TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

#JeVendslaFrance&l'OutreMer : la feuille de route du CEDIV pour les mois à venir

Enjeux de la vente du produit France en agence de voyages



Tandis que TourMaG.com prépare activement avec MyEventStory l'évènement #JeVendslaFrance& les Dom-Tom, le CEDIV travaille d'arrache-pied à sa stratégie de retournement, pour mettre la France au coeur de ses adhérents. Un travail de réflexion avec des lignes directrices intéressantes que nous partageons avec vous.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 11 Février 2021

Pour le confort de vrais vacances il faut que les commerces, les restaurants, les bars, les sites de loisirs, puissent ouvrir dans de bonnes conditions de sécurité sanitaires bien au-delà des gestes barrières, des jauges et des protections sanitaires habituelles.../créditDepositPhoto
Pour le confort de vrais vacances il faut que les commerces, les restaurants, les bars, les sites de loisirs, puissent ouvrir dans de bonnes conditions de sécurité sanitaires bien au-delà des gestes barrières, des jauges et des protections sanitaires habituelles.../créditDepositPhoto
Effectivement après les dernières mesures prises par le gouvernement d’une part, et la façon dont se passent, les déplacements de nos concitoyens en ce début de période de vacances scolaires de la Zone A d’autre part, on sent bien que sans avoir atteint un seuil déterminant de vaccinés correspondant à notre cible de clientèle, les lignes ne vont pas trop bouger.

A cela s’ajoutent les décisions des pays d’ouvrir leurs frontières aux Français avec des mesures sanitaires appropriées et un système de contrôle facilité aux frontières, tant au départ qu’au retour de l’étranger.

Pour la France la problématique est différente car il existe beaucoup moins de contraintes sanitaires pour se déplacer sauf que pour le confort de vrais vacances il faut que les commerces, les restaurants, les bars, les sites de loisirs, puissent ouvrir dans de bonnes conditions de sécurité sanitaires bien au-delà des gestes barrières, des jauges et des protections sanitaires habituelles.

Ces préalables étant réglés, il faudra s’attacher à ne pas subir le faux-départ de l’été dernier où , vu les circonstances, tout fut fait dans la précipitations et bien souvent les professionnels avaient bien fait leur part de travail au niveau de la diffusion de l’informations.

Malheureusement, ils n’ont pas récupéré correctement toutes les retombées commerciales et financières de ces vacances dans l’Hexagone.

Cette fois-ci nous avons plus de temps et, malheureusement, une expérience acquise au fil des mois passés pour anticiper, organiser, préparer et bénéficier de cette tendance lourde que sera les vacances en France des français l’été prochain.

La période de Pâques sera un test grandeur nature

Déjà parlons de la période de Pâques qui sera un test grandeur nature. Si l’état sanitaire de la France le permet, nos concitoyens risquent de se déplacer dans les régions les plus attractives, proposant une palette d’activités culturelles et de loisirs pour tous les publics.

Il faut donc que les mises en marché s’opèrent très rapidement (ce mois-ci) même si la tendance constatée est une prise de décision très tardive et on peut dire «de toute dernière minute» nous devons avec la connectique de nos agences et nos outils technologiques pouvoir répondre de façon fiable à toutes les demandes.

Ceci suppose une campagne virale d’informations pour mettre notre intermédiation, bien visible, dans la boucle de la relation commerciale avec le client.

Des systèmes simples, fiables et rassurants avec une démarche très volontaire basée sur une grande flexibilité en cas de mesures sanitaires restrictives pouvant dénaturer l’attractivité des propositions faites au marché.

Sur le plan commercial, il faut que les distributeurs trouvent avec leurs partenaires commerciaux des formules créatives, très incitatives et non pénalisantes sur le plan financier en cas de mesures qui empêchent ou dénaturent profondément le voyage à l’exemple de ce qu’il existe depuis quelques jours en Allemagne.

Le but étant avant tout de rassurer nos clients, comme le confirme la dernière étude du Welcome City Lab. Les consommateurs plébiscitent la Bienveillance, l’Assurance et la Réassurance. C’est faisable, il faut oser et se parler….beaucoup se parler !

Accès au stock (système de réservation) et flexibilité commerciale

Poussant plus loin, mettre sur pied une campagne d’été avec trois temps :

1- Très en amont : le locatif de loisirs dès le mois d’avril avec l’accès au stock pour la période estivale.
Des propositions construites autour de la valorisations des régions, de leurs potentiels culturels, sportifs, thématiques, humains. Des réponses rapides et complétées par des produits d’assurances Spécial Covid19 au cas où…

2- Dans le bon timing Avril-Mai-Juin: les séjours bord de mer et culturels (liés au début du retour à la vie normale avec ouverture des restaurants, musées, sites culturels aménagés avec jauge et filtres de contrôle avec présentation d’un «Certificat Sanitaire Digital» .

En Juin: la Montagne ça me gagne ! pour compenser en partie le manque à gagner sur l’immobilier de location d’un hiver «raté» à condition que les commerces de proximité et de première nécessité suivent.

3- Saison estivale: Accès au stock (système de réservation) et flexibilité commerciale tant que les jauges officielles de baisse de transmission de la pandémie ne s’avèrent pas suffisantes et rassurantes.

Mer/Montagne/Campagne en priorité. Villes d’art et de culture si séjour facile et plaisant. Activités de plein air et séjours thématiques: Belle anticipation séduisante pour vendre la France dans sa diversité physique, culturelle et humaine.

Une grande flexibilité commerciale pour les offres de voyage

Pendant cette période estivale il y aura sûrement de nombreuses possibilités de se rendre en vacances à l’étranger par avion, en train ou en bateau.

Il faudra avoir résolu la libre circulation des personnes assortie de la présentation de ses preuves d’immunité au virus.

Bien vérifier la responsabilité des professionnels dans "la mise en avant" de destinations ne disposant pas de protocoles sérieux et fiables et sur certaines d’entre elles dans le cas de survenance du retour important et vérifié de l’infection des protocoles qui protègent tant sur le plan physique que financier.

Nos partenaires assureurs ont un grand rôle à jouer dans la créativité et la mise en marché de produits d’assurances nouveaux à cet effet.

Arrière-saison
La situation mondiale après plusieurs mois de vaccination intensive devant s’améliorer, il faudra envisager dans un plan de relance de l’activité commerciale d’accompagner les candidats au voyage d’une «protection supplémentaire» pour convertir leur désir, leurs projets, les encourager à partir et surtout à réserver dans des délais raisonnables.

Jusqu’à la grande période traditionnelle des vacances de Noël-Nouvel An 2021/2022, une grande flexibilité commerciale devra accompagner les offres de voyage assortis de pénalités financières en cas d’annulation tardive pour cause sanitaire.

#JeVendslaFrance & les DOM-TOM - Débat "DEFIS, ENJEUX, CHALLENGES",

En mars dernier, au moment du 1er confinement, la France était à peu près la seule destination ouverte aux touristes français. 11 mois plus tard, retour à la case départ. La France sera, de gré ou de force, quasiment le seul produit susceptible d’être vendu en agence.
Mais comment et avec quels outils ? TourMaG.com organise, un débat en Visioconférence sur GOtoWebinar, le 16 février 2021 à 10h.

Le thème : "Défis, Enjeux, Challenges, #JeVendslaFrance !, pour mieux comprendre les enjeux de la vente du produit France.

Inscrivez-vous vite


Lu 2785 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre le 12/02/2021 09:52
Ça recommence avec la France !!! L’expérience de l’année dernière n’a pas suffit !
La France c’est un flop pour les agences . Internet est là pour ce genre de ventes et si quelques personnes voudront gentiment faire plaisir à l’agent de voyages ce n’est pas ce qui fait tourner une agence .

2.Posté par pheichette le 12/02/2021 17:46
Je suis d'accord avec le commentaire précédent (Pierre) car ça fait des années que la France est quasi invendable en agence, hormis quelques locations. Donc on aura beau avoir appris par coeur ce qu'on peut vendre au client et avoir accès aux stocks, si celui-ci n'a pas le réflexe de rentrer dans une agence pour acheter un produit France, ça ne sert à rien. Donc le travail doit s'effectuer sur la redirection du client vers les pro (et notamment les agences) pour la planification de leurs séjours. C'est donc en amont que le travail doit se faire majoritairement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.













































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance