TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Partez en France  



CRT Provence-Alpes-Côte d'Azur : François de Canson réélu Président

Assemblée générale du CRT le 8 mai


C'est le 8 mai dernier, jour de l'arrivée de la flamme Olympique à Marseille que François de Canson a été réélu Président du comité régional du tourisme de Provence-Alpes-Côte d'Azur.


Rédigé par le Dimanche 12 Mai 2024

François de Canson réélu président du CRT Provence-Alpes-Côte d'Azur - photo C. Gensollen.
François de Canson réélu président du CRT Provence-Alpes-Côte d'Azur - photo C. Gensollen.
C'est une élection qui s'est déroulée dans un contexte un peu particulier. François de Canson a été réélu Président du Comité régional du Tourisme (CRT) Provence-Alpes-Côte d'Azur, le 8 mai 2024, alors que le Belem, porteur de la flamme olympique s'apprêtait à entrer dans le Vieux Port pour embraser la Cité Phocéenne.

C'est en effet, ce jour qui a été choisi par le CRT pour organiser son Assemblée Générale au restaurant du Sofitel les Trois Forts qui dispose d'une vue à quasi 360° degrés sur l'entrée du Port et Notre Dame-de-la-Garde.

A lire aussi : François de Canson : "Nous devons faire très attention au tourisme bashing"

"L’arrivée de la flamme, c’est l’occasion de montrer Marseille, de montrer la France. C’est l’occasion de parler au monde et de montrer le chemin. C’est l’occasion de parler de paix, de valeurs humanistes, d’insister sur ce qui nous rassemble à l’échelle du monde. C’est l’occasion de parler de fraternité, le mot le moins employé de notre triptyque républicain, et pourtant le plus important en temps de conflits. Bref savourons notre chance, d’être ici ensemble aujourd’hui." a lancé le Président du CRT.

CRT Provence-Alpes-Côte d'Azur : "une meilleure répartition des flux"

La patrouille de France au dessus du Fort Saint Jean - Photo C. Gensollen.
La patrouille de France au dessus du Fort Saint Jean - Photo C. Gensollen.
L'occasion aussi pour François de Canson de revenir sur la stratégie mise en place par le CRT Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 10 ans : "Vous connaissez notre politique, une écologie de croissance, que l’activité touristique serve notre territoire sans le dégrader."

Le CRT travaille ainsi sur "une meilleure répartition des flux dans le temps, dans l’espace" et dans l’accompagnement d’une offre sur place "qui doit être plus respectueuse de notre environnement et de nos habitants".

Pour ce faire, le CRT mise sur la désaisonnalisation en interrompant les publicités mettant en avant l’été (à l’exception des Alpes du Sud), en développant l'attractivité hors haute saison estivale et en priorisant la prospection de segments de clientèles internationales qui ne viennent pas naturellement en même temps que la clientèle locale ou nationale.

Lire aussi : Vacances de printemps, réservations en hausse en région PACA

La campagne de promotion Nice Côte d’Azur en hiver en est un exemple. Cette opération avait pour objectif de placer Nice comme une destination "Soleil d'Hiver".

"En 10 ans, notre fréquentation annuelle a progressé de 7%, avec une baisse de 2% sur l'été"

L'entrée du Belem dans le Vieux Port de Marseille - Photo CE
L'entrée du Belem dans le Vieux Port de Marseille - Photo CE
François de Canson donne quelques chiffres : "En 10 ans, notre fréquentation annuelle a progressé de 7%, avec une baisse de 2% sur le cœur de l’été qui est déjà bien rempli et des progressions de 13% sur l’hiver, de 10% au printemps et en automne, là où nous pouvons plus accueillir !"

Le Président du CRT rappelle également son soutien à l'hôtellerie à travers plusieurs opérations de promotion face à la déferlante des Airbnb and co : présence dans les salons B2B, opérations à l'international, ou encore partenariats avec les grandes OTA en ligne (Expedia, easyVoyages, Voyageprivé,...).

"Les hébergements marchands, créateurs d’emplois, sont aujourd’hui utilisés pour 59% des séjours, contre 46% il y a 10 ans. Et l’hôtellerie n’a pas perdu de part de marché avec toujours 17% des séjours" ajoute François de Canson avant de préciser : "La clientèle internationale qui représente 29% de notre fréquentation, injecte près de la moitié des recettes, là où la clientèle locale qui représente elle aussi 29% de notre fréquentation, ne contribue que pour 13% des recettes."

Des grands évènements à venir

Le point essentiel reste la décarbonation de la mobilité. Il faut que "les professionnels se saisissent de l’importance d’investir dans une prise de conscience environnementale et une transformation de leur offre" a affirmé François de Canson.

Plusieurs actions sont menées en ce sens : aide aux parcours de certifications et labellisations, accompagnement, des parcs naturels pour influencer les comportements des visiteurs ou encore mise en place de bornes électriques...

Le Président rappelle que la région est la 1ère région de France en nombre d’établissements labellisés Clef Verte.

Et de l'arrivée de la flamme Olympique à Marseille aux JO d'hiver de 2030 il n'y a qu'un pas.

"L'une des grandes vertus des JOP 2030, sera les investissements importants sur les transports collectifs pour mieux connecter nos montagnes et baisser drastiquement l’impact carbone des déplacements de nos visiteurs, comme des clientèles régionales" insiste François de Canson.

La Coupe du Monde de Rugby a rapporté 400 M€ de retombées économiques. Pour les JO 2024, plus de 200 millions d'euros de retombées sont attendues... les yeux seront prochainement braqués vers 2030 !

Lu 1817 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias