TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

La Guyane est prête à accueillir les touristes

Le Comité du Tourisme se prépare à la reprise



Depuis le mois de mars, la Guyane, comme toutes les régions françaises, pâtit des mesures gouvernementales liées à l'épidémie de Covid-19. Citée comme "un exemple" par Emmanuel Macron pour sa gestion de la crise sanitaire, le territoire est désormais "sécurisé" et les restrictions levées les unes après les autres, hormis l'obligation de respecter les gestes-barrières. Cette situation va à contre-courant de celle de la métropole ou de certains DOM-TOM. Alors, en attendant le retour des touristes, le Comité du Tourisme de la Guyane prépare la reprise et peut compter, en partie, sur la fréquentation locale. Faisons le point avec Alex Bathilde, directeur des services, et Sonia Cippe, chef de pôle promotion Amériques, Caraïbes et Europe et responsable du bureau parisien.


Rédigé par le Dimanche 22 Novembre 2020

Alors que la métropole est "reconfinée" depuis plus de trois semaines, en Guyane, la vie a presque repris son cours normal.

Le port du masque et le respect des gestes barrières sont toujours de mise, mais la population n'est plus soumise au confinement, le couvre-feu ne concerne que certaines zones de minuit à 5h du matin et, si les frontières avec les états voisins restent fermées, le trafic aérien avec la métropole a repris, "avec un vol quotidien assuré par Air France et cinq vols hebdomadaires pour Air Caraïbes", explique Sonia Cippe, chef de pôle promotion Amériques, Caraïbes et Europe et responsable du bureau parisien pour le Comité du Tourisme de la Guyane (CTG).

Au plus fort de la crise sanitaire dans la région, en juillet-août, seule Air France se posait encore à l'aéroport de Cayenne (Félix Eboué).

Encourager le tourisme local...

Durant cette période et jusqu'à la fin de l'état d'urgence fin septembre et la levée des motifs impérieux, la Guyane n'a reçu que très peu de visiteurs.

"L'instauration des tests PCR a également été préjudiciable au tourisme métropolitain", constate Alex Bathilde, directeur des services du Comité du Tourisme de la Guyane.

C'est le tourisme local qui a pris le relais. Les Guyanais, confinés depuis des semaines ont eu envie de redécouvrir leur territoire.

Pour les encourager, le CTG a relancé une opération de chèque tourisme d'une valeur de 35€, déjà mise en place en 2018 pour un public jeune.

Cette fois-ci, les 2 500 bons de réductions édités, appelés "Bon Vakans an Gwiyann" s'adressent à tous et peuvent être gagnés en participant à des jeux à la radio et sur les réseaux sociaux, depuis le 19 octobre dernier.

"Nous les avons mis en place pour soutenir les professionnels (hôteliers, restaurateurs, activités touristiques, ndlr) qui peuvent les refacturer au Comité du Tourisme, explique Sonia Cippe. D'ailleurs, la deuxième partie de ces bons sera distribuée dès le mois de décembre et jusqu'en mars, pour amorcer les vacances de Noël, mais aussi les week-ends".

... en attendant le retour du national

Cette initiative s'inscrit dans une stratégie globale, avec la Collectivité Territoriale de Guyane, la Chambre de Commerce, les Offices de tourisme et les EPCI, afin de préparer la reprise des activités touristiques.

Pour exemple, le Comité du Tourisme dévoile progressivement depuis fin septembre une série de cinq vidéos (voir au-dessus), chacune mettant en valeur un territoire de la Guyane (Est Guyane, Ouest Guyane, Centre littoral, Savanes).

Au départ destinées au marché local, "leur mise en ligne sur les réseaux sociaux leur confèrent automatiquement une visibilité qui va bien au-delà du marché endogène, développe Sonia Cippe. Elles nous permettent ainsi de renouveler l’image de la destination auprès des voyageurs potentiels sur des marchés extérieurs".

Car si la Guyane ne connait pas de haute ou de basse saison, mais enregistre un tourisme linéaire sur l'année, elle espère bien revoir prochainement les voyageurs en provenance de la métropole et des Antilles.

Pour l'heure, ces derniers doivent être en possession d'un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures et d'une déclaration sur l'honneur selon laquelle ils n'ont pas de symptômes et ne sont pas des cas contact au Covid-19 (voir tableau ci-dessous) pour venir en Guyane.

"La mise en place des tests antigéniques dans les aéroports, a simplifié le voyage", s'enthousiasme Alex Bathilde, car le Gouvernement autorise désormais les tests rapides à l'arrivée en Guyane pour les passagers en provenance de la Guadeloupe et de la Martinique.

De plus, un point d’informations physique a été mis à disposition des passagers par l'Agence régionale de santé (ARS) à l’aéroport Félix Eboué. De quoi rassurer également la population locale sur la maîtrise de l'épidémie et éviter le retour de nouveaux clusters.

Une fenêtre de tir favorable

Marché de Cayenne - DR : Comité du Tourisme de la Guyane
Marché de Cayenne - DR : Comité du Tourisme de la Guyane
Le premier segment à repartir devrait être le tourisme affinitaire, qui compte pour 30% de la fréquentation annuelle, en temps normal.

Les visiteurs professionnels (50% du marché) reviennent également timidement depuis septembre, mais par petits volumes et le nombre de groupes professionnels n'est pas comparable aux volumes habituels, notamment sur la fin de l'année.

"Le point positif que nous constatons ici, au bureau parisien, en recevant les appels des voyageurs, c'est qu'ils ont toujours de l'appétence pour la Guyane, témoigne Sonia Cippe.

Nous avons échangé avec des personnes qui tiennent vraiment à venir et dès la levée des restrictions, nous avons envie de saisir cette opportunité et de dire aux voyageurs métropolitains que le contexte sanitaire est favorable et que la Guyane est toujours là pour partir en vacances. Pensez à nous en général !".

Pour appuyer ce message, le Comité du Tourisme travaille actuellement avec Atout France sur des dispositifs de communication. Il accueille également des équipes de tournage, qui permettront de diffuser de belles images de la destination en 2021, sur Arte, TV5 Monde et Ushuaia TV.

Le Comité est également présent à travers notre nouvelle verticale Partez en Outre-mer.

Mais alors que les projections sont très aléatoires, que les mesures sanitaires diffèrent de celles appliquées en métropole et que les ambitions ont du mal à se concrétiser, le Comité du tourisme de la Guyane garde espoir. "Cette crise nous demande d'être réactifs et de faire preuve d'adaptabilité", ajoute Sonia Cippe.

Mais à l'image des fusées lancées depuis le Centre Spatial Guyanais, "nous sommes habitués aux fenêtres de tir. Et aujourd'hui, elle nous parait favorable".

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter la brochure "Vakans An Nou Koté"

Pour tous les opérateurs et acteur touristiques situés dans les DOM-TOM ou travaillant avec ou pour ces territoires, vous pouvez nous envoyer vos dernières actualités à la rédaction :

- Céline Eymery : celine@tourmag.com
- Anaïs Borios : anais@tourmag.com
- Romain Pommier : romain@tourmag.com

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 6012 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance