TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Double Sens : quand le tourisme durable et les valeurs humaines font recette

10 millions de CA en 2022



Depuis 15 ans, Double Sens propose aux voyageurs une expérience de tourisme durable au plus près des populations. Pour 2020, l’agence compte passer la vitesse supérieure et changer d’échelle sans renoncer à ses valeurs. Elle prouve que le durable est la voie royale pour le succès.


Rédigé par Juliette Pic le Mercredi 22 Janvier 2020

Pour son premier voyage dans le Caucase, Double Sens a choisit l'Arménie - crédit photo : DoubleSens
Pour son premier voyage dans le Caucase, Double Sens a choisit l'Arménie - crédit photo : DoubleSens
Janvier, c’est le moment de se fixer de nouveaux objectifs.

Chez Double Sens, on s’est donné les moyens et l’année commence avec le plein de nouveautés, pour faire de 2020 une année pivot.

Sans rien dénaturer des recettes qui font son succès, Double Sens compte doubler son équipe, passer les 3 millions de chiffre d’affaires et les tripler en 3 ans.

Pour s’en donner les moyens, l’agence s’appuie sur le réseau Entreprendre, multiplie les destinations, rénove sa vitrine en ligne… Bref, rien ne semble arrêter l’une des valeurs sûres du tourisme responsable.

TourMaG.com - Pourriez-vous nous parler de Double Sens ?

Aurélien Seux :
Double Sens c’est d’abord une histoire de passion et d’amitié, co-fondé avec mon meilleur ami de toujours, Antoine. On essaie de garder cette passion et ce goût des relations humaines dans chacun de nos voyages. Je teste toutes les destinations avant de les proposer, je suis le premier client !

Il y a toujours de la randonnée, qui permet une approche de la culture, du patrimoine, de la faune et flore, et surtout une cohabitation en immersion dans une communauté.

Au-delà, la recette est simple : une proposition originale autour d’une communauté, un réceptif solide et de qualité qui partage nos valeurs pour la partie « prestation touristique » et une association locale engagée pour les voyages ayant pour but un projet social.

Nous reversons 45% du chiffre d'affaires directement à l’économie locale et notre marge est de 25% - nous sommes transparents : pas de question piège puisqu’on répond à tout.

TourMaG.com - Fin 2019, vous avez revu votre site, pourquoi ?

Aurélien Seux :
Oui, nous sommes très fiers du nouveau site, mis en ligne fin décembre 2019.

On voulait être plus lisible : l'internaute n’arrivait pas à comprendre qu’on était une agence de voyages. On nous confondait avec une association ou une ONG (Organisation non gouvernementale), il y avait une incompréhension.

Aujourd’hui c’est plus clair, et puis la circulation sur le site est plus ludique, c’est moins fastidieux. Il met aussi mieux en avant notre essence via la vidéo sur la home.

Il dit qu’on est une agence engagée, en immersion auprès des communautés qui en général n’acceptent pas d’autres voyageurs : on propose une aventure au cœur des villages et on voulait que ce soit clair.


TourMaG.com - Quelles sont vos ambitions pour 2020 ?

Aurélien Seux :
Cette année, on se donne les moyens d’aller plus loin et de passer un cap. Sans rien dénaturer, on va aller plus vite et plus fort en 2020.

Nous sommes lauréats du réseau Entreprendre, pour le programme « ambition » qui permet de passer un cap. On est accompagné pendant 2 ans, l’année dernière 500 000€ ont été débloqués pour développer la production.

L’objectif est de faire un chiffre d’affaires de 3,5 millions € cette année, et de passer les 10 millions en 2022. Et c’est tout à fait réalisable. C’est clairement atteignable et c’est pour ça qu’on est lauréat.

Le panier moyen est de 2250€ : à la louche, passer à 10 millions c’est juste 5000 voyageurs, sachant que cette année on compte sur un peu plus de 1500 voyageurs.

On avance, très sereins et on se développe à notre rythme. Les voyants sont tous au vert, l’équipe est soudée et la passion nous anime : quand on est motivé, ça va vite.

On va aussi recruter 2 commerciaux cette année, notamment pour renforcer notre offre groupe, qui représente désormais la moitié de notre clientèle. Nous avons 30% de comité d’entreprise. Airbus par exemple nous fait confiance et envoie depuis 3 ans par petit groupe de 10 à 15 jusqu’à 100 personnes. Il y a aussi 20% de scolaires de cursus spécifiques type CFA.

L’équipe a déjà doublé, nous sommes 15 en janvier, et progressivement nous allons continuer les recrutements, c’est l’une des parties du programme « ambition » du réseau Entreprendre.

TourMaG.com - Vous comptez aussi multiplier les destinations ?

Aurélien Seux :
Oui, ça fait sens, nous allons renforcer la production ces 3 – 4 prochaines années.

À commencer par 2020 avec pas mal de nouveautés : il y a l’Arménie, la Colombie, l'Éthiopie, l’Indonésie, le Kirghizstan, le Sénégal, la Thaïlande… Au printemps, on proposera en tout 25 destinations, contre 16 en janvier 2019.

L’idée c’est de renforcer le tourisme équitable et structurer la production avec du renouveau. Cette année on propose pour la première fois une destination européenne, avec le Caucase et l’Arménie.

Pour ces nouvelles destinations comme à chaque fois je pars en repérage, je cherche des partenaires inspirants, je découvre, il y a la curiosité personnelle mais aussi les choix stratégiques. Ensuite, on commence par une offre simple, pour voir comment le public réagit et comment se passent les partenariats, avec des extensions possibles. À terme, on propose plusieurs offres pour optimiser.

L'exemple de l'Arménie

crédit photo : DoubleSens
crédit photo : DoubleSens
Le voyage en Arménie est construit de manière très classique : il dure 10 jours, dont 3 nuits à l’hôtel.

C’est toujours un peu la proportion, le reste du temps les voyageurs vivent dans la communauté.

5 nuits chez l’habitant. Ils s’installent chez eux et participent à leur quotidien, par groupe de 2 ou 3 par famille. L’idée c’est de s’intégrer dans leur quotidien, sans le dénaturer. Après la 3ème nuit il y a une pause dans une chambre d’hôte pour se ressourcer et avoir un peu d’intimité, d’espace personnel.

En Arménie, ils découvriront deux communautés.

Ils passeront 2 nuits chez des fermiers, avec de très belles randonnées voir les habitats troglodytes, des treks et des visites de magnifiques monastères. Les mêmes que les autres touristes certes, mais nous on vit là, on y vient par un parcours alternatif, on reste dans le coin et on se passe du wifi. On est en immersion avec la communauté, on découvre leur travail mais là on s’intéresse surtout au patrimoine et aux paysages incroyables.

Ensuite, 3 nuits avec des vignerons, où ils participeront au travail de la terre et aux vendanges. On n’invente rien, Double Sens n’est pas le seul à proposer des vendanges, c’est l’ambiance qui créé le souvenir, par exemple le pique-nique et son orgie de bons plats de bons vins avec lesquels on dépasse la barrière de la langue.

Double Sens soutient un centre de formation aux métiers traditionnels pour éviter l’exode rural. Les voyageurs participent aux ateliers pour découvrir ces savoir-faire et dialoguer avec la jeunesse du coin. L’impact est fort localement : ça renforce financièrement l’association, qui créé des emplois et préserve un patrimoine, on vient appuyer une initiative locale sans avoir trop de poids.

TourMaG.com - L'autre nouveauté, c'est la compensation carbone à 100% ?

Aurélien Seux :
Nous sommes adhérents et labellisés ATR, qui a pour objectif de nous faire tous passer à 100% de compensation carbone en 2025. On participe naturellement à ce mouvement en faisant le choix d'anticiper et de s'engager, dès 2020.

Nous sommes en partenariat avec Microsol depuis 3 ans et nous voyons que le modèle est cohérent. On vient de passer de 50% à 100% de compensation de nos émissions carbone cette année. Nous avons calculé que nos voyageurs dépensent 3 tonnes de carbone par long courrier depuis Paris, soit 50€/voyageur à partir de janvier 2020.

On s’appuie sur une initiative locale qui a du sens pas simplement à titre environnemental mais qui a aussi un impact économique et social.

TourMaG.com - Vous devenez l'un des piliers du tourisme durable non ?

Aurélien Seux :
On a une certaine légitimité dans le milieu. C'est aussi pour ça qu'on choisit de bien maîtriser notre approche cette année en structurant la production.

Aujourd’hui notre offre est structurée : plus de la moitié des voyages que nous proposons sont reliés à des actions solidaires, les autres sont une immersion dans la vie quotidienne des populations. On fait partie des spécialistes du tourisme équitable, c’est reconnu, mais ça n’est que le début d’une histoire ! On s’apprête à se déployer, à démocratiser notre approche avec des valeurs fortes.

Et on est très serein. En 2018, 15% des voyageurs revenaient. En 2019, ils étaient 20%. On vise les 25% pour 2020. On voit des familles, des amis, des voyageurs réguliers et d’autres pour qui c’est « le » voyage. Mais le point commun c’est un fort besoin de déconnexion et ça tombe bien, c’est aussi ce qu’on veut leur offrir.

Juliette Pic Publié par Juliette Pic Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Juliette Pic
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2222 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips

Crise climatique