TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Exclusif - Thomas Cook : l'offre managériale de N. Delord et J.M. Ettori va-t-elle tomber à l'eau ?

dépôt des offres ce jeudi 14 novembre 2019



Nouveau rebondissement dans le feuilleton du projet de reprise de Thomas Cook France ? Selon Jean-Marc Ettori, il y aurait 80 chances sur 100 que l'offre composée du Groupe Ettori avec le management de Thomas Cook soit retirée, laissant ainsi le champ libre à l'offre commune de Laurent Abitbol, Eric Kuo, le Groupe Le Vacon et Salaün pour la reprise du réseau d'agences et de la marque Jet tours.


Rédigé par le Jeudi 14 Novembre 2019

Selon nos informations confirmées par Jean-Marc Ettori, l'offre managériale ne serait pas seulement retirée pour les agences de voyages mais aussi pour Jet tours - DR
Selon nos informations confirmées par Jean-Marc Ettori, l'offre managériale ne serait pas seulement retirée pour les agences de voyages mais aussi pour Jet tours - DR
A l'instar des malheureuses péripéties ayant provoqué la chute de la maison mère de Thomas Cook au Royaume-Uni, la filiale française pourrait connaître un rebondissement du même type.

Joint par téléphone Jean-Marc Ettori Président du Groupe Ettori et de Corsicatours et principal investisseur de l'offre portée par l'équipe managériale, ne semble pas très optimiste sur l'aboutissement de l'offre.

Dès la semaine dernière, plusieurs rumeurs faisaient déjà état du maintien de la proposition sur le TO en excluant les agences.

Mais les incertitudes liées notamment à la menace du non-référencement de Jet tours brandie e plusieurs réseaux dont Selectour, semblent avoir mis fin aux ambitions de relance du projet porté par Nicolas Delord.

"Au départ, nous voulions laisser les agences pour permettre aux autres de gonfler leurs offres, et pouvoir négocier un référencement auprès de Selectour/Havas," nous confiait Jean-Marc Ettori. Mais sans ce référencement le projet n'est pas viable et "les discussions en cours sont loin d'aboutir" nous précise le Président du Groupe Ettori.

A l'heure où nous écrivons ces lignes (18h15 le 14 novembre 2019 ndlr) Jean-Marc Ettori ne se faisait pas beaucoup d'illusion sur l'issue favorable des discussions en cours : "il y a 80 chances sur 100 que l'offre soit retirée" nous a t-il précisé.

Nous avons essayé de joindre en vain Nicolas Delord pour avoir confirmation de ce retrait.

Le service communication de Thomas Cook nous a indiqué ne vouloir faire aucun commentaire sur le dossier.

Avant de raccrocher, la déception était perceptible dans la voix du patron de Corsicatours, d'autant que selon lui Thomas Cook France pouvait être rentable, sans l'ingérence du Royaume-Uni.

"Tous les 2 janvier de chaque année, la maison mère ponctionnait 15 à 18 millions d'euros au titre des royalties. Sans cela et la mainmise de la direction allemande sur la branche française, les résultats auraient pu être tout autre."

Il reste encore un mince espoir pour Nicolas Delord, qui a toujours annoncé avoir d'autres investisseurs dans sa manche, pour déposer ce qui pourrait être le recours de la dernière chance. Les dossiers devaient être envoyés avant ce soir minuit.

Verdict le mardi 19 novembre 2019...

Lu 14777 fois

Notez



1.Posté par subprime le 15/11/2019 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
20% de chance ce n'est pas rien. Ce projet de l'équipe managériale serait une bonne chose pour démontrer qu'il existe encore des entrepreneurs à prendre des risques, car raz le bol de voir Abitbol tout rafler avec l'aide de fonds d'investissements, dont on sait que la rentabilité demandée par ces fonds vont bien au delà de la rentabilité moyenne observée dans le tourisme, hélas.
Heureusement que le business peut se faire aussi sans sélectour. Aujourd'hui la clé de la réussite est le BTC. Dernier exemple en date, Nike, qui sort du business d'Amazon pour s'adresser directement à ses clients via ses canaux de distribution, et jettours est certainement la marque du tourisme la plus BTC qui existe en France. Cette marque est une pépite.

2.Posté par Charles le 15/11/2019 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kuoni est bien sorti du référencement Selectour depuis quelques années, et semble ne plus vouloir revenir…
Une distribution choisie semble financièrement intéressante.
Mais la peur et les menaces tétanisent la profession, au détriment du développement, que ce soit chez les Tour Opérator et les agences de voyages.
Le secteur se dirige vers un monopole de la production, et la distribution n’aura plus de produit différenciant pour répondre à des demandes clients de plus en plus personnalisées.
Dommage les petites mains, seront définitivement soumises !!!

3.Posté par mille sabords le 15/11/2019 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'auriez vous pas compris la manoeuvre "ABITBOL "enfin, c'est à dire la manipulation des fonds d'investissement et des banques ! On affaiblit pour mieux contrôler la situation, au mieux on fait couler..IL EST REGRETTABLE QUE L' ON METTE A MAL DE CETTE MANIERE le projet de l'équipe managériale dont il faut saluer le courage et la volonté de sauver l'existant.
Les réseaux d'agences de voyages représentent un modèle français obsolète qui aura aussi son épine dans le pied, le BTC est la lame de fond qui met en place définitivement la désintermédiation .Le modèle économique de la distribution est entièrement à repenser.

4.Posté par Paul le 15/11/2019 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J espère que vous avez bien tous compris que l équipe managériale n a pas 1 seul euro.... c est bien pour cela que personne n y croyait...

5.Posté par Valerie le 16/11/2019 04:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est exactement ça Paul!
Pas un radis ... Il vaut mieux pour tout le monde que cette bande d incapables ne reprenne pas ce qu il reste de la marque...
Changeons les équipes et donnons nous une chance de survivre

6.Posté par Robin le 16/11/2019 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@paul @valerie pas un radis .... ce qui serait intéressant c'est de voir quelle part de capitaux propres, ils allaient mettre dans leur projet. Car si c'est zéro, il n'y a aucune raison que des investisseurs croient en leur projet s'ils n'y croient pas eux-mêmes. Mais ces personnes ont sans doute un bon réseau pour rebondir. Les plus à plaindre sont ceux qui loin d'avoir touché leurs primes pendant des années ou bénéficié d'un régime spécial d'assurance chômage, vont se retrouver sur le carreau. En fait, ceux qui sont partis durant les précédents PSE (pas ceux harcelés par la RH pour partir dans un PSE déguisé) sont les plus chanceux. Ils ont pu bénéficier des mesures du plan et ont évité le surcroît de travail et la mauvaise ambiance qui en ont découlé. Triste fin pour une entreprise où on croisait des gens vraiment investis et passionnés par le tourisme.

7.Posté par Paul le 16/11/2019 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d accord avec vous Valérie !!! A vrai dire c est ce que la plupart des gens espère mais chut 😀

8.Posté par Paul le 17/11/2019 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Robin, aucun capitaux propre, c est bien la le problème.... ils essayaient juste de sauver eux même... il est donc normal que personne n est suivi, aucune surprise! Vous avez aussi raison pour les PSE déguisée et les personnes qui se sont fait reconduire pour sauver les copains/copines + les bonus versé en avril a ces mêmes personnes... Au moins c est la fin de tout ça !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Décembre 2019 - 12:55 Travel Team en liquidation judiciaire




Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips