TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


#JesuisAgentdevoyages - XVIII. Louisa Namoune (Calliopée) : "L'ordonnance est insuffisante pour les très petites agences"

#jesuisagentdevoyages, la série



Face à la crise sanitaire, les toutes petites agences paient aussi leur tribut au coronavirus. Louisa Namoune, fondatrice et unique salariée de Calliopée (S.A.R.L.) Voyage, Art & Culture, créée en avril 2011, a des problématiques spécifiques à la taille et à la nature de son entreprise. Verbatim.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 9 Avril 2020

"Durant ces 18 mois de délai, la reprise va se faire dans un marché très concurrentiel, en France comme dans les autres pays" - DR
"Durant ces 18 mois de délai, la reprise va se faire dans un marché très concurrentiel, en France comme dans les autres pays" - DR
TourMaG.com - Comment vous-êtes vous organisée face à la crise sanitaire actuelle ?

Louisa Namoune
: Calliopée (S.A.R.L.) Voyage, Art & Culture est une agence de voyages culturels et d'autres d’activités culturelles.

Créée en avril 2011, j’en suis la fondatrice et la seule personne à en être responsable. Bien que très touchée dans toutes mes activités, je n’ai pas été confrontée à toutes les interrogations qu’ont eu et qu’auront les autres agences de voyages. Mais j’en ai d’autres !

Calliopée n’a pas de salariés. Très peu de charges fixes et je n’ai pas d’agence physique non plus.

Tout se fait par l’intermédiaire du site web ou bien par la négociation directe avec mes clients entreprises. Ayant l’habitude de travailler à distance, le télétravail n’est pas pour moi une nouveauté.

Mes clients sont des sociétés, donc moins de sollicitations par téléphone et par mails. Un seul interlocuteur pour un groupe d’environ 25 personnes.

Le chiffre d’affaire a été très faible en comparaison de celui de l’an dernier et celui des autres mois sera de zéro.

J’ai demandé les 1 500 euros proposés par l’Etat et demanderai également l’aide prévue par la région.

TourMaG.com - Avez-vous pu rapatrier tous vos clients ? Où en êtes-vous et combien cela vous a coûté ?

Louisa Namoune
: Je n’ai pas eu de clients à rapatrier, heureusement pour moi ! Si cela avait été le cas et travaillant sur la plupart des destinations avec des réceptifs, j’aurais tout mis en oeuvre pour les rapatrier.

J’ai déjà connu une situation de rapatriement avec les grèves d’Air France en 2014. J’ai réussi à faire partir mes clients à la date prévue, tout comme j’ai réussi à les faire revenir sans aucun retard.

Ceci grâce à la chouette collaboration de l’agence Air France avec laquelle je travaille (je ne suis pas IATA et n'ai aucune envie de l’être).

L'ordonnance ? "C’est bien, mais insuffisant pour les très petites agences"

TourMaG.com - Quelle est votre position sur la question des reports et des remboursements ?

Louisa Namoune
: La décision est "mi-figue, mi-raisin", c’est bien, mais insuffisant pour les très petites agences de voyages comme Calliopée.

Ils auraient dû être un peu plus opiniâtres dans leur décision. Les clients ne sont pas toujours solidaires et en tant que petite agence, nous serons contraints de rembourser dans 18 mois si le client le demande.

Durant ces 18 mois de délai, la reprise va se faire dans un marché très concurrentiel, en France comme dans les autres pays. Le client n’hésitera pas à prendre un autre voyagiste, s’il trouve la même proposition à un prix plus compétitif.

J’espère aussi que les compagnies aériennes suivront ces mesures ainsi que notre chère SNCF pour les voyages en France car nous ne faisons pas que de l’international !

Quant aux futurs voyages, ils sont prévus pour le mois de mai. J’ai envoyé une copie de l’ordonnance aux clients intéressés, mais à ce jour, c’est le silence total. Je n’ai aucun retour !

TourMaG.com - Quel sera l'impact financier de cette crise pour une petite structure ? Etes-vous en mesure de tenir ?

Louisa Namoune :
C’est une catastrophe ! Inutile de se le cacher. Je ne pourrai tenir que si mes clients continuent de me faire confiance et n’iront pas chercher ailleurs un autre prestataire.

Et aussi s’ils reprennent confiance dans le voyage. Espérons que la psychose liée à ce virus "dégonflera" avec la reprise.

A ce jour, je peux dire que je peux tenir encore quelques mois, si la reprise se fait dès le mois de septembre et si les aides mises en place par l’Etat me sont octroyées. Ce qui me laissera un peu d’aisance pour ma trésorerie.

Wait and see !

"Notre CA va prendre du temps pour se refaire une santé"

TourMaG.com - Comment voyez-vous la suite des événements et, selon vous, comment va évoluer l'industrie du voyage ?

Louisa Namoune
: L’industrie du voyage a déjà été mise à mal ces dernières années et encore plus ces derniers mois. C’est à mon sens loin d’être terminé.

Pour ma part, j’ai la chance de faire d’autres activités culturelles qui me sauveront peut-être. Pour être sincère, je ne mise pas que sur le voyage pour cette reprise.

Notons toutes les annulations et reports des événements culturels en France et à l’étranger. Je prends pour exemple :

- l’exposition universelle de Dubaï. Cette dernière va être reportée d’au moins une année

- les expositions événementielles des musées seront annulées ou bien reportées, etc.


A mon humble avis, notre chiffre d'affaires va prendre du temps pour se refaire une santé. Je ne verrai pas d’embellie avant le second semestre 2021, voire le premier trimestre 2022.

Toutefois, certaines agences vont survivre car elles ont déjà une part de marché importante, leur trésorerie étant moins impactée que celle des TPE (très petites entreprises, ndlr), elles mettront en place des campagnes marketing pour dédommager et fidéliser leurs clients.

D'autres vont disparaître, acculées par de lourds frais financiers qu’elles ne pourront pas assumer malgré les dispositions économiques prises par le gouvernement.

TourMaG.com - Que pensez-vous justement de l’action des pouvoirs publics sur les mesures spécifiques concernant le secteur du tourisme ?

Louisa Namoune :
Je ne connais pas d’autres actions mises en place par les pouvoirs publics, exceptée l’ordonnance pour l'à-valoir. J’espère que l’Etat reverra sa copie avec les transporteurs qu’ils soient terrestres ou aériens.


Lu 4511 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel