TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Assises du transport aérien : dernier espoir pour sauver le pavillon français ?

Le Scara tire la sonnette d’alarme



Pour les dirigeants du Syndicat des compagnies aériennes autonomes (Scara), le secteur est en train de passer à côté des Assises du transport aérien. Pourtant, il s'agit, d'après eux, de la dernière chance de relever enfin le pavillon français.


Rédigé par le Jeudi 5 Juillet 2018

"Aujourd'hui, pour lancer une compagnie avec un CTA français, il faut être taré", d'après Jean-Pierre Bès, secrétaire général du Scara © DR Air France
"Aujourd'hui, pour lancer une compagnie avec un CTA français, il faut être taré", d'après Jean-Pierre Bès, secrétaire général du Scara © DR Air France
Alors que les premières Assises du transport aérien se tiennent actuellement, à l’initiative de la ministre des Transports Elisabeth Borne, le Syndicat des compagnies aériennes autonomes (Scara) fait entendre sa voix. Et elle se veut aussi inquiète qu’alarmiste.

« Dans 20 ans, le trafic aérien aura sûrement doublé en France, mais à ce rythme, il n’y aura plus de compagnies françaises », explique, un brin défaitiste, Jean-Pierre Bès, secrétaire général du Scara, lors d’une conférence de presse tenue à Paris, le 5 juillet 2018.

D’après les dirigeants du syndicat, « l’enjeu des Assises est colossal ». « Il ne s’agit pas de grapiller quelques millions d’euros à droite à gauche mais bien de tenter de sauver une dernière fois le pavillon français.

C'est peut-être la dernière chance que nous avons »
, explique Jean-François Dominiak, qui préside le syndicat.

Le projet de loi Pacte ? "On se moque de nous"

Il poursuit : « C’est un moment historique, on en attendait énormément, et j’ai l’impression que le secteur va passer à côté ».

Il en veut pour preuve le projet de loi Pacte, déposé le 18 juin dernier par le ministère de l’Economie, et dans lequel est notamment inscrit le système controversé de double caisse d’Aéroport de Paris (ADP), que les compagnies aériennes souhaiteraient voir disparaître.

« Le secteur n’a pas été entendu. De qui se moque-t-on ? », lance Jean-Pierre Bès, qui évoque un futur recours devant le Conseil d’Etat.

Les dirigeants du Scara dressent même un horizon bien plus sombre pour l’avenir.

Quel avenir ?

« Peut-être que nous n’avons plus besoin de pavillon français. L’Etat protège l’industrie aéronautique et les aéroports mais ne se préoccupe que peu des compagnies aériennes », explique Jean-Pierre Bès.

« Le choix a été fait : le pavillon français ne fait plus peur, autant le laisser tomber. Après tout, il n’y a plus d’industrie textile en France, et pourtant on est tous vêtus… »

« Aujourd’hui, pour lancer une compagnie sous CTA (certificat de transporteur aérien, ndlr) français, il faut être taré », lâche-t-il aussi.

« Il est impossible de lancer une compagnie aérienne en France et de la faire vivre », ajoute Jean-François Dominiak.

Avant de conclure : « mieux faut se tourner vers des CTA et des réglementations européennes. On a encore en France un code du transport aérien qui date des années 1960, et on se demande pourquoi on n'a pas encore un Norwegian français… D’ailleurs cela fait des années qu’un CTA indépendant n’a pas été demandé en France ».

En espérant qu'Elisabeth Borne aura bien écouté les doléances, d'un syndicat qui semble bien pessimiste pour le pavillon français, est-il déjà trop tard ? Seul l'avenir nous le dira.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 1464 fois

Notez



1.Posté par Charles le 06/07/2018 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ragardons autour de nous, il est aisé de voir qu 'Air France n'est absolument pas en danger de disparaitre et a enormement d'atouts. Ce qui est vrai c est qu'elle est obligée d orchestrer une comunication alarmiste car le français pense toujours comme si les trente glorieuses étaient encore là. Le psycho drame AF est à l image de toute la vie politique et syndicale française.

2.Posté par DC le 23/07/2018 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit rappel à l’attention de Charles, peut-être pas tout à fait inutile : il existe encore quelques (petites) entreprises de transport aérien en France, en complément de l’hydrocéphale groupe Air France. S’il est loisible d’imaginer que celui-ci perdurera sous une forme ou une autre compte-tenu de ses actifs, personnel, flotte, réseau et autres, il est permis de se poser la question pour les autres opérateurs, qui outre la concurrence étrangère débridée et déloyale voulue par les technocrates de l’UE, doit faire face au rouleau compresseur AF (toujours encouragé par nos pouvoirs publics). Rien que pour la survie de ces entreprises, la démarche du SCARA est essentielle et on ne peut que souhaiter qu’enfin elle aboutisse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Septembre 2018 - 07:36 Ryanair relie Naples à Nantes



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips