TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Autocaristes : aucune annonce n'a été faite depuis le... 8 février 2020 pour le secteur

Le Collectif des Autocaristes Indépendants demande la prolongation du chômage partiel à 100 % jusqu’au 30 juin 2021



Les autocaristes représentent un pan de l'industrie touristique en très grande souffrance. Alors que plus aucune annonce n'a été faite pour les transports routiers de voyageurs, le Collectif des Autocaristes Indépendants a été reçu par le ministère des PME, en vain. Toutefois l'organe de représentation a fait des demandes, pour sauver le secteur.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 17 Février 2021

Le Collectif des Autocaristes Indépendants demande la prolongation du chômage partiel à 100 % jusqu’au 30 juin 2021 - DR
Le Collectif des Autocaristes Indépendants demande la prolongation du chômage partiel à 100 % jusqu’au 30 juin 2021 - DR
Malheureusement dans le tourisme tout le monde n'est pas logé à la même enseigne.

Alors que les résidences de tourisme se retrouvent en très grande difficulté, c'est aux autocaristes de pousser un appel de détresse. C'est via le Collectif des Autocaristes Indépendants (CAI), que les transporteurs adressent leur exaspération.

Le 11 février 2021, l'organe de représentation s'est rendu au cabinet du ministre des PME, Alain Griset pour faire un point sur la situation de la profession.

Bien que le CAI se félicite de l’écoute dont il bénéficie, les autocaristes n'ont plus eu d'annonce particulière depuis le décret n° 2021-129 du 8 février 2021 relatif "au fonds de solidarité".

Toutefois le collectif a pu exposé la situation et faire remonter ses demandes au ministre, que ce soit sur la prolongation du fonds de solidarité "vital pour les entreprises les plus sinistrées" et aussi de la prise en charge du chômage partiel à 100% jusqu'au 20 juin 2021.

Aussi, le CAI attend beaucoup de la part du gouvernement qui travaille à étendre l’aide complémentaire sur les charges fixes aux "plus petites structures qui ne feraient pas 1 million d’abris de chiffre d’affaires par mois mais qui auraient d’importantes charges fixes."

L’incapacité des autocaristes à rembourser les premiers PGE est communément admise

Sauf que pour le moment l'activité du transport routier de voyageur n'est pas citée parmi les bénéficiaires.

Ce n'est pas tout, car l’incapacité des autocaristes à commencer de rembourser les premiers PGE à partir du mois de mars est communément admise et, si le report d’une année supplémentaire est désormais acquis, la question de la dette est à l’étude à Bercy, comme à Bruxelles selon les informations rendues publiques.

Concernant la négociation avec les assureurs, même si un accord a été trouvé avec AXA, son application est parfois aléatoire et un prochain échange est programmé début mars avec le directeur flotte de cette compagnie.

Le CAI recense actuellement tous les cas précis pour établir une synthèse.

Afin de se faire entenre le CAI a décider de se structure, dans la perspective, à terme, d’une représentativité officielle et progressive.

En effet, les porte-paroles du CAI n’ignorent rien des enjeux relatifs à la mesure de la représentativité patronale 2020 (mesurée tous les 4 ans) et l’échéance du 28 février 2021 pour le dépôt des dossiers de candidatures par branche.


Lu 1368 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance