TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




Eric Kuo (Sainte-Claire) : "Nous souhaitons ouvrir 2 ou 3 agences en région parisienne"

L’interview d’Eric Kuo, Président directeur général du groupe Sainte Claire


Connu pour avoir racheté 8 agences Boiloris en 2017 et 38 agences Thomas Cook fin 2019, le Groupe Sainte-Claire compte près d’une centaine de points de vente en Outre-mer et en Métropole. Si la branche voyage réalise 65 % de l’activité, le groupe piloté par Eric Kuo souhaite mettre un grand coup d’accélérateur sur son deuxième pilier : la grande distribution.


Rédigé par le Lundi 24 Avril 2023

Eric Kuo, PDG du groupe Sainte-Claire  vient de reprendre le mini-réseau Arpenteur du Monde dans l'Est et souhaite développer son maillage en région parisienne - Photo CE
Eric Kuo, PDG du groupe Sainte-Claire vient de reprendre le mini-réseau Arpenteur du Monde dans l'Est et souhaite développer son maillage en région parisienne - Photo CE
TourMaG – Présentez-nous le groupe Sainte-Claire ?

Eric Kuo :
Le groupe Sainte-Claire s’appuie sur deux pôles : la distribution et le tourisme. Dans la distribution à côté d’une activité de grossiste, nous sommes présents dans la grande distribution sur le segment hard discount.

Nous avons également une activité d’assurance en partenariat avec Allianz. Le groupe compte près de 450 salariés aux Antilles, en Guyane, à la Réunion et en Métropole et représente 300 M€ de volume d’affaires.

TourMaG – Que représente chacune de ces activités ?

Eric Kuo :
Le tourisme représente 65% de notre activité et la distribution 35%. Nous avons la volonté de faire croître sensiblement la partie grande distribution, pour qu’elle représente 70% de l’activité d’ici 5 ans. Nous allons mener des investissements importants dans ce secteur dans les 3 prochaines années.

Nous avons racheté l’enseigne Ecomax en 2020, et nous sommes partenaires Netto (groupe Intermarché). Nous disposons de 18 magasins en Guyane et en Martinique de 350 à 1000m². Nous avons l’ambition de monter sur des surfaces de 2500m² dans les deux ans. La grande distribution a montré qu’elle était l’activité la plus solide pendant la pandémie.

La clé du succès repose sur les prix bas de l’alimentaire dans des surfaces de proximité. La clientèle n’est plus prête à faire des kilomètres pour faire ses courses dans des méga grandes surfaces.

Les prix ont augmenté de 25% et dans le même temps l’activité grande distribution de notre groupe progresse de 35% par an depuis 3 ans. L’inflation a progressé plus vite que les salaires et la clientèle se tourne vers des magasins hard discount sur des territoires où le taux de pauvreté est important.

Nous avons de belles ambitions sur ce segment qui est une activité difficilement dématérialisable. Nous proposons des produits frais qui sont plus compliqués à vendre sur Internet. Les clients veulent voir les produits avant de les acheter.


TourMaG – Vous accélérez sur la grande distribution. Et le voyage dans tout ça ?

Eric Kuo :
Le voyage fait partie de l’histoire du groupe. Nous continuons bien sûr à le développer. Notre réseau compte 90 agences en Guyane, Antilles, Réunion et Métropole.

Sur la Métropole nous comptons 66 agences de voyages dont 30 TUI, 3 Selectour et 33 Havas Voyages. Parmi les agences Havas Voyages, nous avons 10 agences enseignes et 23 franchises de moyen qui se répartissent entre Navitour et Aquatour. Elles se situent essentiellement dans les Hauts-de-France, la région parisienne, la Normandie, et l’Est de la France. Nous avons également quelques points de vente en Rhône-Alpes.

A la Réunion, nous avons 3 agences Corsair et une agence Navitour. En Guyane, Martinique et Guadeloupe nous avons une vingtaine de points de ventes. Enfin nous avons trois plateaux d’affaires en Guadeloupe, Guyane et à Dourdan.

TourMaG – Souhaitez-vous développer votre réseau d’agences ?

Eric Kuo :
Nous venons de reprendre le mini réseau Arpenteur du Monde (enseigne TUI) qui compte 4 agences à Colmar, Thionville, Charleville-Mézières et Troyes.

Nous n’avons pas de plan de marche défini, nous sommes à l’écoute du marché et des opportunités de consolidation qui se présentent et qui font du sens économiquement et géographiquement.

Notre objectif est d’avoir un réseau sein et des équipes soudées. Nous voulons une entreprise où il fait bon vivre.

TourMaG – Quel est l’état d’esprit de vos équipes après le covid et les différents rachats ?

Eric Kuo :
Le covid a amené de la distance. Nous avons resserré les liens et nous n’avons jamais été aussi proches de nos équipes. Quant à Navitour qui a notamment repris les agences Thomas Cook, après une phase de restructuration, nous avons aussi resserré les liens. Nos équipes sont engagées et nous avons de beaux résultats grâce à leur forte motivation.

TourMaG – Lorsque vous parlez de maillage, souhaitez-vous renforcer certaines zones ?

Eric Kuo :
Oui en Métropole, principalement sur la région parisienne. Nous sommes déjà présents mais nous avons la volonté de resserrer le maillage et d’ouvrir 2 ou 3 agences dans cette zone. Pour l’instant, nous ne trouvons pas le personnel. Ce sont les difficultés liées au recrutement qui nous bloquent.

TourMaG – Recherchez vous d’autres collaborateurs dans d’autres zones ?

Eric Kuo :
Oui nous recrutons dans le Nord, l’Est, la région parisienne mais aussi en Guyane et en Martinique. Aujourd’hui nous allons chercher des compétences hors tourisme et des profils vente.

TourMaG – Y a-t-il des différences de nature d’activités entre les agences en Métropole et les agences situées en Guyane et aux Antilles ?

Eric Kuo :
En Métropole, les agences réalisent 90% de l’activité en tourisme et 10% en billetterie. Aux Antilles, Guyane, et La Réunion, c’est plutôt l’inverse. Les agences réalisent 70% de billetterie et 30% sur le tourisme.
Toutefois je constate qu’il y a un rattrapage qui se fait. Les marchés d’Outre-mer sont en train de tangenter le marché métropolitain.

TourMaG – Contrairement à la grande distribution et aux produits frais qui sont difficilement dématérialisables, le voyage, lui est très présent sur Internet. Vous croyez quand même au développement du retail dans ce secteur ?

Eric Kuo :
J’ai une croyance absolue en l’humain. Il y a un paradoxe aujourd’hui. C’est que les hommes n’ont jamais autant été sur les réseaux sociaux et pourtant ils n’ont jamais eu autant besoin de contact humain.
Dans tous les secteurs, il y a un retour aux enseignes de proximité, et c’est valable pour l’agence de voyages notamment à travers l’émotionnel.

Le voyage est en train de se segmenter : plus un secteur se segmente plus on réussit car on répond à un besoin spécifique. Le contact humain est essentiel sous réserve de se concentrer sur des produits complexes et d’attirer une clientèle un peu plus aisée.

TourMaG : Comment s’est passée l’année 2022 et quid de 2023 ?

Eric Kuo :
2022 a été une bonne année, et 2023 devrait être une excellente année grâce à l’engagement des équipes. Le groupe va doubler son résultat d’exploitation par rapport à 2019. Cette croissance est portée par les deux activités du groupe : tourisme et distribution avec une progression plus forte sur la distribution.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5714 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >



































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias