TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Confinement : on n’est pas sortis de l’auberge… ni de Schengen !

Un rapport du Boston Consulting Group évoque le 15 juin au mieux...



C’est (presque) un secret de polichinelle. Emmanuel Macron devrait, ce lundi soir, jouer les prolongations en annonçant un confinement qui pourrait se prolonger jusqu’en mai prochain. Mais un rapport du Boston Consulting Group qui a fuité est beaucoup plus alarmiste et évoque une sortie de crise au mieux au 15 juin, date à laquelle le pic serait atteint.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 13 Avril 2020

CLIQUER POUR ZOOMER
CLIQUER POUR ZOOMER
Guadeloupe Inside
La pression monte à l’approche de l’allocution présidentielle de ce lundi 14 avril 2020, sur le calendrier de sortie de la crise sanitaire.

Et pour cause : Emmanuel Macron doit annoncer une très probable 3e mi-temps au confinement. Et la partie est loin d’être gagnée…

Le président de la République, chaperonné par le Conseil scientifique, ne veut aucune manière risquer une deuxième lame qui ruinerait les efforts des pouvoirs publics mais aussi l’économie française, au sens propre du terme.

Oublié donc le mois d’avril, la ligne d’horizon est désormais placée à la mi voire la fin mai 2020.

Mais cette date, quelle qu’elle soit, ne signifie pas pour autant la relance du tourisme loin de là. En effet, les incertitudes sur la sortie de crise s’accumulent de jour en jour.

Selon une information de BFM TV, les Pouvoirs publics auraient évoqué vendredi dernier lors d’une visioconférence une fermeture des frontières des pays Schengen jusqu’en septembre prochain.

Une nouvelle qui va doucher les espoirs

Mais il y a pire : un document interne datant d'une semaine et émanant du Boston Consulting Group, cabinet américain de renom, a fuité aujourd’hui et jeté encore davantage le trouble.

Malgré les précautions d'usage prises par le célèbre cabinet (Cf Infra), qui a publié un communiqué pour clarifier le contexte, le mal est fait.

Selon les projections de cette étude (LIRE) qui évoque des scenarii de sortie de crise pour une vingtaine de pays, la France ne sortirait du confinement, au mieux, que le 15 juin (au pire fin juillet), date à laquelle le pic serait atteint.

Une nouvelle qui va doucher les espoirs de nombreux tour opérateurs qui s’accrochaient à l’espoir ultime de faire partir quelques clients dans les pays européens prioritairement déconfinés, comme la Grèce ou le Portugal, par exemple.

Si ces délais étaient confirmés ce soir par Emmanuel Macron, c’est non seulement l’étranger mais également l’ensemble de l’industrie touristique française qui devrait tirer un trait sur vacances d’été et l'ensemble de la saison.

Communiqué Boston Consulting Group

Un document de travail du BCG datant de plus d'une semaine, illustrant un scénario de progression du virus COVID-19, a été diffusé publiquement sans contexte ni autorisation du BCG.

Comme cela est clairement indiqué tout au long du document, la présentation n'est pas destinée à constituer ou à remplacer des conseils médicaux ou de sécurité.

Elle ne doit pas non plus être considérée comme une approbation ou une recommandation formelle d'une réponse particulière. Le scénario et les projections contenus dans le document varient de 100 à 1 000x et reflètent une gamme de résultats possibles, avec une reconnaissance claire de la façon dont les choses peuvent se dérouler différemment.

Ce document ne représente pas une vue officielle du BCG et n'a pas été autorisé pour publication ou publication par le BCG. Les organes de presse citant le document ont par la suite effectué des corrections pour clarifier ce qui précède.
En soutenant nos clients dans les secteurs public et privé, le BCG fait régulièrement de la planification de scénarios pour un éventail de problèmes. Nous analysons les données collectées en interne et en externe pour formuler ces scénarios, et les données nécessitent des mises à jour quotidiennes, compte tenu de la vitesse à laquelle la situation évolue.

La pandémie de COVID-19 est une crise humanitaire et économique sans précédent. Le BCG continue de surveiller la propagation de COVID-19, et notre priorité reste la santé et le bien-être de nos employés, de nos clients et des communautés où nous opérons. Nous nous engageons à faire notre part pour contribuer - et nous nous tiendrons aux côtés de nos clients des secteurs privé et public tout au long de cette crise.


Lu 179331 fois

Notez



1.Posté par serge13 le 13/04/2020 06:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une question: pourquoi publier et s'enflammer avec un document qui ne devrait pas être publié??

2.Posté par Moumene le 13/04/2020 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une vrais catastrophe pour l'industrie touristique ????

3.Posté par AGNÈS NAHARBERROUET le 13/04/2020 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ds le sud ouest nous avons très bien suivi et respecté le confinement,alors que les parisiens ont débarqués au pays Basque ...ne comprends pas ce manque de respect, cette période est difficile pour tout le monde mais certains passent au-dessus des lois.
Avec le peu de malade nous devrions commencer le deconfinement en premier comme toutes les régions peu impactées, après avoir été testé bien entendu

4.Posté par Doudou le 13/04/2020 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je con prend les fermeture schengen. Depuis les fermeture date pour la plupart mars beaucoup de gens étaient partis à l étrangers pour x raison, il a eu des rapatriement pour les nationalité française et ce qui sont résidents français evec femmes et enfants français. Ils doivent attendre ouverture espace schengen des familles séparés pendant ce temps là.

5.Posté par Alexandra S le 13/04/2020 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@AGNÈS NAHARBERROUET
Incroyable de lire encore ce genre de commentaires.... les parisiens.... ceux par qui le malheur arrive....
Souhaitez vous qu'ils portent une étoile pour pouvoir mieux les distinguer?
Je suis originaire de Dordogne.
Montee "à la capitale" pour faire mes études et trouver du travail.
On ne m'a jamais qualifiée de provinciale à Paris car tout le monde est originaire d'ailleurs.
Le confinement j'ai choisi de le faire chez mes parents, dans la maison où j'ai grandi
Et pourtant moi aussi je suis qualifiée de parisienne.
Ces parisiens sont soit des enfants du pays, soit des personnes qui ont une résidence secondaire et -de facto- paient leur impôts locaux et contribuent à l'économie locale.
Des qu'on n' est pas, ou plus d'une région, on est catalogué de parisiens...
Dramatique et consternant !
En attendant personne ne crache sur l'argent qu'ils dépensent en région.
Comment est il possible d'avoir un esprit si étriqué.
Plutot que de se pointer du doigts, l'entraide la solidarité devrait être le maître mot.

6.Posté par ALAIN GIRARD le 14/04/2020 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut se poser des questions sur la validité de cette étude, quand on voit le Boston Consulting qualifier l'aptitude du gouvernement Américain à bien manager la crise de "bonne" , alors la lutte contre l'épidémie se fait dans un désordre absolu, avec quelques décisions incroyables, comme celle de laisser les offices religieux se dérouler, ou de laisser ouverts les vendeurs de voiture dans certains états, commerce certainement essentiel en période de crise.

7.Posté par A bientôt le 16/04/2020 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alexandra S
Bon, je ne suis ni pour l'étoile, ni pour le lynchage.

Par contre, se déplacer quand le gouvernement annonce un confinement du pays pour le lendemain, c'est au pire, de la bétise, au mieux de l'ignorance en terme de propagation de l'épidémie.

Et oui, les "parisiens" habitant à Paris, ont merdé. Ensuite, sur votre argument sur "on ne m'a jamais dit que j'étais provincial", pour ma part, je connais "les vrais parisiens" qui se définisse ainsi. Enfin, être parisiens, c'est s'être acculturés. C'est pas une question d'origine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure














TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel