TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


TO culturels : les festivals devraient générer deux milliards d’euros en 2020

Le business autour des festivals musicaux est en croissance ultra-rapide



L’été, festivals de musique et théâtre, entre autres, se multiplient. Des rendez-vous parfois devenus incontournables qui ont trouvé leur public. Un marché essentiel pour les professionnels du tourisme. TourMaG.com a fait le point avec les tour-opérateurs culturels.


Rédigé par le Jeudi 11 Juillet 2019

Le tour-opérateur culturel Arts et Vie programme chaque année une trentaine de festivals essentiellement tournés vers la musique classique. Ici à Chambord - DR : Arts et Vie
Le tour-opérateur culturel Arts et Vie programme chaque année une trentaine de festivals essentiellement tournés vers la musique classique. Ici à Chambord - DR : Arts et Vie
Du théâtre à Avignon, du Jazz à Marciac, de la musique classique en Italie, interceltique à Lorient, ou encore du rire à Marrakech et bien d’autres !

Chaque année, les festivals poussent comme des champignons et rencontrent leur public.

En 2017, la plateforme de vente de tickets Festickets a mené une étude sur l'évolution du marché des festivals sur les cinq dernières années.

Elle conclut que le business autour des festivals musicaux est dans une phase de croissance ultra-rapide et que le nombre de festivaliers n’a jamais été aussi élevé. Cette industrie devrait générer deux milliards d’euros en 2020.

Un constat qui rejoint celui de Mikaël Morel-Jean, le fondateur d’Ontours, tour-opérateur lancé il y a 10 ans et positionné sur les événements culturels au sens large, dont les festivals. « Le nombre de festivals s’est multiplié en France et Europe. Les artistes vendent moins de CD donc ils se rattrapent sur les tournées. »

Le TO voit son activité croître d’année en année. Après 10 000 clients en 2018, 2019 devrait en compter 12 000.

« Un produit phare, différenciant »

Autres tour-opérateurs culturels, Intermèdes et Arts et Vie semblent moins enthousiastes quant à l'activité générée par le segment de marché.

« C’est une petite activité, nous proposons une trentaine de festivals, sur les 800 voyages annuels, mais qui a un public récurrent, explique Patricia Doria, directrice marketing chez Intermèdes. C'est un produit complémentaire à notre importante gamme musique, principalement classique. »

Sans avancer de chiffres, Patricia Doria, affirme que le segment est en croissance d’une année sur l’autre : « le public a identifié notre large gamme de voyages musicaux, ça fonctionne bien, voire très bien. »

« Il y a des valeurs sûres, Aix, Rossini, Hall Baden-Baden… pour d’autres, la programmation est déterminante. Nous sommes en veille et proposons des nouveautés chaque année », poursuit-elle.

Avec 600 festivaliers en 2018, un chiffre stable, le segment ne représente « pas grand-chose » chez Arts et Vie de l’aveu de Delphine Camara, adjointe au directeur, mais « cela reste un produit phare, différenciant. Notre valeur ajoutée culturelle prend tout son sens. Il est indispensable que l’on se positionne sur ce créneau », ajoute-t-elle.

Même son de cloche chez Clio, où les chiffres sont stables depuis 3 ans. 175 clients ont profité de l’offre voyage « purs festivals en France et étranger » et 750 clients sur « les voyages enrichis musicalement ».

Des packages et séjours enrichis

Ontours propose une quarantaine de festivals en France et à l'étranger - DR : Ontours
Ontours propose une quarantaine de festivals en France et à l'étranger - DR : Ontours
Pour faire sa place sur le marché, les tour-opérateurs doivent démontrer leur valeur ajoutée.

« Il y a dix ans, des festivals comme les Eurockéennes de Belfort ou les Vieilles Charrues proposaient une programmation exclusive. Cela marchait bien pour nous.

Désormais les artistes sont présents sur plusieurs événements. Notre valeur ajoutée est de moins en moins importante en France, car il est de plus en plus facile de se déplacer. Chaque festival est un cas particulier, il faut convaincre du service que l’on apporte »,
explique Mikaël Morel-Jean, d’Ontours.

« Maintenant, ce que l’on vend le mieux, ce sont les festivals thématiques ou à l’étranger. Notre valeur ajoutée va être présente sur des sites difficiles d’accès, où l'on va proposer de déposer et récupérer les clients avec des horaires adaptés.

On propose des packages avec transports, billets, hébergement, selon les événements ce sera du camping, de l’hôtellerie, des hébergements originaux »
, poursuit-il.

Le tour-opérateur a également diversifié sa production avec des festivals d’humour. « C’est un axe de développement. Nous avons envoyé 300 personnes au Marrakech du Rire. Ils en ont profité pour visiter la ville », note Mikaël Morel-Jean.

Intermèdes et Clio organisent des voyages musicaux tout inclus, accompagnés d’un conférencier au départ de Paris. « En plus de la découverte du patrimoine de la région, ils pourront échanger avec le conférencier mélomane sur le groupe qu’ils viennent de voir », précise Patricia Doria, directrice marketing chez Intermèdes.

De son côté, Arts et Vie renouvelle ses « escapades » mêlant visite de la région et accès au festival. Cette année, le programme du festival de Lorient a évolué, et le TO rajoute le festival Musique en Sol en Périgord et Concert d’Automne à Tours. Arts et Vie programme trente festivals chaque année, 17 en Europe et 13 en France.

Sur un marché quasiment saturé, comment va se développer l’offre des festivals ?

« Ils sont face à une problématique de survie économique. Les budgets artistiques et liés à la sécurité explosent, ils vont devoir se réinventer et faciliter au maximum les packages.

Nous travaillons déjà en collaboration avec certains gros festivals, non autorisés à vendre des produits touristiques, tels que Dour en Belgique, qui en plus de la vente de billets proposent, sur leur site, des prestations : transport, hébergement, jetons boissons, visites touristiques »,
selon le fondateur d’Ontours.

Une bonne nouvelle pour les tour-opérateurs culturels.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 976 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips