TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

VVF : les hébergeurs et ETI sont les "grands oubliés" du plan montagne

la réaction de Stéphane Le Bihan, Directeur Général VVF



Stéphane Le Bihan, Directeur Général VVF regrette que les mesures annoncées par le gouvernement après l'annonce du maintien de la fermeture des remontées mécaniques ne soient pas adaptées aux hébergeurs et ETI.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 22 Janvier 2021

Stéphane Le Bihan - DR
Stéphane Le Bihan - DR
Hébergeurs et autres ETI (Entreprises de taille intermédiaire) sont "les grands oubliés du plan montagne" estime Stéphane Le Bihan, Directeur Général VVF dans un message diffusé à la presse.

Le gouvernement a en effet annoncé que les remontées mécaniques ne rouvriront pas le 1er février, et qu'une saison blanche n'est pas à exclure. Dans ce contexte des mesures d'aides vont être mises en place pour soutenir l'économie de la montagne française, selon les pouvoirs publics.

Un plan de soutien qui assure "70% des charges fixes pour les petites structures et les remontées mécaniques" explique le DG de VVF.

"Toutefois, les hébergeurs, présents sur plusieurs stations de montagne ne bénéficient pas, à ce jour, d'un plan de soutien adapté. Ces ETI, des hébergeurs de différentes tailles, contribuent pourtant par leur présence et leurs investissements à développer l'économie du territoire.

Ces investissements ont déjà été réduits par deux confinements successifs, auxquels s'ajoute une fermeture des remontées mécaniques qui met en grave danger les modèles d'exploitation. Au-delà de leur métier, les hébergeurs contribuent pourtant à l'activité de tous les métiers de la montagne et irriguent le tissu économique de ces territoires. "

Il poursuit : "50% du chiffre d'affaires d'un hébergeur comme VVF profite directement à l'économie locale. Si VVF génère 1 M€ de chiffre d'affaires, ce seront 500 000 euros de plus distribués directement dans les commerces locaux. 80% des emplois seront issus de recrutements locaux. "

Pour Stéphane Le Bihan "La montagne prouve déjà qu'elle a la capacité de s'adapter, mais cette transition doit être accompagnée par un soutien financier du gouvernement, notamment aux ETI qui semblent pour l'instant les grandes oubliées du train de mesures qui se dessine."

Pour les territoires et les exploitants, c'est 12 milliards de chiffre d'affaires et 200 000 emplois directs et 400 000 emplois indirects qui sont déjà en péril estime le directeur général. "Pour les territoires de montagne, c'est 50% du PIB qui disparaît en quelques mois."

Retrouvez les catalogues VVF sur Brochuresenligne.com

Lu 1157 fois

Tags : vvf
Notez





































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance