TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Les Entreprises du Voyage : la baisse d’activité va atteindre 80%

la réaction du syndicat



Les Entreprises du Voyage estiment que la baisse d'activité atteindra 80% sur le reste de l’année.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 15 Avril 2020

La baisse d’activité a été de 20% sur le premier trimestre 2020. Elle va atteindre, voire dépasser, 80% sur le reste de l’année, qui concentre 78% de l’activité - Photo CE
La baisse d’activité a été de 20% sur le premier trimestre 2020. Elle va atteindre, voire dépasser, 80% sur le reste de l’année, qui concentre 78% de l’activité - Photo CE
Les Entreprises du Voyage réagissent au discours d'Emmanuel Macron qui a annoncé lundi 13 avril 2020 la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai, et un « plan spécifique pour le tourisme », avec des annulations de charges pour les entreprises et des aides particulières pour le secteur du tourisme qui sera "longuement affecté" notamment par la « fermeture des frontières, jusqu’à nouvel ordre, avec les pays non européens ».

La baisse d’activité a été de 20% sur le premier trimestre 2020. Elle va atteindre, voire dépasser, 80% sur le reste de l’année, qui concentre 78% de l’activité indique le syndicat précisant que la "visibilité sur les vacances d’été des français est réduite."

"Malgré l’usage du chômage partiel, notre secteur a été contraint de maintenir des emplois - qui représentent pour la première quinzaine d’avril près de 40% de la masse salariale - afin d’assurer le rapatriement des français en voyage à l’étranger, de procéder aux annulations et report, de gérer les relations très complexes avec les compagnies aériennes, et de répondre aux multiples questions des voyageurs. En contrepartie les entreprises n’ont enregistré aucune recette. "

« zéro recette, zéro charge » ne s’applique pas

Jean Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage constate que « pour les voyagistes (agences de voyages et tour operateurs), la maxime présidentielle « zéro recette, zéro charge » ne s’applique pas. Ce qui justifie d’importantes mesures d’accompagnement particulières et à long terme afin de sauvegarder l’emploi en assurant la pérennité des entreprises ».

Les Entreprises du Voyage expliquent qu'elles font valoir auprès de leurs interlocuteurs le "danger vital qui pèse sur notre secteur" du fait de cette crise. "L’ordonnance sur « les avoirs » permet de sauvegarder une partie de la trésorerie des agences de voyages « distributrices », mais ne traite le problème ni globalement ni à long terme.

Les liens avec les pouvoirs publics, la DGE, les ministres de l’économie et des comptes publics, du travail et du transport sont renforcés. Jean-Baptiste Lemoyne, interlocuteur de notre secteur, est conscient de la nécessité pour nos entreprises d’obtenir les soutiens indispensables pour garantir la pérennité de l’emploi."


"Lorsque le temps viendra, nos entreprises seront mobilisées pour faciliter l’accès au grand air, à l’espace et aux vacances, là où l’environnement sanitaire sera sécurisé, pour la population qui a supporté un long confinement, dans des conditions souvent difficiles. "

Lu 3158 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Juin 2021 - 15:32 Solea et Sun Resorts en roadshow en juin 2021









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias