TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Exclusif - Après Thomas Cook, Nicolas Delord rebondit en tant que DG de... Salaün Holidays

Les équipes ont été informées mi-février de la nomination de Nicolas Delord



Nous l'avions tous un peu perdu de vue, depuis la faillite retentissante de Thomas Cook, pourtant Nicolas Delord a repris du service et dans le tourisme ! Après être entré par la petite porte, chez Salaün Holidays, avec un rôle de consultant dans le digital, l'ex-patron de Thomas Cook est rapidement monté en grade à la faveur de la crise. En effet, Nicolas Delord prend les rênes du Groupe Salaün Holidays, évinçant au passage Stéphane Le Pennec.


Rédigé par le Mercredi 24 Février 2021

Les équipes ont été informées mi février de la nomination de Nicolas Delord - Crédit photo : Thomas Cook France
Les équipes ont été informées mi février de la nomination de Nicolas Delord - Crédit photo : Thomas Cook France
Depuis une année, les Bretons de Salaün vivent dans l'anonymat le plus total.

Assez peu visible dans la presse, si ce n'est quelques communiqués de presse envoyés avec parcimonie, au gré des mois, Michel Salaün ne fait pas de vague et se montre plutôt discret.

Peut-être même un peu trop au goût de certaines personnes de son staff, car en agence, les instructions et les informations sont minces depuis mars 2021, tout comme les heures travaillées.

Après avoir supprimé 75% des effectifs de Nationaltours, voici que les Bretons refont parler d'eux.

En effet, après avoir accueilli de façon non officielle Nicolas Delord en tant que consultant, voici que Michel Salaün a décidé de titulariser l'ancien président de Thomas Cook France en fin de semaine dernière.

Alors que ce dernier intervenait en tant que consultant digital, voici qu'il prend du grade !

Nicolas Delord nommé directeur général de Salaün Holidays

Un mail a été envoyé la semaine dernière à toutes les équipes de Salaün Holidays pour leur présenter le nouvel organigramme.

Et à la surprise générale, Nicolas Delord n'intègre pas seulement officiellement l'entreprise, mais il est aussi nommé directeur général du groupe (et du réseau de distribution), en lieu et place de Stéphane Le Pennec.


Ce dernier est rétrogradé pour prendre la direction des activités du tour-operating de Salaün Holidays.

Cette nomination intervient dans une période complexe, pour l'entreprise, car de nombreuses rumeurs circulent, allant d'un grand ménage à d'importantes difficultés financières.

Michel Salaün, patron du Groupe éponyme, nous a confirmé l'information mais est resté vague sur l'intitulé précis et l'organigramme.

Dans les rangs des agents de voyages et salariés, les réactions oscillent entre la surprise et l'angoisse.

Les petites mains du tourisme craignent une coupe claire dans les effectifs d'une entreprise qui a repris, à la fin de l'année 2019, 58 agences Thomas Cook. Seul l'avenir nous le dira... en attendant les questions sont nombreuses.

Lu 14738 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Cassandra le 24/02/2021 20:11
Navrant d'apprendre ce genre de nouvelles par la presse. La communication interne est vraiment aussi désolante que la communication en externe. Malheureusement les employés ne sont pas considérés en apprenant cette information via Tourmag (car aucune information transmise aux salariés placés en chomage partiel)

2.Posté par Larissa M. le 24/02/2021 20:23
Une incompréhension sur l'éviction de Stephane Le Pennec. Et un grosse inquiétude sur l avenir du groupe

3.Posté par Juanito le 24/02/2021 20:24
Bon courage à tous les salariés Salaün l’avenir risque d’être plus que sombre avec Delord qui débarque aux commandes .....

4.Posté par Clement le 25/02/2021 08:30
Tout mon soutien à Stephane LePennec et aux équipes. Tout le monde reconnait le talent et le travail de Stephane.

5.Posté par Marcel le 25/02/2021 08:39
Ce type de nomination indique clairement que Michel Salaun ne sait pas comment gérer la crise au sein de son groupe !Delors va devoir rapidement trouver des soutiens financiers et prendre des décisions difficiles.

6.Posté par Rial le 25/02/2021 08:54
Cet article est un torchon et ne respecte pas un salarié dirigeant exemplaire. J’aurais honte de l’avoir écrit. Il aurait mérité autre chose. Il n’est bon ni pour Nicolas, ni pour Stephane, ni pour l’entreprise. JF Rial

7.Posté par Marc le 25/02/2021 08:59
Un pur parisien chez les bretons. Ne lui dites pas bonjour, ce mot n'est pas dans son vocabulaire. L'âm de Salaun va disparaître au bout de quelques mois seulement. Bon courage aux salariés.
Arrivée prochaine de Madame Rouar?
Ca se fête au champagne!

8.Posté par mille sabords le 25/02/2021 10:50
Jean François RIAL nous avait habitués à plus de discernement , il lâche un vocabulaire inadapté voire grossier et subjectif..
.Lorsqu'on qualifie un article de " torchon" c'est manquer d'objectivité.
Pourquoi cet article serait il un torchon , personne n'est à la place des dirigeants du tourisme dans la difficulté cherchant des solutions aujourd'hui ; c'est aussi oublier que Nicolas Delors a été dirigeant comme les autres mais orchestré par Thomas Cook, firme qu a voulu jouer et mettre en scène une fable de Lafontaine "la grenouille et le boeuf.
La mondialisation a fait tourner la tête à plus d'un , le covid nous ramène tous à la réalité .

9.Posté par marguerite JOLY le 25/02/2021 11:03
bonjour à tous, s'il gère Salaun comme il a géré TC, il y a du souci à se faire ..... les commentaires en disent long sur l'ambiance chez Salaun. Très triste pour Stéphane qui est un super professionnel, sérieux, réfléchi et talentueux et sympathique de surcroît. effectivement, il ne manque plus que l'arrivée de Mme Rouar et la boucle sera bouclée....
ah le copinage !!!!! bon courage aux salariés.

10.Posté par Rial le 25/02/2021 11:10
@millesabords.

Je ne parle pas du fonds mais de l’humiliation publique que genere cet article pour M Le Pennec. Je n’approuve pas. Apres on peut juger mon jugement trop hard j’en conviens. Merci pour les compliments sur ma clairvoyance en general meme si vous n’approuvez pas ici mon point de vue..Mais je maintiens qu’humilier publiquement qq n’est pas une bonne idee..Bien à vous. JF Rial

11.Posté par Jean DA LUZ le 25/02/2021 11:31
Bonjour,
J’ai beaucoup de sympathie pour Jean-François Rial, mais je ne peux pas lui laisser dire que TourmaG.com a voulu “humilier publiquement” Stéphane Le Pennec pour lequel nous avons également beaucoup d’estime en tant qu’homme et professionnel.
Si de l’humiliation il y a, elle n’est pas de notre fait. Nous ne faisons que notre métier : informer.
Nous n’avons fait aucun commentaire sur les raisons qui ont amené le Groupe Salaün à retirer à Stéphane Le Pennec la Direction de la Distribution. Cela ne nous regarde pas.
Je sais qu’il est plus confortable pour tout le monde de faire porter le chapeau au messager mais nous n’avons pas l’intention d’être le bouc-émissaire de quiconque.
Qu’on se le dise !
Bonne journée à tous
Jean da Luz
Directeur de la Rédaction

12.Posté par Michel-Yves Labbé le 25/02/2021 12:21
Je profite de l'occasion pour affirmer que, contrairement à ce que beaucoup croient, je ne suis pas l'auteur des lignes signées "mille sabords".
J'ai autrefois commis des chroniques qui se voulaient amusantes, voire même édifiantes (soyons fou!) sous le titre MYL Sabords. Mais je déclare urbi et orbi ne pas être "mille sabords". Qu'on se le dise!

13.Posté par MICHEL le 25/02/2021 12:54
Vu de l'extérieur, cette nomination paraît très étonnante. Connaissant l'implication et le professionalisme de Stéphane, l'amitié qui le lie à Michel depuis tellement d'années, c'est incompréhensible.
Maintenant, le chef d'entreprise est le seul à décider, aurait t'il un intérêt "financier" à embaucher Mr Delors au risque de déstabiliser cette belle maison et son personnel ???.
La question est posée !!!

14.Posté par Marc le 25/02/2021 13:00
@Millesabords.
Vous avez travailler avec Monsieur Delord? Si oui, vous n'auriez pas le même discours ou alors ...

15.Posté par peter le 25/02/2021 15:25
Et bien même si certains qualifient l'article de torchon, les réactions sont unanimes !
@JF RIAL la presse permet aussi d'accélérer les communications d'une direction qui ne communique pas ou peu.
@JF RIAL dans ce métier il y a bcp d'entresoi et votre réaction en est la preuve mais demandez à certains ex TC comment ils ont vécu la fin d'une entreprise avec à sa tête un président qui le mercredi 18 septembre 2019 était en roadshow en Bretagne ( tiens c'est étonnant ) et qui disait aux équipes que tout allait bien , et qui après le 23 septembre s'est manifesté comme un repreneur potentiel sans mettre la main au portefeuille ( demandez à Monsieur Ettori comment il a vécu l'histoire )
Et enfin, le dernier jour de TC, quand il a fallu faire un message d'au revoir ( sur le workplace interne de l'entreprise) il suffisait juste de voir combien de like il a eu ( Une petite vingtaine) et combien Jérome Delente qui a géré la crise et la fin en a collecté ( 250)
Pensées aux ex TC , à Stéphane le pennec et merci pour cet article qui permet à certains d'avoir des infos de l'intérieur

16.Posté par daniel le 25/02/2021 17:56
Bonjour à toutes et tous....
Impensable que Le Pennec soit débarqué.....Michel lui doit trop !!! ils sont indissociables ces 2 là.......!!
j ai confiance...même si Delors à les dents longues.....le pavé breton est de granit...dur à rayer !!
bonne fin de journée.....

17.Posté par lagoulue le 26/02/2021 11:25
Bonne chance à Monsieur DELORD et félicitations pour cette nomination ...

18.Posté par Olivier P. le 05/03/2021 16:57
Michel Salaun est un personnage qui agit sur des coups de tête. Ce PDG prend des décisions et réfléchit après. Par exemple, pour le rachat des 58 agences, le seul repreneur à faire une telle opération très risquée.
Nicolas Delord a été mis à ce poste pour procéder au licenciement du personnel. Nicolas a bien connu ceci chez Thomas Cook. Il va être un élément fort dans cette action...
Pour rappel, ceci a déjà été fait pour la filiale National tours du Groupe Salaun.
Michel Salaun ne respecte pas le petit personnel comme il l’appelle ! Les collaborateurs sont sous payés ! C’est bien pour cette raison que l’entreprise est encore debout !

19.Posté par Bernard le 19/03/2021 14:41
La chute de l'empire Salaun. On en parle depuis plus de 15 ans, avec tous ces rachats d'agences, le ramassage de mamie devant la maison et la distribution de prospectus "toutes boites". Un modèle un peu archaique à l'ère du digital. Pourquoi changer et se poser des questions quand tout semble marcher ? C 'est quand la société fonctionne fort, qu'il faut faire rentrer de vraies compétences, et les garder. Après, c'est souvent trop tard. Evidemment, bon courage au nouveau PDG.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance