TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

France : un été tricolore en bleu, blanc ou... dans le rouge ?

L'Editorial de Jean da Luz (Vidéo et podcast à télécharger)



Cet été la palette des couleurs de nos vacances comprendra quasi-exclusivement 3 teintes : le bleu, le blanc ou... le rouge. Bien entendu, pour les professionnels tout se situera dans la nuance choisie. Et il n’y en aura pas 50 : ceux qui la voient plutôt en bleu sont attendus, dès ce mardi matin 9h30, au Salon digital #JevendslaFrance et l’Outre-Mer.


Rédigé par le Lundi 5 Avril 2021

Le cocorico va sûrement en défriser certains, mais on n’en a cure : nous sommes fiers, modestement, de contribuer à tourner une page de l’histoire du tourisme français.

En effet, au cours des 4 journées que durera notre Salon digital #JevendslaFrance et l’Outre-Mer, qui démarre ce mardi 6 avril à 9h30, nous allons faire toucher du doigt à la distribution française la mine d’or sur laquelle est s’est assise depuis plus de 40 ans.

Je passe sur la performance technique des équipes de MyEventStory et de TourMaG.com qui sous la houlette de Fabien et de Francis ont su, en 24 petits jours, commercialiser et mettre en place un véritable salon qui réunira 11 régions, 110 exposants, 500 rendez-vous professionnels, 80 webinaires et 12 conférences à destination des 1600 participants inscrits.

Mais je leur tire mon chapeau pour ce marathon relevé et couru avec brio, même s’il reste à franchir la dernière ligne droite (pas la moindre) au cours des 4 prochaines journées.

La présence de 11 régions françaises métropolitaines dont 4 fleurons du tourisme ultramarin (Guadeloupe, Guyanne, Martinique, Réunion), fait aussi notre fierté.

Oui, la France dans toutes ses composantes répondra bel et bien présente lors de ce Salon hors du commun.

Un événement qui marquera d’une pierre blanche l'avènement d’une nouvelle ère : celle de la dimension digitale de l’industrie touristique et de la vente de la France dans les agences de voyages.
editojdl3.mp3 EDITOJDL3.mp3  (13.61 Mo)


11 régions françaises dont 4 fleurons du tourisme ultramarin

Le contenu de ce Salon, dont Caroline Lelièvre a mis en exergue quelques pépites (LIRE), atteste aussi de la qualité des produits mis en avant.

Des produits qui n’ont rien à envier, bien au contraire, à ceux que l’on peut trouver à des milliers de kilomètres hors de nos frontières.

Oui, la 1ère édition du JVFOM, va marquer les esprits et les mémoires. Il sonne la révolte et la reconquête. Quel que soit le devenir du tourisme post-covid, l’histoire ne se répète jamais, aimait à dire Marx qui s’y connaissait en Révolution.

Le paradigme de nos métiers va changer et demain vos agences vendront peut-être la France à 80% et l’étranger à 20%, sans que le revenu de votre mix produit en soit forcément affecté.

Cela ne se fera pas en deux coups de cuillère à pot : la sortie de la pandémie se traduira probablement par un effet soupape et une sorte de flash back qui fera dire aux esprits court-termistes, que rien n’a vraiment changé...

Mais une fois le trop plein déversé, la lente mutation des voyages, affectée par celle des esprits, se fera inéluctablement.

Les générations futures auront, de gré ou de force à cœur, la volonté de ne pas gâcher cette terre de nos parents dont nous n’héritons pas, mais que nous empruntons à nos enfants, comme disait joliment quelqu’un que vous connaissez tous.

Un salon qui sonne la révolte et la reconquête

Certes, on pourrait nous faire remarquer, que 1 600 participants ne suffiront pas pour changer la face du tourisme français.

Mais tous comptes faits et si l’on tient compte aussi de l’état de la Distribution, de la démotivation ambiante, des équipes en chômage partiel ou total, des professionnels qui ne croient pas à la vente de la France ou encore ceux qui ont dû se résoudre à quitter définitivement le métier, on peut dire que ces 1600 participants sont ceux qui y croient dur comme fer et qui peuvent changer à jamais la donne.

Ceux qui pensent que l’heure est venue de faire évoluer leur métier et ses modalités. Ceux qui sont persuadés qu’on ne peut continuer à jeter aux horties les deux tiers des Français qui préfèrent passer les vacances dans leur pays.

Oui, le 1er Salon digital #Je vendslaFrance et l’Outre-Mer pourrait donner le coup d’envoi d’une nouvelle façon d'appréhender et de commercialiser la destination France. Nous en sommes fermement convaincus.

Pour tous ceux qui partagent ce credo, nous allons nous efforcer de passer du rêve à la réalité au cours des prochains jours. A vous de nous dire si nous y sommes ou non parvenus...

VOUS N'AVEZ PAS LE TEMPS DE LIRE ? PODCAST DISPO ICI ET SUR YOUTUBE

editojdl3_1.mp3 EDITOJDL3.mp3  (13.61 Mo)


Quel est votre avis sur la vente de la France dans les agences ?

Votre avis nous intéresse. Pensez-vous que le tourisme post-covid sera davantage orienté vers la France et deviendra une composante essentielle dans les agences de voyages ?

Exprimez-vous ci-dessous et laissez-nous vos commentaires.

Jean Da Luz L'éditorial de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1749 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre le 06/04/2021 10:06
Vendre la France ..... mmm . Il y a déjà les office de tourisme qui la vendent , le savez vous ? mais bon en ces temps de vaches squelettiques, on veut bien s’amuser un peu en se divertissant online avant de vendre online ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance