TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




JO Paris 2024 : "On hasarde de perdre en voulant trop gagner" 🔑

L'Ă©dito de Laurent Guena


A moins de deux mois des Jeux Olympiques, les loueurs Airbnb tout comme certains hôteliers peinent à trouver des clients prêts à débourser des sommes faramineuses pour assister à l’évènement.


Rédigé par le Lundi 3 Juin 2024

Selon une enquête de Booking,  près de la moitié des Français qui vont assister aux JO Paris 2024 n’ont pas encore réservé d’hébergements. - Depositphotos.com
Selon une enquête de Booking, près de la moitié des Français qui vont assister aux JO Paris 2024 n’ont pas encore réservé d’hébergements. - Depositphotos.com
« On hasarde de perdre en voulant trop gagner, Gardez-vous de rien dédaigner ; Surtout quand vous avez à peu près votre compte ».

Jean de La Fontaine les avait pourtant mis en garde : comme le héron de sa fable qui doit se contenter d’un limaçon après avoir dédaigné des brochets et des carpes, les particuliers qui avaient fondé de grands espoirs sur AirBnb pour louer ou sous-louer à prix d’or leurs biens déchantent.

L’offre pléthorique et une fréquentation moindre qu’attendue font que nombre d’entre eux attendent toujours le touriste.

Curieusement, il ne s’est pas jeté sur des nuits à des centaines d’euros pour se retrouver en lointaine banlieue dans le lit des enfants, opportunément envoyés chez leurs grands-parents.

Comme notre héron, ces opportunistes qui, pour beaucoup, n'avaient encore jamais envisagé de louer leur résidence principale jusque-là, se contenteront sans doute d’un limaçon.

Selon une enquête de Booking, près de la moitié des Français qui vont assister aux JO n’ont pas encore réservé d’hébergements et c’est justement parce qu’ils sont à la chasse aux bonnes affaires.


Les hôteliers sont retombés sur terre

On ne peut pas complètement blâmer les apprentis loueurs : il suffit de revenir quelques mois en arrière pour se rappeler que tout l’écosystème anticipait des tarifs record.

Les hôteliers, aussi, sont retombés sur terre. Selon le dernier baromètre de l’Office de tourisme de Paris, dans la métropole, les prix moyens appliqués à date sont de 411 euros pendant la période des JO et de 216 euros pendant les Jeux paralympiques. Ils étaient de 202 euros en juillet 2023 et de 161 euros en août 2023.

Les hausses moyennes seront donc bien moins spectaculaires que prévues, 161% tout de même selon une étude de Que Choisir.

C’est peut-être la raison qui a poussé certains hébergeurs à faire du chantage à des clients qui avaient réservé très en amont, à des prix raisonnables.

La proposition : accepter une très sensible augmentation des prix pour ne pas que la réservation soit annulée.

Pudiquement, on dira que ce n’est pas tout à fait à leur honneur mais c’est surtout illégal.
Ils ne sont sans doute qu’une poignée à s’être adonnés à cette pratique mais le retentissement médiatique porte l’opprobre sur toute une profession.

JO Paris 2024 : l'effet d'aubaine ne s'est pas concrétisé

Les hôteliers auraient sans doute dû regarder un peu plus dans leur rétroviseur pour en tirer de bonnes leçons. A Londres, en 2012, les prix des chambres avaient certes flambé mais les taux d’occupation était en forte chute et la concurrence des AirBnb n’était pas aussi forte.

L’agence On Location, qui a l’exclusivité de la vente de billets avec prestations pour assister à la cérémonie d’ouverture ou aux épreuves, semble aussi avoir du mal à écouler ses forfaits, en partie à cause de tarifs jugés prohibitifs.

Il faut par exemple débourser 1.800 euros pour s’offrir le package Riverside Party qui comprend un billet garanti en catégorie B pour la cérémonie d’ouverture et l’accès à Clubhouse 24 la veille de la parade sur la Seine.

L’effet d’aubaine ne s’est pas concrétisé. Il ne reste plus qu’à espérer que l’évènement soit une réussite – mais pourquoi en serait-il autrement - pour que l’après JO signe le retour en force des visiteurs.

On pourra alors le dire sans se tromper : Paris valait bien cette fĂŞte.


Lu 1498 fois

Tags : dossierjo2024, jo
Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la mĂŞme rubrique :
< >

Jeudi 20 Juin 2024 - 13:45 IFTM : quelles nouveautés en 2024 ?




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias