TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

La Réunion : « Demain, le tourisme écologique sera la norme », estime Jean-Pierre Marchau, candidat aux régionales



Jean-Pierre Marchau est professeur de philosophie à la retraite, secrétaire régional d’Europe-Écologies Les Verts, il est candidat aux élections régionales à La Réunion. Arrivé en 1980, il a appris à découvrir cette île de l’Océan Indien depuis Saint-Denis. Il s’agit là de sa première campagne électorale d’envergure. L'homme ne manque pas de projets et connaît apparemment ses dossiers. Verbatim.


Rédigé par Vianney FURON à La Réunion le Lundi 31 Mai 2021

"Il faut créer un conseil de contrôle indépendant qui ne soit pas politique, qui pourra émettre des critiques. Il faut assainir et revenir aux fondamentaux : la nature, les hommes, et leur histoire. C’est ça la richesse de La Réunion." /photo VF
"Il faut créer un conseil de contrôle indépendant qui ne soit pas politique, qui pourra émettre des critiques. Il faut assainir et revenir aux fondamentaux : la nature, les hommes, et leur histoire. C’est ça la richesse de La Réunion." /photo VF
TourMaG.com - Suite à cette année terrible, pensez-vous que La Réunion s’apprête à traverser la pire crise économique de son histoire ?

Jean-Pierre Marchau
:"Évidemment. Les spécialistes disent que l’on ne retrouvera pas une situation normale avant au moins trois années. La pandémie nous touche de plein fouet, mais nous n’étions pas aussi dépendant du tourisme que Bangkok ou Maurice. Heureusement ici, nous ne pratiquons pas le tourisme de masse.

TourMaG.com - Savez-vous de quelle manière le Covid-19 a impacté le secteur touristique dans la région ?

Jean-Pierre Marchau
:"Il y a notamment deux tiers de recettes en moins pour les compagnies aériennes. Malheureusement le tourisme réunionnais est totalement dépendant de l’avion."

TourMaG.com - Dans ce contexte, comment donner une lueur d’espoir aux professionnels du tourisme à La Réunion ?

Jean-Pierre Marchau
:"Une consommation locale s’est révélée, elle permet de pallier les effets de la crise. Pourquoi le réunionnais ne pourrait-il pas aussi passer des journées dans des gites ou des hôtels ? En terme de quantité, le tourisme local représente 700 millions sur un marché d’un milliard, c’est énorme. Et au-delà, 80% des touristes à La Réunion sont des français."

TourMaG.com - Pourriez-vous donner un cap, une vision, sur l’avenir du milieu touristique en cas de mandat à La Région ?

Jean-Pierre Marchau
:"Au début, nous n’avons pas assez promu l’inscription du Parc National à l’UNESCO en 2010, et de la Réserve Marine en 2007. De nombreuses communes ont refusées d’adhérer au projet parce qu’elles estimaient que les contraintes étaient trop importantes. Il faut reprendre ce dossier.

Le Parc National est une instance très compliquée. Il faut qu’elle soit mieux connue par les réunionnais. Elle ne doit pas être uniquement un élément de contrainte. Il faut changer cette image et promouvoir le Parc."

TourMaG.com - Quelles idées nouvelles apportez-vous au secteur du tourisme ?

Jean-Pierre Marchau
: "La première chose que je ferais c’est de dépolitiser l’IRT (NDLR : Ile de Réunion Tourisme). Les prestataires privés du tourisme n’ont pas confiance dans l’IRT, il faut leur redonner cette confiance.

En plus, avec la loi NOTRE, tout est devenu plus compliqué. Il faut une redistribution des compétences, une simplification. Ce n’est pas normal que l’Office du Tourisme du Nord ait une politique différente de l’Office du Tourisme du Sud. Il faut une seule orientation."

TourMaG.com - Comment comptez-vous procéder pour cela ?

Jean-Pierre Marchau
:"Il faut créer un conseil de contrôle indépendant qui ne soit pas politique, qui pourra émettre des critiques. Il faut assainir et revenir aux fondamentaux : la nature, les hommes, et leur histoire. C’est ça la richesse de La Réunion."

TourMaG.com - Avez-vous une autre idée forte pour le tourisme dans votre programme à partager ?

Jean-Pierre Marchau
: "Il y a aussi un problème avec les billets d’avion proposés par la Région concernant la continuité territoriale. Avec cette manne qui tombait, les compagnies aériennes ont augmenté leurs billets, et pratiqué une envolée des prix. Nous voudrions réserver des aides spécifiques à des publics spécifiques, comme les étudiants ainsi qu’une diminution de l’enveloppe. Il faut cesser avec le clientélisme."

TourMaG.com - À contrario, quels seront vos combats ?

Jean-Pierre Marchau
: "Durant les mandats précédents il n’y a pas eu de stratégie politique sur le tourisme. On a lorgné les chiffres du tourisme à Maurice, et on a voulu imiter l’île-sœur. Mais nous ne n’avons pas les mêmes atouts. Nous n’avons pas le même lagon, ni les mêmes plages.

À l’inverse, nous avons d’autres atouts, comme les paysages, et le volcan. Je vais vous donner un exemple. La Région Réunion a ouvert des lignes sur l’Inde et la Chine, en espérant faire venir des touristes. Seulement, c’était des classes aisées, qui achetaient les « packages » en Chine et en Inde, ce qui donc, ne rapportait rien à l’île.

Quand ces touristes venaient ici, ils voulaient des hôtels de type mauricien, avec un certain confort et standing. Au lieu de miser sur ce tourisme-là, il faut miser sur la nature, le volcan, la montagne, il faut miser sur le tourisme écologique."

TourMaG.com - Est-ce que ce tourisme écologique est vraiment possible ?

Jean-Pierre Marchau
:"J’en suis convaincu. Demain, le tourisme écologique sera la norme. C’est un gisement d’emplois pour les réunionnais. Il faut qu’ils se fassent experts, de leur histoire, de leur biodiversité, des richesses qui n’existent qu’ici.

Je suis convaincu qu’à l’avenir des touristes viendront à La Réunion pour pratiquer un tourisme différent, pour observer des oiseaux qui n’existent pas ailleurs, par exemple. Il faut développer le tourisme « expérientiel », c’est le tourisme qui se vit comme un contact avec la nature, avec l’histoire. Ça c’est passionnant."

TourMaG.com - Au-delà du Covid, nous commémorons les 10 ans de la crise requin ; une autre attaque violente au tourisme réunionnais. Comment rassurer les touristes et attirer de nouveaux curieux sur une île où plus de 75% de la côte est interdit à la baignade ?

Jean-Pierre Marchau
:"Il faut d’abord dire qu’il y a un danger requin. C’est une réalité. Nous voulons mettre en place une panoplie de mesures comme la mise en place de vigies. Les filets sont très chers et pas forcément efficaces. Nous préconisons la mise en place de drones, de systèmes de surveillances.

Bien sûr, ce sont des choses qu’il faut payer. Mais je pense que La Réunion pourrait saisir l’opportunité de la crise requin pour développer un savoir-faire, parce que nous voyons bien qu’il y a des attaques de requins partout dans le monde."

TourMaG.com - Pour finir sur une note plus douce, quels sont vos coins préférés dans l’île ?

Jean-Pierre Marchau
:"J’aime beaucoup l’Est de l’île, quand on descend vers Sainte-Rose. J’aime beaucoup aussi la région de Saint-Philippe, c’est encore sauvage et protégé. Il y a une authenticité qui est préservé, et ce, même chez les habitants. L’Ouest m’attire moins."

TourMaG.com - Que conseillez-vous comme visites à un touriste ?

Jean-Pierre Marchau
: "Je lui dirais de ne pas céder à l’attirance de la mer, et de se rendre dans l’Est, là où l’île n’est pas encore défigurée. Il faut se perdre dans les écarts et dans les bourgs, et rencontrer les gens. Il faut aller à Cilaos également. Mafate, aussi, c’est magnifique.

La question des hélicoptères, d’ailleurs, mériterait un vrai débat. Et enfin, qu’est-ce qui fait le charme et l’attrait de l’île intense ? Son caractère. Quand je suis arrivé il y a 31 ans, il y avait déjà des voitures et des supermarchés, mais dès que l’on s’éloigne, on retrouve des lieux uniques.

On sent le contraste entre les diverses parties de l’île que l’on vient d’évoquer. Il est rare d’avoir un endroit avec autant de contrastes. La nature, c’est l’Histoire de La Réunion."

Propos recueillis par Vianney Furon à La Réunion

Lu 1878 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus











































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias