TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


EXCLUSIF - Pascale Fontenel-Personne (Députée) : "Il est indispensable d'avoir un secrétaire d'Etat au tourisme !"

La députée Pascale Fontenel-Personne s'inquiète grandement de l'absence d'un ministère du tourisme



Le tourisme est une nouvelle fois passé à la trappe, lors du remaniement du gouvernement. Le "grand ministère du Tourisme" tant attendu est (encore) tombé à l'eau. Mieux : même le secrétariat d'Etat est menacé. A quelques jours de la divulgation des noms des futurs ministrables, nous avons interrogé celle que l'on dit bien placée reprendre le flambeau de Jean-Baptiste Lemoyne, à savoir Pascale Fontenel-Personne. Rencontre avec une élue qui ne mâche pas ses mots...


Rédigé par le Dimanche 12 Juillet 2020

Pascale Fontenel-Personne milite pour que le tourisme ne soit pas oublié dans les nominations des secrétaires d'Etat - Crédit photo : Pascale Fontenel-Personne
Pascale Fontenel-Personne milite pour que le tourisme ne soit pas oublié dans les nominations des secrétaires d'Etat - Crédit photo : Pascale Fontenel-Personne
TourMaG.com - En tant que présidente du groupe Tourisme de l’Assemblée nationale, comment percevez-vous l’absence de création d’un ministère du Tourisme ?

Pascale Fontenel-Personne :
Je ne le perçois pas bien, je pense qu'il y a un gros sujet depuis des années sur le ministère du Tourisme.

J'ai été par le passé opérateur, donc j'ai connu avec et sans. Il en ressort un manque d'identification.

Il était possible d'imaginer qu'avec cette crise, le ministère soit créé, le tourisme étant un des principaux secteurs touchés et durablement impactés.

Cela n'est pas arrivé, sans doute faute de moyens. Et un ministère sans enveloppe ça ne sert à rien...

Par contre, il est nécessaire de créer un secrétariat d'Etat au Tourisme, dont la filière soit l'unique sujet, rattaché soit au 1er ministre soit à Bercy.

Ce secrétaire d'Etat doit avoir les moyens de faire et d'agir, être aussi pertinent auprès de l'exécutif en plus au lieu.

Pour le moment, nous n'avons personne, mais tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Je pense, j'espère et travaille le sujet, avec beaucoup de collègues, auprès du Premier ministre et du président de la République : il est indispensable d'avoir un secrétaire d'Etat au tourisme.

J'ai envoyé une note à Monsieur Macron, sur ma vision du tourisme. Je ne pense pas détenir tout le savoir, mais j'ai 30 ans de tourisme derrière mois et mon métier était le développement.

J'attends, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais quand il y a un ministère de la citoyenneté et rien au tourisme, je trouve cela curieux.

TourMaG.com - Si je comprends bien et lis correctement entre les lignes, vous êtes candidate au poste ?

Pascale Fontenel-Personne :
Je ne candidate pas, je crois que tout le monde sait exactement, où je me situe en termes de capacité et de compétence.

j'estime ne pas avoir à postuler, mais en tant que député, je dois porter la parole et être l'avocat des citoyens.

Et actuellement la parole porte sur le fait que les opérateurs du secteur ont besoin d'un véritable interlocuteur, qui soit concentré sur cet unique sujet.

Je ne veux pas personnaliser cela, mais nous avons dernièrement découvert que Jean-Baptiste Lemoyne était délégué au tourisme au moment du covid-19, sinon ce n'était pas très clair. ..

La personnalisation, ce n'est pas à moi de la faire, mais au niveau de l'opérationnel et la structuration, je peux peser.

"je me suis permis de contacter JB Lemoyne, mais je n'ai pas eu de réponse"

TourMaG.com - La promulgation doit être faite prochainement, qu'en est-il des négociations autour de la création d'un secrétaire d'Etat ?

Pascale Fontenel-Personne :
Lundi dernier j'ai regardé la télévision pour connaître l'exécutif et je ferais de même le jour où Alexis Kohler nommera les secrétaires d'Etat.

En résumé, rien ne filtre.

Par contre s'il n'y a pas de représentation du secteur, nous allons continuer à pousser avec le groupe Tourisme de l'Assemblée Nationale très très fortement.

Nous savons qu'à la fin de la crise, il y aura des décisions importantes à prendre.

TourMaG.com - Jean-Baptiste Lemoyne sera-t-il reconduit ?

Pascale Fontenel-Personne :
Je ne sais pas. Cette semaine l'UFC Que Choisir a décidé d'attaquer l'ordonnance, je me suis permis de le contacter à ce propos, mais je n'ai pas eu de réponse.

D'ailleurs je goutte assez peu le flou qui entoure le tourisme, alors que le remaniement se fait en pleine période estivale.

Le sujet n'est pas vraiment Jean-Baptiste, mais de savoir où le tourisme doit se trouver et il être identifié dans le gouvernement.

TourMaG.com - Comment expliquez-vous le manque de considération du tourisme par l'exécutif ?

Pascale Fontenel-Personne :
Je ne dirais pas qu'il y a un manque de considération, surtout quand nous savons tout ce qui a été fait pour le secteur depuis le début de la crise.

D'autant que toutes les propositions des députés ont été largement suivies sur les écosystèmes en danger.

S'il était apparu évident qu'il n'était pas possible de faire un ministère plein et entier sur le tourisme, même si personne ne peut expliquer pourquoi, je me dis que lors des prochaines annonces, nous aurons une bonne nouvelle.

S'il n'y a pas de secrétaire d'Etat, nous nous organiserons.

"Je verrai bien un secrétariat d'Etat au tourisme et aux territoires"

TourMaG.com - Selon vous quel devrait être le rôle du secrétariat d'Etat au tourisme et que représente-t-il pour les professionnels ?

Pascale Fontenel-Personne :
Pour les professionnels, l'importance d'avoir un secrétaire d'Etat est principalement de bénéficier d'un interlocuteur unique et centré sur la question.

Le secrétaire d'Etat est le lien fort entre l'exécutif et les territoires qui ont les compétences.

C'est aussi à lui d'écrire la feuille de route, car nous devons nous inscrire dans un tourisme durable, équitable, solidaire et social.

Jean-Baptiste Lemoyne a créé un comité de filière tourisme, cette initiative est intéressante dans l'esprit, mais elle ne se situe pas au bon étage.

Le comité de filière doit se situer au niveau régional, pour être près du terrain, travailler avec l'aménagement du territoire.

Nous souffrons d'un tourisme de masse à certains endroits et d'un déficit à d'autres, la répartition de la richesse est possible, à condition d'avoir une stratégie économique touristique avec les opérateurs.

Il faut aussi une redirection des moyens des territoires pour développer le tourisme. Quand il y a un pilote dans l'avion, c'est plus fluide et homogène.

Je verrai bien un secrétariat d'Etat au tourisme et aux territoires. Le tourisme est l'une de nos plus belles richesses et la plus grande économie avec l'agriculture, sans être délocalisable, donc il nous faut une stratégie.

TourMaG.com - Comment mettre en place cette stratégie ?

Pascale Fontenel-Personne :
Pour qu'elle marche, les opérateurs doivent adhérer et le ministre souder toute le monde pour tirer le secteur dans un même sens.

Ce qui n'est pas encore le cas.

"Le tourisme est une mine d'or sur laquelle nous dormons"

TourMaG.com - Le tourisme est un secteur qui n'est pas piloté en France ? Il fonctionne seul, il lui manque une vision ?

Pascale Fontenel-Personne :
Il y a une vision locale, avec de belles écritures locales, par contre il n'y a pas de vision nationale à décliner au niveau des territoires.

C'est pour ça qu'il nous faut un secrétaire d'Etat qui fasse du sur-mesure en fonction des territoires.

Après je ne suis qu'une députée, ayant un vécu dans le tourisme, mais je ne sais pas comment cela va se passer.

TourMaG.com - Si demain un secrétaire d'Etat est nommé. Quels devraient être ses dossiers prioritaires ?

Pascale Fontenel-Personne :
Ce serait d'abord de faire une extrême médiatisation de la problématique des acteurs du tourisme, pour qu'elle soit prise en compte.

Le tourisme est une mine d'or sur laquelle nous dormons.

Aujourd'hui les problèmes restent trop dans l'entre-soi des opérateurs, ce n'est pas normal. Il faut qu'une personne médiatise le problème, une personne tenace qui harcèle l'exécutif, avec une vision et une prospective.

Si en 2021, nous accueillons les Jeux Olympiques, il serait bien de reconstruire la feuille de marche du tourisme, pour accueillir sur tous les territoires des visiteurs, en prenant les bons axes d'aménagements, les bonnes décisions pour aider les opérateurs à émerger.

Aujourd'hui des projets n'émergent pas tant il y a de normes. Il y a énormément de travail.

"Il y a plusieurs fonctionnaires de la DGE très compétents...je travaillerais avec si j'étais secrétaire d'Etat"

TourMaG.com - Il faudrait peut-être commencer par arrêter de parler des 100 millions de touristes accueillis en France, comme d'un trophée.

Pascale Fontenel-Personne :
Cette course m'a toujours fait rire.

Ce beau chiffre n'est autre que la course au tourisme de masse, elle n'est bien et intéressante que si nous sommes en mesure de créer une offre cohérente dans toute la France.

Si les 100 millions de touristes ne font que visiter la tour Eiffel puis le Mont Saint-Michel et visiter une cave à Bordeaux, ça ne va pas suffire.

Nous avons mis un loto du patrimoine sur pied avec le Président pour ressusciter notre patrimoine, nous devons nous appuyer dessus et sur le tourisme social.

TourMaG.com - La stratification administrative pèse-t-elle sur le tourisme ?

Pascale Fontenel-Personne :
Oui, c'est une certitude. Par contre j'ai été rassurée, car à Bercy, il y a plusieurs fonctionnaires de l'Etat de la DGE très compétents sur la question du tourisme.

Ce sont des personnes avec lesquelles je travaillerais, c'est une certitude, si j'étais secrétaire d'Etat. Cela permettrait de changer de paradigme.

Le tourisme ne fait pas parler de lui, car tourisme cela fait penser aux vacances... si vous parlez d'économie touristique, ça fait plus sérieux.

TourMaG.com - Le tourisme a été touché de plein fouet par la crise sanitaire, il l'est maintenant par celle économique, avec une reprise très timide. Pour vous comment va-t-on pouvoir limiter la casse ?

Pascale Fontenel-Personne :
Dès mars, j'ai fait une petite note, disant que le tourisme allait être impacté durant l'année entière et qu'il fallait mettre en couveuse le secteur.

Ainsi, selon moi, il fallait geler toutes les dettes et les étaler sur de nombreuses années, pour qu'ils ne tombent pas. Cette stratégie n'a pas été mise en oeuvre, nous faisons mois après mois.

Sauf que ce pilotage n'est pas possible, le tourisme travaille à la saison.

Nous allons nous rendre compte de la difficulté du secteur à partir des chiffres de la fin août, alors il sera toujours temps d'ajouter des plans au projet de loi de finances.

Je suis députée, je ne lâcherais rien.

"J'ai pris contact avec le président d'UFC que Choisir, que je rencontrerais ce lundi"

TourMaG.com - Même en tant que secrétaire d'Etat ?

Pascale Fontenel-Personne :
Si le poste m'est proposé, j'y réfléchirais évidemment.

Je pense que je saurais faire, mais je n'ai pas été contactée, ni appelée. Secrétaire d'Etat ou non, le groupe Tourisme de l'Assemblée Nationale, me permettra de porter la voix des opérateurs.

TourMaG.com - Depuis le début de la semaine, une nouvelle angoisse vient de ressurgir dans le tourisme, celle du remboursement. L'UFC Que Choisir attaque l'ordonnance. Pour vous celle-ci doit être modifiée ?

Pascale Fontenel-Personne :
Il ne faut surtout pas la modifier. Cette ordonnance a été faite pour protéger les agents de voyages et les consommateurs.

Si l'UFC Que choisir persiste et obtient gain de cause, alors les agents de voyages vont déposer le bilan en masse, mettre des gens au chômage et les séjours ne seront jamais remboursés, car elles n'ont pas dans leur passif les moyens de les rembourser.

J'ai pris contact avec le président d'UFC que Choisir, que je rencontrerais ce lundi, pour lui expliquer ce qu'il se passera en cas de poursuite de son action.

S'ils veulent malgré tout continuer, qu'ils le fassent, par contre je parie que 80% des consommateurs ne reverront jamais leur argent, car les agences de voyages n'en ont pas les moyens.

En cas de faillite collective du secteur, cette chute sera à mettre à l'actif de l'UFC Que Choisir. Je suis vent debout sur ce sujet.

Je me demande qui ces gens défendent vraiment. Je me suis rendu dans des agences de voyages, pas un client ne demandait un remboursement.

TourMaG.com - Entre la production et la distribution, il y a tout un travail de vulgarisation, pour faire comprendre l'urgence de la situation auprès du grand public. Ce dernier ne comprend pas les flux financiers qui passent d'un acteur à un autre.

Pascale Fontenel-Personne :
Vous avez raison, c'est pour cela qu'il est nécessaire d'avoir un secrétaire d'Etat.

Aujourd'hui, l'économie touristique personne ne la comprend. Il faut que cela infuse partout. Si notre pays est magnifique, le champion du monde, notre industrie ne l'est pas.

Nos saisonniers devraient devenir des intermittents du tourisme, au lieu de ne rien faire pendant 3 ou 4 mois, il devrait y avoir des formations permanentes.

Cela permettrait d'avoir une organisation touristique beaucoup plus forte et dynamique, mais aussi attractive aux yeux des salariés.

J'ai plein d'idées.

TourMaG.com - Sans le dire vous faites un peu campagne...

Pascale Fontenel-Personne :
Non, je ne fais pas campagne.

Être reconnue par mes pairs ou des acteurs du tourisme comme une experte cela me fait plaisir, puis être secrétaire d'Etat sans moyen ni pouvoir, cela m'embêterait.

Voucher aérien : "un dispositif urgent à mettre en oeuvre avant la fin de l'année"

TourMaG.com - Récemment vous aviez émis l'idée de créer des vouchers aériens, à l'aide d'un fonds européen et vous deviez en parler à b[Thierry Breton. Avez-vous abordé le sujet ?

Pascale Fontenel-Personne :]b Pas directement avec lui, mais j'ai pu échanger avec sa directrice de cabinet.

C'est un sujet qui a déjà été évoqué par les députés européens.

J'ai parlé avec José Ramón Bauza, le président de la Commission tourisme au Parlement européen, il y a plus d'un mois et à l'époque, c'était une chose à laquelle il réfléchissait.

C'est un dispositif urgent à mettre en oeuvre, bien avant la fin de l'année.

Peut-être que l'Europe peut se reconstruire autour du tourisme. Après le remaniement, le secrétaire d'Etat au tourisme, vous le placeriez où ?

TourMaG.com - Sans doute auprès de Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères...

Pascale Fontenel-Personne :
Donc il sera noyé au milieu de nombreuses autres problématiques et le tourisme ne s'en remettra pas.

Nous devons continuer pour qu'il y ait une nomination, si tel n'était pas le cas, il faudra oeuvrer pour faire comprendre que ce n'est pas normal.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4257 fois

Notez



1.Posté par Senseya le 13/07/2020 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne risque t il pas y avoir un conflit d intérêt en nommant au poste de secrétaire du tourisme par exemple le pdg d un des principaux acteurs des tour opérateur francais ? En toute objectivité, j en doute...

2.Posté par Sophie le 13/07/2020 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme Fontenel-Personne élue Secretaire d'Etat au Tourisme...vous appelez cela une solution ???? On rêve.

3.Posté par Nail le 14/07/2020 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien son discours est politique, remarquez elle ne dépareillera pas dans le milieu du Tourisme où corporatisme et arrangement entre amis sont les règles de base
Lisez
En septembre 2017, un article de Marianne révèle que la société « Access Tour Le Mans » prévoit d'organiser une excursion, facturée 119 euros par personne, ayant pour but la visite de l'Assemblée nationale en présence de la députée3. La visite de l'Assemblée étant gratuite, et compte tenu de la situation de la députée, dirigeante de la société, le média évoque un manquement au respect du code de déontologie de l'institution3. En réponse, Pascale Fontenel-Personne affirme que la visite de l'Assemblée était déjà proposée par sa société avant son élection, que le prix demandé ne prend en compte que les coûts de transport et de repas, qu'aucune visite n'a été organisée depuis son élection, qu'elle est en train de céder ses parts de la société et que celle-ci n'organisera plus d'excursion de ce type3.

En réaction, le président de l’Assemblée nationale François de Rugy saisit la déontologue dont les recommandations seront suivies par la députée, laquelle reconnaît finalement « une erreur »10. Fin septembre, le bureau de l'Assemblée lui adresse un rappel à l'ordre (premier niveau des peines disciplinaires prévues par le règlement de l'Assemblée)11.

Rien ne changera avec elle
Quand une vraie révolution dans le Tourisme…...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure














TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel