TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Contrôles aux frontières : les compagnies européennes s'alarment

IATA propose la fin des contrôles vers les Antilles et La Réunion



Dans une lettre alarmiste adressée à Bruxelles, les principales associations de compagnies aériennes européennes s'alarment des mesures de sécurité dans les aéroports et des retards engendrés cet été.


Rédigé par le Mardi 29 Août 2017

La pagaille à l'aéroport de Paris Orly, en juillet 2017 © DR MS
La pagaille à l'aéroport de Paris Orly, en juillet 2017 © DR MS
Face aux retards dans les aéroports européens, les compagnies aériennes s'alarment auprès de Bruxelles.

Dans une lettre ouverte, adressée le lundi 28 août 2017 au Conseil des ministres de la justice et de l'intérieur de l'Union européenne, l'Association internationale du transport aérien (Iata), rejoint par Airlines for Europe (A4E), Airports council international Europe (ACI), European regional airlines (Era) et la Représentation internationale des compagnies aériennes en Europe (Aire), dressent le constat d'une "situation inacceptable" cet été.

En cause, le nouveau règlement 458/2017, mis en place en avril dernier, imposant d'examiner les pièces d'identité, ainsi que la présence des voyageurs sur les listes d'Interpol, à l'entrée comme à la sortie de l'espace Schengen. 319 millions de passagers par an sont ainsi concernés.

Et depuis sa mise en place, cette mesure de protection contre le terrorisme n'a eu pour unique effet que "le chaos et des retards considérables de vols", explique la lettre.

Les compagnies aériennes résument : "les contrôles supplémentaires signifient en moyenne un temps de traitement supplémentaire de 20 secondes par passager, ce qui signifie qu'il peut prendre une heure supplémentaire pour traiter les passagers sur un vol".

Plus de moyens et moins de contrôles

"Nous soutenons des contrôles aux frontières supplémentaires si les gouvernements pensent que cela améliore la sécurité des citoyens européens. Mais nous avions prévenu que cela nécessitait plus de ressources pour éviter les retards", sans que cela soit pris en compte, poursuivent les leaders de l'aviation européenne.

"Le nombre de vols retardés en raison des problèmes de contrôle aux frontières augmente de 97%, ce qui est totalement inacceptable".

Deux solutions sont proposées à Bruxelles. D'abord, la mise en place par les gouvernements de davantage d'agents, de moyens dans les aéroports et de systèmes automatisés.

Ensuite, la suppression des contrôles aux frontières depuis la France métropolitaine vers les Antilles et La Réunion.

Faute de quoi, il faudra "s'attendre à de sérieux blocages", conclut la lettre.

Lu 1597 fois

Notez



1.Posté par Sandrine le 30/08/2017 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon retour d'expérience en revanche a révélé les failles qui demeurent : mon fils mineur a pu passer tranquillement la frontière sans présence d'un accompagnateur a ses côtés lors du contrôle de douane à son retour d'Angleterre. Quant à moi, j'ai pu rentrer d'Islande sans aucun contrôle d'identité, ni à la délivrance de la carte, ni à l'embarquement, ni à l'arrivée... avec le sentiment désagréable de passer au travers d'une passoire !

2.Posté par Patrice le 30/08/2017 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A vouloir toujours plus de touristes, toujours plus de vols à n'importe quel prix, tout ne peut pas être merveilleux !
Ce sont des problèmes de riches !
Et le terrorisme nous rappelle que nous sommes fragiles...

3.Posté par François le 30/08/2017 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ubuesque!
Au mois d'août, en provenance de Fort de France (où nous avions été normalement contrôlés par la police et Air France), nous avons eu un contrôle juste à la descente de l'avion à Orly (attente de + d'une heure!), alors que nous avions une correspondance de moins d'1h30 pour relier Nantes. Intérêt du contrôle? Vérifier que nous n'avions pas changé d'identité pendant le vol??

Et à l'inverse, sur un vol Bruxelles - Nantes début mai, absolument aucun contrôle d'identité entre le parking à Bruxelles et la descente à l'aéroport de Nantes. Si j'avais été un psychopathe ayant pris la place d'une autre personne normalement inscrite sur le vol, j'aurais pu trucider, sans jamais avoir été inquiété, avec un verre en plastique ou l'un de mes lacets autant de passagers que je l'aurais souhaité...

Où est la cohérence? Et les moyens, s"ils sont adaptés, sont-ils vraiment dispatchés là où ils le devraient?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle