TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Visit Europe lance Malte avec un objectif de 6 000 clients français

Le 1er vol est parti le 6 avril 2016 de Paris



Basée à Paris, Visit Europe est la plus grande filiale étrangère du très européen Travel Europe. La France est son premier marché. Pour Malte, sa nouvelle destination, le groupe autrichien table sur la France, avec un objectif de 6 000 clients. Il s’engage pour cela sur l’aérien et sur l’hébergement. Le mercredi 6 avril 2016, son premier vol affrété au départ de Paris, un Boeing 737 (189 sièges) de la compagnie tchèque Travel Service est arrivé complet à Malte.


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 7 Avril 2016

Derrière de gauche à droite Nils Hilsenitz (Robert Arrigo & Sons) Elmar Widmann (Travel Europe) Helmut Gschwentner (Travel Europe) Carlo Micallef (Malta Tourism Authority) Paul Bugeja (Malta Tourism Authority) Robert Arrigo (Robert Arrigo & Sons). Devant de gauche à droite Muriel Bougeard (Visit Europe) Pascale Gaston (Visit Europe) - Photo : M.S.
Derrière de gauche à droite Nils Hilsenitz (Robert Arrigo & Sons) Elmar Widmann (Travel Europe) Helmut Gschwentner (Travel Europe) Carlo Micallef (Malta Tourism Authority) Paul Bugeja (Malta Tourism Authority) Robert Arrigo (Robert Arrigo & Sons). Devant de gauche à droite Muriel Bougeard (Visit Europe) Pascale Gaston (Visit Europe) - Photo : M.S.
Créé voici 30 ans à Stans, au Tyrol, Travel Europe a fait voyager 269 864 clients en 2015, dont 137 419 Français.

Il affrète plus de 750 vols par an.

Sur le marché français, il opère en vols spéciaux au départ de Paris, de Nantes (sa deuxième plate-forme) et d’une quinzaine de villes en région.

Ses plans de vols sont complétés par de nombreux accords avec les compagnies régulières.

Réactif dans ses décisions, le voyagiste s’adapte en fonction de la demande.

Durant son dernier exercice (du 01/04/2015 au 31/03/2016), le groupe a réalisé un CA global de 119 M€. Il avait été de 99 M€ en 2012/2013, de 121 M€ en 2013/2014 et avait connu un léger fléchissement durant l’exercice 2014/2015 avec 116 M€.

Le groupe emploie 210 personnes : 130 au siège et 80 réparties dans ses 12 bureaux européens, dont une quarantaine pour la seule filiale française acquise en 2009.

Malte est à ce jour la seule destination sur laquelle il opère en partenariat avec un réceptif. Il s’agit de Robert Arrigo, spécialisé sur le marché français.

Rappelons que Travel Europe est un concepteur de voyages de groupes dans toute l’Europe. Ses clients sont des groupistes, autocaristes, agences de voyages et tour-opérateurs, qui l’utilisent le plus souvent sous forme de marque blanche. Nous y reviendrons.

L’Autriche, la Croatie et le Portugal avec Madère en tête des ventes de Visit Europe

De son côté, Visit Europe - et ses déclinaisons Visit France, Portugal, Espagne, Italie et Malte - est un TO traditionnel.

Référencé dans la quasi-totalité des réseaux de distribution, il s’est positionné sur une politique du juste prix, en s’engageant financièrement.

"Depuis notre création, voici trente ans, nous avons toujours engagé des relations fondées sur la fiabilité et le partenariat", souligne Helmut Gschwentner, directeur général du groupe Travel Europe, lors d’un point presse organisé à Malte.

A la clientèle individuelle de Visit Europe, il propose une programmation diversifiée : séjours balnéaires en hôtels classiques, en clubs ou résidences de tourisme (possibilité de séjours de 15 jours si disponibilités), autotours et circuits, croisières, week-ends thématiques, avec un savoir-faire particulièrement pointu pour les fêtes et réveillons de fin d’année.

En 2017, le TO disposera d’un troisième bateau, une petite unité d’une vingtaine de cabines. Affrété en exclusivité, le MS Mare naviguera le long des côtes de Croatie au départ de Dubrovnik. Il étoffera de façon significative sa production Italie.

En 2015, l’Autriche, la Croatie, le Portugal (dont Madère), la République tchèque et la France (dont la Corse), formaient le « Top 5 » des destinations. Suivaient, à hauteur quasi équivalente, la Pologne, l’Italie et la Hongrie.

Hors Malte, qui changera certainement la donne en 2016, Visit Europe dispose de ses propres réceptifs. Pour le transport, la filiale française a développé des partenariats avec les compagnies Travel Service, Enter Air, Volotea, Hop et Meridiana.

Une campagne marketing tournée vers le vendeur

Les 4 brochures 2016 (Visit Europe, Visit Italie et Malte, Visit France et Visit Promo) sont distribuées dans la quasi-totalité des réseaux d’agences de voyages.

Voyagiste B2B, il développe une dynamique d’incitation à l’achat pour les clients qui peuvent, par exemple, annuler leur voyage sans frais supplémentaire, et sans justificatif jusqu’à la veille du départ.

Aux vendeurs, il propose des outils marketing et de formation.

Sur l’espace pro www.visiteurope-pro.fr le TO met à disposition des agents de voyages, une série d’outils tels les brochures en pdf, les plans de vols, des flyers génériques à charger.

Il propose, par le biais de sa « Travel Academy », des sessions de formation à distance.

Pour promouvoir ses destinations, il a engagé une campagne multicanal (newsletters, presse, média en ligne, fiches pratiques, supports de présentation, etc.).

Le cœur de la campagne sera centré sur une série de vidéos, chacune étant dédiée à une destination spécifique.

Lu 1828 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle