TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Le tourisme, une affaire trop sérieuse pour être confiée aux ministres...

L'Editorial de Jean da Luz



La sortie de Clément Beaune, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe, sur les vacances des Français en Espagne et au Portugal, a été très moyennement appréciée par les professionnels du tourisme, qui commençaient à apercevoir une lueur au fond du tunnel. Mais peut-être servira-t-elle de levier pour crever l'abcès et aborder de front la question de la vaccination obligatoire. Une chose est sûre : tout le monde aura les yeux rivés sur son écran pour l'allocution d'Emmanuel Macron, ce lundi soir.


Rédigé par le Dimanche 11 Juillet 2021

Rendre la vaccination obligatoire pour tous estle seul dispositif possible pour sortir du cercle vicieux du virus /crédit DepositPhoto
Rendre la vaccination obligatoire pour tous estle seul dispositif possible pour sortir du cercle vicieux du virus /crédit DepositPhoto
Certes, le gouvernement nous avait habitué au cours des 15 derniers mois à des contradictions, des entrechats, des valses à 3 temps, des rétropédalages, des hésitations, des incertitudes, mais force est de constater que Mathieu Beaune, comme dirait le Canard, a allègrement franchi le mur du çon, (LIRE) cette semaine.

Dans une formule à l’emporte-pièce, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, déclarait sur le plateau de France 2 qu'il fallait "éviter l'Espagne et le Portugal" pour les vacances d'été.

Vlan, circulez, y a rien à voir !

Alors, je vois 4 possibilités, cochez la bonne, même si c’est pas pour un sondage...

1) Le secrétaire d’Etat à l’Europe est en mal de reconnaissance au sein du Gouvernement
2) Il a manifestement sous estimé le poids et les conséquences de ses déclarations
3) Il avait des infos exclusives par rapport au Conseil de défense qui doit se tenir ce tenir lundi et n’a pas voulu se faire griller la politesse
4) Il veut garder tous les Français chez eux, question de renflouer les caisses publiques


Quelle(s) que soit la(les) case(s) que vous avez cochée(s), une chose est certaine : quand on est en charge de fonctions aussi importantes et qu’on peut faire basculer des tendances aussi lourdes que celles des Français et des acteurs de l’industrie touristique toute entière, on se doit de tourner trois fois la langue dans la bouche avant de balancer des âneries. (LIRE)

On comprend que le tourisme franco-français a beaucoup souffert et qu'un geste de patriotisme serait le bienvenu pour remettre a flots les finances de l'Etat. Mais pourquoi user de stratagèmes ? Pourquoi ne pas le dire franchement ?

Des consommateurs de nouveau sur le qui vive

Car maintenant et malgré les dénégations tardives de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au tourisme, le mal est fait.

Les consommateurs qui ont attendu très longtemps ce moment avant de revenir, enthousiastes, dans les agences, sont désormais de nouveau sur le qui vive. On ne les fera pas revenir de sitôt…

C’était quand même pas très compliqué d’attendre les déclarations officielles d’Emmanuel Macron qui, on l’imagine, risquent une fois encore de semer le trouble face à la menace du variant Delta.

Sans être grand clerc, le Chef de l’Etat pourrait jeter, lundi, un nouveau pavé dans la mare. Au niveau de l’obligation du vaccin chez les personnel médicaux, bien sûr (légitime) mais aussi sur l’éventualité de rendre payants les tests PCR qui, aujourd’hui, profitent à tous ceux qui ont décidé de refuser le vaccin.

Ira-t-il jusqu’à évoquer la question de rendre le vaccin obligatoire pour tous ? Peu probable dans un premier temps, car nous sommes d’ores et déjà en période électorale et il y a fort à parier que cela déplairait à une grande partie des Français.

Mais ce serait là un acte politique fort et courageux qui permettrait de sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. Les appels se multiplient en ce sens (LIRE) Politiques et professionnels de la santé estiment qu'il faut passer la surmultipliée.

Cela n’arrangera peut-être pas les acteurs du tourisme, mais vu l’évolution et la rapidité foudroyante de la contamination, cette décision risque, tôt ou tard, de s’imposer d’elle-même.

Malte, 1er pays d'une longue série ?

Au niveau du voyage, cela pourrait aller plus vite même. Les frontières risquent de se refermer comme une huître face à la menace du variant indien.

Malte, a d’ores et déjà annoncé qu’à partir du 14 juillet prochain, elle n’acceptera que des voyageurs vaccinés (LIRE).

D'autre pays de l'Union européenne, dans le sillage de l’archipel, pourraient suivre son exemple. Bien entendu, ce sera douloureux, compte tenu des réservations déjà engrangées et qui risquent fort de fondre comme neige au soleil.

Mais après tout, peut-être faudra-t-il en passer par là pour vider définitivement l’abcès des refuzniks, ceux qui ne veulent à aucun prix de la vaccination. J’avais écrit il y a quelques mois déjà qu’il faudrait probablement dans l'avenir être “majeur et vacciné pour voyager” (LIRE) . Nous y sommes...

Hélas, après un léger mieux, nous revoici replongés dans une zone d’incertitude qui pourrait avoir des conséquences très lourdes pour notre industrie. Il serait temps de clarifier une fois pour toutes les règles et de faire en sorte qu’on puisse jouer tous avec les mêmes…

A bon entendeur...

Faut-il rendre la vaccination obligatoire pour tous ?

Votre avis nous intéresse.

Exprimez-vous ci-dessous et laissez-nous vos commentaires.

Jean Da Luz L'éditorial de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 3383 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par DANIEL le 12/07/2021 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BONJOUR.....

Qu'est il préférable....se montrer .....très ...ou ....trop....prudent, ou se voiler la face.....
bonne journée....

2.Posté par Pierre le 12/07/2021 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les ventes des agences ne repartent pas d’une manière significative qui permettrait un abandon des aides cet été donc pour moi cette déclaration est la bienvenue car elle permettra à Jean Pierre Mas par exemple de demander la continuation des aides du fonds de solidarité et du chômage partiel pour le secteur de la distribution qui n’est pas pris en compte au sein du fourré tout de l’industrie touristique. !!!

3.Posté par Gisèle le 12/07/2021 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je rejoins Pierre. C'est étonnant de ne plus entendre parler du combat d'EDV pour le maintien du fonds de solidarité. Sauf erreur, je n'ai pas vu passer de déclaration officielle d'EDV sur ce sujet si ce n'est les infos des autorités au sujet du dégressif de juin à août suivi de la suppression totale de ce fonds à compter de septembre.
J'en ai donc conclus: qui ne dit mot consent.

Mais peut-être ai-je loupé une info. Merci et bonne journée à tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias