TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Portugal et Espagne : les professionnels "extrêmement choqués" et des résas à l'arrêt !

Les professionnels font face à des clients qui s'interrogent et ont arrêté de réserver pour leurs vacances au Portugal et Espagne



Tout allait presque (trop) bien pour les professionnels du tourisme depuis maintenant 2 mois. Les agences de voyages ont rouvert et les clients ont répondu présents, même si les destinations long-courriers étaient encore assez rares dans les catalogues. Puis Clément Beaune, le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, a décidé de secouer tout le monde. "Evitez l’Espagne, le Portugal dans vos destinations" déclarait jeudi le membre du gouvernement. Si pour le moment, il n'y a pas une vague massive d'annulation, les réservations se sont stoppées et les professionnels du tourisme sont vent debout une sortie médiatique plus que maladroite.


Rédigé par le Vendredi 9 Juillet 2021

Les professionnels font face à des clients qui s'interrogent et ont arrêté de réserver pour leurs vacances au Portugal et Espagne - Crédit photo : Depositphotos @ridofranz
Les professionnels font face à des clients qui s'interrogent et ont arrêté de réserver pour leurs vacances au Portugal et Espagne - Crédit photo : Depositphotos @ridofranz
C'était trop beau pour être vrai, même si juillet amorçait un tassement des réservations.

Les taux de croissance des ventes étaient quasiment exponentiels, les clients affichaient une grande soif de quitter la France et de s'évader, puis Clément Beaune a pris la parole.

"Pour ceux qui n’ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l’Espagne, le Portugal dans vos destinations. Il faut mieux rester en France ou aller dans d’autres pays," a déclaré au micro des 4 Vérités, le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes.

Il n'a pas fallu attendre des jours pour que les acteurs de l'industrie répondent, alors que les deux destinations figurent dans le Top 3 des ventes dans les agences de voyages françaises.

A l'image d'un Olivier Kervella agacé.

"Je suis extrêmement choqué, je ne comprends pas ces déclarations. Il y a une vraie cacophonie, d'autant que Jean-Baptiste Lemoyne n'a pas dit la même chose," lâche le PDG de NG Travel.

Il n'est pas le seul.

"En termes, de réservation, le Portugal et l'Espagne sont - 50 % par rapport aux autres jours de juillet"

"Un ministre doit mesurer la portée de ses propos et des conséquences de ceux-ci. Nous respectons et appliquons une réglementation qui provient du Conseil de défense, établissant une carte du monde avec un code de couleurs spécifiques.

Il ne peut pas y avoir à côté de cette carte, des ministres qui barbouillent la carte avec leurs propres pots de peinture, ça ne se passe pas comme ça,
"affirme un Jean-Pierre Mas quelque peu contrarié.

Si depuis Clément Beaune a essayé de rétropédaler, le mouvement n'a pas été assez fort pour stopper la vague médiatique. Derrière les conséquences ne sont pas terribles, loin de là, mais bien réelles.

Chez un célèbre site de réservation en ligne, la dynamique venait alors de s'infléchir fortement pour le Portugal et l'Espagne.

"Hier (jeudi 8 juillet 2021, ndlr) la tendance des réservations sur ces 2 destinations versus les autres jours de juillet est à - 50 %," nous explique-t-on. Et sur Google Trends les conséquences n'ont pas tardé à se faire ressentir, notamment pour le Portugal.

Alors que le pays lusitanien n'avait pas connu un tel pic, entre mars et juin 2021, de recherches depuis... le début de l'histoire de Google, le 8 juillet marque un léger tournant.

En effet, dans les sujets associés au voyage en très forte hausse sur les 7 derniers jours nous trouvons : couvre feu (+200%), confinements liés à la pandémie (+110%), confinement (+ 100%)...

Dans les requêtes associées celle qui connaît l'une des plus fortes n'est autre que "portugal fermeture frontière" en augmentation de 1 650%. Au sujet de l'Espagne, la principale préoccupation reste l'Euro de football, après la fin du beau parcours de la sélection ibérique, face à l'Italie.

Clément Beaune sur le Portugal et l'Espagne : "il a déconné !" selon Jean-Pierre Mas (EDV)

Malgré tout, en tapant Catalogne dans Google Trends, les plus fortes hausses concernent "restrictions catalogne juillet 2021" (hausse record), "fermeture discothèque" (record), "la catalogne impose des restrictions" (record), etc.

Et Jean-Pierre Mas, de résumer la fin de semaine de l'industrie.

"La sortie a pourri la journée d'hier des agents de voyages. Il a déconné."

Dans me cas présent, alors que le Quai d'Orsay n'est pas revenu sur ses recommandations, si un client se rend en agence pour reporter ou rompre un contrat, en vue d'un départ très proche, la réponse est simple : il y aura des frais.

"Nous avons eu beaucoup, beaucoup d'appels au service client, les réservations ont perdu 60%. Les clients ne réservent plus et sont inquiets. En résumé, nous avons perdu une semaine de ventes sur l'Espagne" confie Olivier Kervella.

Les deux pays pointés du doigt ne sont pas les seuls à souffrir, les déclarations ont fait tache d'huile sur les autres destinations, les Français replongent dans les pires heures de la crise.

D'après notre sondage publié sur le Helpdesck Officiel des Pros du Tourisme, la majeure partie des répondants rapportent des appels de clients pour avoir ds précisions et conseils, quelques annulations, mais aussi des demandes qui retombent.

"C'est un vrai coup d'épée dans le dos des pays amis et proches que sont le Portugal et l'Espagne, c'est une manœuvre et une faute politique car le propos n'est motivé que par la seule volonté de voir les Français rester en France et éventuellement de les inciter à se faire vacciner," analyse Raouf Benslimane.

D'ailleurs, le gouvernement réfléchit à rendre les tests PCR payant, pour pousser les Français à se rendre dans les centres de vaccination. Malgré tout, il convient de remettre les pendules à l'heure, alors que le variant delta circule lui aussi activement en France.

"Le Portugal n'est pas fermé aux touristes français. La France n'a pas interdit les voyages vers le Portugal. Ni Lisbonne, ni le reste du Portugal, ne sont pas reconfinés. Certaines villes sont sujettes à retour d'un couvre-feu (23 h en semaine et 15h en weekend).

La large majorité du Portugal continental, Madère et les Açores ne connaissent pas de restrictions horaires ni de couvre-feu,
" précise Jean Pierre Pinheiro, le directeur France de l'office de Tourisme du Portugal.

Portugal et Espagne : vers des nouvelles restrictions dès ce lundi 12 juillet 2021 ?

Dans ces affirmations et commentaires , il ne faut pas voir une profession qui se rebelle, mais qui souhaite avoir une ligne directrice et ne pas connaître le même chaos qu'ils ont connu ces derniers 17 mois.

"Nous n'avons pas de compétences à discuter les raisons qui poussent le gouvernement à placer tel ou tel pays en rouge, comme il vient de le faire avec Oman, la Zambie ou la République Démocratique du Congo.

Tout cela peut être modifié tous les jours, mais il ne peut y avoir de communication parallèle,
" déplore Jean-Pierre Mas.

Les acteurs veulent que les membres de l'exécutif n'interfèrent pas avec les décisions et les lois prises, mais surtout qu'il anticipe pour soulager une profession fortement endolorie et usée par l'année écoulée.

Et le président des EDV de poursuivre.

"Nous demandons qu'en cas de modification concernant un pays touristique, que nous soyons prévenus en avance, pour ne pas l'apprendre du jour au lendemain, si possible pas en fin de semaine."

Lundi 12 juillet 2021 se tiendra un nouveau Conseil de Défense, au cours duquel des restrictions pourraient être prises notamment pour les voyages vers l'Espagne et le Portugal. Emmanuel Macron prendra la parole à 20h ce même jour.

"Je ne vois pas le gouvernement passer ces pays en orange, ce serait très compliqué à gérer. Nous entendons qu'il y aura juste des contrôles renforcés aux frontières," anticipe le patron de NG Travel.

Alors que la vaccination se rapproche désespérément d'un plafond de verre, demain les voyages hors des frontières pourraient être réservés aux seuls vaccinés.

Pour Jean-François Rial cette décision serait la moins impactante pour le secteur et la plus compréhensible pour l'opinion publique.

"On comprendrait par contre, malgré nos intérêts, que le gouvernement décide de ne plus laisser voyager vers et hors de France que les gens vaccinés, au moins le temps d’atteindre l’immunité collective.

Cela aurait du sens tant sur le plan sanitaire que sur le plan de la cohérence,
" pense savoir le patron de Voyageur du Monde.

Avant le grand chassé-croisé des vacances, l'industrie fait face à une nouvelle crise et croise les doigts pour que le gouvernement ne ferme définitivement les rideaux sur la saison estivale.

Lu 7559 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Vienne Luc le 11/07/2021 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je cite :
"Je suis extrêmement choqué, je ne comprends pas ces déclarations. Il y a une vraie cacophonie, d'autant que Jean-Baptiste Lemoyne n'a pas dit la même chose," lâche le PDG de NG Travel.

Je ne comprends pas que ce monsieur ne se concerné que depuis une semaine par "une vraie cacophonie."

Pour moi, cette cacophonie dur depuis plus d'un an.

Il était en vacances toute cette année ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 15:43 Voyage au Sénégal : quelles conditions d'entrée ?









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias