestre 2019), elle a collecté 10 000€, via les nuits solidaires ou, depuis décembre, via des cartes cadeaux qui ont très vite bien marché.

Et si toutes les chambres actuellement proposées sont prises sur la saison 2019/2020, Solikend compte sur environ 250 000€ potentiellement récoltées.

Prochaine étape : le développement de son catalogue, avec plus de choix et sur un territoire plus étendu. Et vous ?

Retrouvez les candidats aux Palmes du Tourisme Durable en cliquant ICI


Lu 1891 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips

Crise climatique