TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Lufthansa : "Milan a été un échec mais à Berlin, nous sommes condamnés à réussir...''

la compagnie fait de Berlin une sorte de "base de province"



La compagnie allemande va y ouvrir 30 lignes nouvelles en court et moyen courrier avec un modèle d’exploitation proche du low cost. Sur la France, Lufthansa reliera Berlin à Nice, Lyon et Bastia, tout en gardant la ligne de Paris.


le Mercredi 2 Mai 2012

Avec sa filiale low cost Germanwings, Lufthansa sera un utilisateur du niveau d’Air Berlin pour le nouvel aéroport de la capitale allemande - Photo DR
Avec sa filiale low cost Germanwings, Lufthansa sera un utilisateur du niveau d’Air Berlin pour le nouvel aéroport de la capitale allemande - Photo DR
Le 3 juin 2012, Berlin aura son nouvel aéroport flambant neuf, Berlin Brandenburg International Willy Brandt, construit sur les terrains de l’ancien aéroport de Berlin Est, Schonefeld. Tous les vols de Tegel y seront transférés.

D’une capacité d’accueil de 27 millions de passagers, les autorités de tutelle estiment que l’aéroport verra passer dès 2012 25 millions de passagers.

Or, Lufthansa à Berlin avec ses deux millions de passagers en 2011 fait figure de petit poucet laissant à Air Berlin la part du roi.

Mais cette histoire est sur le point de se terminer. Avec sa filiale low cost Germanwings et les 30 ouvertures de lignes au programme, Lufthansa sera un utilisateur du niveau d’Air Berlin, loin devant le troisième opérateur, Easyjet.

Pour autant, Berlin ne sera pas un hub de correspondance au même titre que Francfort, Munich ou Dusseldorf. C’est surtout sur la clientèle locale allemande et polonaise (la frontière n’est qu’à 70 kilomètres) que la compagnie compte pour remplir ses avions mais également sur une large part de touristes venant visiter Berlin.

Et ses opérations berlinoises sont inspirées du modèle low cost, dans l’exploitation tout au moins : les derniers appareils restrés dans la flotte, moins gourmands en carburant seront basés à Berlin, pas de night stop ailleurs; des PNC employés dans les conditions des PNC de Germanwings et non pas de Lufthansa.

"Notre implantation à Milan a été un échec mais à Berlin, nous sommes condamnés à réussir", analyse un cadre dirigeant de la compagnie allemande.

Un déménagement d’aéroport sans filet

Le 2 juin 2012 au soir, l’aéroport de Tegel fermera ses portes et 600 camions déménageront le matériel dans la nuit pour que le premier vol Lufthansa du nouvel aéroport Brandenburg International puisse décoller à 5h30 pour relier Francfort.

Mais les responsables de la nouvelle structure et les compagnies se sont entrainées depuis des mois. 10 000 habitants à proximité ont joué les passagers pour de faux afin de tester tous les services.

L’aéroport et la cinquantaine de compagnies présentes opérant sur 60 destinations dont 12 longs courriers feront travailler 20 000 employés.

Avec ses 25 millions de passagers dès 2012, Berlin devrait passer de la treizième place au classement des aéroports européens à la dizième place.

A noter qu’une gare a été construire dans l’aéroport permettant non seulement des liaisons ferroviaires vers le centre ville de Berlin mais également vers les villes de la région Est, vers Varsovie et Amsterdam avec le train à grande vitesse ICE.


Lu 2452 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias